Panzer Paladin est un jeu développé par Tribute Game. Nombreux sont les jeux d’aujourd’hui qui essayent de nous attendrir avec une apparence rétro. Beaucoup échouent. Quand est-il de Panzer Paladin ? Découvrez la réponse dans notre test.

Test Panzer Paladin sur PC

Le dernier espoir de l’humanité

Vous incarnez un androïde féminin de sauvetage nommé Flame. Elle est la seule qui puisse piloter le Paladin. La Terre est sous le joug du sinistre Ravenous et ses légions de démons brutaux. La bataille entre la technologie et les forces occultes peut commencer.

Côté scénario, on se rapproche beaucoup des jeux rétro. Ces derniers ont toujours eu une histoire simple, mais efficace. Il faut dire qu’à l’époque, on disposait de peu de mémoire, les histoires se devaient donc d’être courte. C’est donc en toute logique que Panzer Paladin reprend ce même genre d’idée.

En humain ou machine, voyagez à travers le monde

Selon ce que vous préférez, vous pourrez sortir de votre coquille, ou alors rester bien au chaud à l’intérieur. Cependant, à certains moments, vous n’aurez pas le choix et devrez sortir de votre grosse bulle de protection. Cela dit, pour plus de sécurité, il est tout de même conseillé de rester au chaud. Toutefois, lorsque Flame quitte son cocon, il vous sera possible de rappeler votre panzer grâce à des portails de téléportation.

C’est donc à travers le monde que vous devrez vêtir votre armure et allez combattre les hordes de monstres. Ce n’est pas moins de 17 niveaux qui vous attendent pour vous amuser à travers la Russie, l’Égypte, la Suisse, la Tanzanie ou encore la Grèce, pour ne citer que ceux-là. Chaque étape aura également sa bande-son qui lui est propre. Elles seront toutes aussi rythmées les unes que les autres et vous donnera du panache pour occire vos ennemis. 

Tout comme Mega Man, vous pourrez choisir la destination de votre choix une fois que vous aurez terminé le premier niveau. Chaque zone du monde disposera de son univers graphique qui lui est propre, offrant une variété très agréable.

La sélection du niveau

Bien que le jeu soit en style 8 bits, il reste très soigné et agréable à jouer. Les couleurs sont parfaitement équilibrées et bien adaptées à l’ère du temps. Bien entendu, chaque fin de niveau dispose de son boss de clôture.

En parlant des gros vilains, il ne s’agira pas de robot ou de démon. Ce sera avant tout des monstres issus du folklore local.

Le Panzer Paladin dispose d’un arsenal très varié

Le Panzer dispose de base d’une petite frappe ayant très peu de portée occasionnant peu de dégâts. Rapidement, vous pourrez trouver des armes et ainsi augmenter vos dégâts. De plus, les armes disposent de bonus plus ou moins avantageux. Certains peuvent vous régénérer, tandis que d’autres disposent de pouvoir magique. Cela dit, faites attention, chaque arme a une durée de vie limitée, car elle s’abîme à chaque coup. Il va de soi que plus vous progresserez, plus les armes seront résistante, avec des bonus intéressants.

Si jamais vous vous trouvez dans une impasse, vous pouvez sacrifier une arme. Dans le jeu, cela s’appelle “casser une arme”. Un grand pouvoir sera libéré tuant les monstres aux alentours ou occasionnera de gros dégâts sur un boss. En contrepartie, cette arme sera détruite.

Au total, vous pourrez vous équiper de 4 armes principales que vous pourrez alterner. Le reste sera stocké dans votre inventaire. Libre à vous d’utiliser vos armes ou de les stocker en attendant les boss. Plus d’une centaine d’armes (certaines étant très insolites) seront disponibles. Une forge sera également disponible. Vous pourrez ainsi créer vos propres armes. Vous disposez d’un certain nombre de points à dépenser pour modifier la longueur de votre arme, les dégâts qu’elle inflige, sa vitesse, les dégâts de lancer, sa durabilité, son type ou son sort.

Panzer Paladin
Le menu est disposé comme ceci

Une progression parfois délicate avec le Panzer Paladin

Pour avancer, il vous faudra tuer vos ennemis. Jusque-là rien de bien compliqué. Le moment délicat se situe au niveau des Checkpoints. En effet, pour sauvegarder votre progression, vous devrez sacrifier une arme et la planter dans le socle. Le hic est que si vous n’avez pas d’armes, il vous est impossible d’activer le point de sauvegarde.

Panzer Paladin
Le sacrifice d’une arme sur l’autel du Checkpoint

Disséminé dans les niveaux, vous trouverez des petites fioles qui se chargeront de vous donner une vie supplémentaire. Au début de votre partie, vous n’en disposez que de 3. En plus de cela, des stations de recharge pourront vous redonner de la vie. 

Parfois, ces points sont trop espacés, vous devrez alors recommencer une grosse partie d’un niveau pour revenir à votre point de départ.

Au début du jeu, les mouvements sont expliqués. En revanche, la touche saut a été oubliée. Sur une manette, ce n’est pas grave, on a vie fait le tour des touches. Sur un clavier, c’est un peu plus long. Pour vous aider, on vous donne la solution ici : il s’agit de la touche “W”. Toutefois, il est dommage que nous ne puissions pas régler nous-même nos touches. 

Les touches sont expliquées comme ceci

Pour arriver au bout du jeu, vous pouvez compter une bonne dizaine d’heures au maximum. Les jeux rétro étaient courts.

Panzer Paladin est disponible depuis le 21 juillet 2020 sur PC via Steam et Nintendo Switch

Points forts

  • Une histoire simple, mais cohérente avec le genre rétro.
  • Des graphismes bien soignés.
  • Un retour vers le passé très bien réalisé.
  • Une bande-son très rythmée !

Points faibles

  • Des armes à sacrifier pour les Checkpoints.
  • Des explications incomplètes pour les mouvements.
Aperçu
Graphismes
70 %
Durée de vie
60 %
Gameplay
85 %
Histoire
65 %
Bande-son
70 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :