Test – The Voice of Cards: The Forsaken Maiden tire t-il des leçons de son prédécesseur ?

Publié :

Il y a quelques semaines, Square Enix nous annonçait l’arrivée imminente de The Voice of Cards: The Forsaken Maiden, le second opus de la saga éponyme sortie dont le premier épisode fut sorti le 28 octobre 2021. Ce deuxième épisode a-t-il appris des erreurs de son prédécesseur ? C’est ce que nous allons découvrir dans notre test.

Test de The Voice of Cards: The Forsaken  Maiden sur Switch.

Le destin de votre île est entre vos mains.

Cette histoire n’est pas la suite directe de The Isle Dragon Roars, vous pouvez donc parfaitement jouer à ce deuxième épisode, si vous n’avez pas fait le premier.

Vous prendre le contrôle d’un jeune homme, nommé Samjïn, habitant sur une île au milieu d’un archipel peuplé d’esprits. Sur chacun des petits bouts de terres présents dans cet endroit, une prêtresse, accompagnée de leurs Gardiens, dont le rôle est de préserver la vie et l’équilibre est présente. Seulement, l’une d’entre elle manque à l’appel et les habitants attendent la fin de manière résignée.

The Forsaken Maiden

Notre jeune héros n’a qu’un souhait, sauver son village d’une destruction assurée, c’est pour cela qu’il décide de réparer un bateau de ses propres mains pour prendre la mer. Toutefois, il fait la connaissance d’une mystérieuse jeune femme nommée Alva, sans pouvoir et aphone. Tandis que notre héros aide le maire du village pour une tâche, il fera la rencontre de Silla, une peluche qui prétend être un esprit et qui annonce à Samjïn que la prêtresse est, Alva. Étant donné que la demoiselle a perdu ses pouvoirs, elle devra rassembler les reliques des quatre autres Prêtresses.

Bien que l’histoire débute de manière assez traditionnelle, elle parvient à nous surprendre par son suspens et ses divers retournements de situation. Les petites pointes d’humour se font également plus rares, pour donner une intrigue vraiment plus profonde avec des récits plus intimes.

C’est à travers 7 actes et une vingtaine d’heures de jeu que vous découvrirez les secrets que cachent ces nouveaux héros, mais également le monde.

The Voice of Cards: The Forsaken Maiden présente des nouveautés qui sont les bienvenues !

Bien qu’il n’y ait que 4 mois qui séparent ces deux épisodes, nous remarquons que les développeurs ont tout de même modifié certains aspects du jeu selon les critiques des joueurs qu’ils ont reçues. Tout d’abord, nous pouvons enfin modifier la vitesse du jeu, ce qui est vraiment une bonne nouvelle surtout lors des phases d’explorations, mais également pour les combats.

En parlant de ceux-ci, la difficulté a été revue à la hausse et vous demande de ne plus foncer tête baissée, mais bien d’utiliser le point faible de votre adversaire. Votre équipement connaît également une amélioration avec la possibilité de contenir cette fois-ci non pas 30, mais bien 50 objets sur vous, mais également la possibilité d’avoir 5 compétences sur le champ de bataille au lieu de 4 précédemment. Les options d’équipement sont également plus variées, ce qui permet à un héros de changer d’arme et de voir ses stats augmenter ou diminuer selon vos choix.

Pour terminer, sur chaque île, vous pourrez combattre aux côtés des prêtresses et de son gardien, ce qui permet d’avoir 4 combattants sur le terrain. Bien entendu, le nombre d’ennemis est lui aussi supérieur. De plus, chaque duo a la possibilité d’effectuer une attaque en duo, action qui était impossible avant, mais en échange, vous devrez utiliser une quantité beaucoup plus importante de gemmes.

Cela n’a l’air de rien, mais mises bout à bout ces petites fonctionnalités apportant véritablement un gros plus.

The Voice of Cards: The Forsaken Maiden le jeu minimaliste qui reste toujours aussi efficace.

La difficulté des jeux minimalistes est de proposer un contenu accrocheur, mais également suffisamment efficace pour que le joueur puisse rester accroché par ce qu’il se passe à l’écran. Encore une fois, l’équipe de Yoko Taro brille de ce côté-là. On souligne encore une fois le magnifique travail de Kimihiko Fujisaka pour ses illustrations fantastiques, qui savent être pertinentes. Le compositeur Keiichi Okabe nous propose une nouvelle fois une démonstration de ses talents dont les morceaux confèrent au titre une dimension incroyable.

Pur ceux qui n’auraient pas encore mis les mains sur le premier épisode The Isle Dragon Roars, nous vous expliquons brièvement les bases du jeu. Sinon, vous pouvez aller lire notre test pour des informations plus complètes.

The Voice of Cards est un jeu basé sur des cartes, mais n’est pas un jeu de duel pour autant. Votre personnage est représenté par un petit pion que vous déplacez à votre guise dans un univers composé de cartes, avec le maître du jeu, une voix off, qui vous contera les aventures de votre héros. Cette saga est créée par Yoko Taro et son équipe, alors attendez-vous à beaucoup d’émotion, car bien que rien ne soit réellement animé, les sensations sont bien présentes et rien que cela démontre un talent fou.

L’un des seuls inconvénients que l’on pourrait reprocher à ce second opus est le fait qu’il ressemble trop au premier, mais en 4 mois, il est assez difficile de faire quelque chose de vraiment inédit.

The Voice of Cards: The Forsaken Maiden est disponible depuis le 17 février 2022 sur PC, PS4, PS5 et Nintendo Switch.

Points forts :

  • Des nouveautés qui sont les bienvenues.
  • Une histoire encore plus touchante que le premier épisode.
  • Une simplicité toujours aussi efficace.

Points faibles :

  • Ressemble trop au premier opus.

Résumé

The Voice of Cards revient 4 mois après le premier opus avec The Forsaken Maiden. Ce deuxième épisode ressemble beaucoup au premier, malgré tout l'équipe de Yoko Taro a réussi à créer une histoire inédite, bien plus touchante, n'ayant rien à voir avec The Isle Dragon Roars, mais aussi à ajouter quelques fonctionnalités supplémentaires afin de rendre l'expérience bien plus agréable à jouer. On peut notamment compter sur l'amélioration des combats, mais aussi la possibilité de changer la vitesse du jeu. 
Graphismes
60 %
Durée de vie
65 %
Gameplay
75 %
Histoire
80 %
Bande-son
85 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Amaranth
Amaranth
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

Recent articles

The Voice of Cards revient 4 mois après le premier opus avec The Forsaken Maiden. Ce deuxième épisode ressemble beaucoup au premier, malgré tout l'équipe de Yoko Taro a réussi à créer une histoire inédite, bien plus touchante, n'ayant rien à voir avec The Isle Dragon Roars, mais aussi à ajouter quelques fonctionnalités supplémentaires afin de rendre l'expérience bien plus agréable à jouer. On peut notamment compter sur l'amélioration des combats, mais aussi la possibilité de changer la vitesse du jeu. Test - The Voice of Cards: The Forsaken Maiden tire t-il des leçons de son prédécesseur ?