Test – Voice of Cards : The Isle Dragon Roars : est-il le nouveau coup de maître de Yokô Tarô ?

banière-header-pub-nvpn

En avril 2021, certaines rumeurs annonçaient que le célèbre Yokô Tarô, créateur de la saga NieR, mais également de Drakengard, travaillait sur un nouveau projet soutenu par Square Enix. En septembre de cette même année, ce fameux projet fut dévoilé, il s’agit de Voice of Cards : The Isle Dragon Roars. Que vaut cette nouvelle licence ? C’est ce que nous allons découvrir dans notre test sans plus tarder.

Test de Voice of Cards : The Isle Dragon Roars sur PS5.

Un ancien ennemi est de retour.

La démo, dont la preview est disponible ici, nous présentait trois guerriers de l’Ordre Blanc dont le but est de servir le peuple, sans rien demander en contrepartie. Cet extrait se terminait avec le retour d’un dragon brûlant tout ce qui se trouve sur son chemin.

Le jeu reprend tout juste au moment où la reine a convoqué tous les guerriers et autres aventuriers assez courageux pour oser lever l’épée face à cette énorme bête. La salle du trône est bondée, mais il y a plus de curieux que de véritables chevaliers. C’est ici que vous ferez la rencontre du héros de l’histoire, un jeune homme grandement intéressé par la prime offerte qui n’a pas beaucoup d’expérience en matière de chasse aux monstres.

Voice of Cards: The Isle Dragon Roars

Durant cette aventure, vous serez accompagné par Lazuli, un monstre adorable qu’il ne faut pas trop énerver et Onyxa, une mage redoutable qui n’a qu’une envie, tuer ce maudit dragon. Pour vous accompagner, vous en tant que joueur, le Maître du jeu, une voix off qui vous sera d’une grande aide dans les moments les plus difficiles.

Bien que d’apparence minimaliste, l’histoire soulève beaucoup de questions au fur et à mesure des événements et nous fera passer par toute une palette d’émotion. Cela dit, l’un des plus gros inconvénients avec ce système de carte est que l’immersion n’est pas forcément à son maximum.

Voice of Cards The Isle Dragon Roars est bien plus qu’un jeu de cartes !

L’une des particularités de Voice of Cards : The Isle Dragon Roars, c’est que tout est sous forme de carte, il n’y a pas une seule cinématique. Que ce soit la carte de monde, les dialogues, ou encore les combats, les animations sont très limitées. Pourtant l’équipe de Yokô Tarô a réussi le pari fou de rendre les personnages attachants et de créer une histoire intéressante, en plus de rendre le peu d’animation présente incroyablement réussite.

Durant vos déplacements, vous serez représentés sous la forme d’un pion et les cartes représentants les différents biotopes se dévoileront petit à petit. Pensez à bien tout retourner, des coffres sont souvent cachés à divers endroits. De plus, des événements variés pourront vous surprendre, certains seront bénéfiques, vous permettant de récupérer quelques points de vie, ou de gagner des objets, d’autres quant à eux seront plus néfastes, vous faisant perdre des points de vie, ou encore déclenchant des combats avec des monstres plus coriaces que les autres.

En parlant de monstre, le bestiaire est assez varié, les combats assez simples et efficaces. Bien qu’au début du jeu ils représenteront un défi, rapidement, vous deviendrez plus puissants et par conséquent, les affrontements beaucoup plus simples.

L’aspect est incroyablement bien soigné. Un plateau en bois avec un fond rouge fait son apparition et le design est suffisamment épuré pour que vous puissiez comprendre immédiatement ce que vous avez à faire. Que ce soit vos personnages, ou vos ennemis, trois valeurs sont disposées de manière identique : l’attaque à gauche, les points de vie au milieu et la défense à droite. Lors de chaque attaque effectuée, les dégâts sont calculés en retirant à la valeur d’attaque la valeur de défense de la cible.

Voice of Cards: The Isle Dragon Roars

En haut à gauche de votre écran se trouve une petite boite dans laquelle se trouvent des gemmes, celle-ci vous permet de lancer des sorts, ou des attaques spéciales, selon leur puissance ces dernières consommeront entre 1 et 5 gemmes, la valeur maximale étant de 10. Vous en gagnez au début de chaque tour de l’un de vos personnages, en cas de pénurie, vous pouvez utiliser des cartes de votre inventaire pour ajouter un nombre donné de ces précieuses pierres. 

Comme dans tout RPG, certains malus peuvent être infligés, tels que le gel, le poison, le silence, la paralysie ou encore la diminution de l’attaque ou de la défense. L’accumulation est impossible, le dernier reçu annule le précédent. Heureusement, des cartes présentes dans votre inventaire vous permettent d’annuler tous ces malus, vous pouvez également vous équiper de certains accessoires qui annuleront certains effets.

À la fin de chaque combat, vos aventuriers gagneront des points d’expériences qui vous feront passer des niveaux, ceux-ci vous permettront d’acquérir plus de compétences, cela dit, vous ne pouvez en équiper que 4 par personnage, à vous de trouver la combinaison qui vous plaira.

Voice of Cards: The Isle Dragon Roars

L’envers des cartes à sa part d’importance.

Tout au long de votre aventure, qui durera une dizaine d’heures au maximum, vous serez amené à apercevoir dans un coin de votre écran qu’une action précise a débloqué des cartes dans la catégorie « Collection« . Vous y trouverez des informations supplémentaires sur les PNJ, mais aussi vos personnages, ou encore les monstres, ce n’est pas tout. Certains éléments de l’histoire vous sont expliqués un peu plus en détail vous permettant ainsi de découvrir une face plus sombre, voire glauque, de cet univers. Après tout, sans ce petit détail, ce ne serait pas un jeu créé par Yokô Tarô.

Comme dit plus haut, l’histoire a une durée de vie assez courte, il existe néanmoins plusieurs fins accessibles avec le New Game +. Dans ces nouvelles parties, plusieurs objets vraiment intéressants feront leur entrée et éviteront une certaine lassitude, mais nous ne vous en dirons pas plus, on vous laisse découvrir ce plaisir, qui malheureusement reste trop court.

Bien que ce jeu, par son design unique, risque de ne pas plaire à tout le monde, le soin apporté à l’esthétique des cartes est vraiment soigné, que ce soit au niveau des personnages, ou des différents paysages. Le moindre détail est pensé, lorsque vous déclenchez un combat, le paysage derrière les monstres change en fonction de l’endroit où vous vous trouvez.

La bande-son est sans surprise vraiment sublime ! On reconnaît bien là la patte de Yôko Tarô, si jamais vous avez déjà joué aux NieR, vous ne serez pas dépaysés. Elle est parfaitement appropriée à chaque moment du jeu, renforçant l’immersion que l’on peut ressentir.

Voice of Cards: The Isle Dragon Roars est disponible depuis le 28 octobre 2021 sur PC via Steam, PS4 et Nintendo Switch.

Points forts :

  • Un design unique et réussi.
  • Une bande-son magnifique.
  • Une histoire plus complexe qu’en apparence.
  • Un côté jeu de rôle très bien représenté.
  • Un mélange de jeu de cartes et RPG vraiment intéressant.

Points faibles :

  • Une durée de vie trop courte.
  • Des combats redondants et trop simples.
banière-instant-gaming-header

Résumé

Yôko Tarô nous sort encore une fois le grand jeu en parvenant à mélanger avec succès jeu et carte et RPG, tout en rajoutant un côté jeu de rôle histoire de pimenter tout cela. L'histoire est d'apparence assez simple, mais si l'on creuse un peu, on se rend rapidement compte que les choses ne vont pas aussi bien que l'on pourrait croire. Un réel côté stratégie est mis en place, mais les combats deviennent rapidement trop simples et parfois lassants. Toutefois, tout a été pensé pour que le joueur soit immergé dans cette aventure. En effet, aucun détail que ce soit sonore ou graphique n'a été oublié et cela fait vraiment plaisir à voir. 
Graphismes
70 %
Durée de vie
55 %
Gameplay
65 %
Histoire
70 %
Bande-son
95 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Amaranth
Amaranth
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

Articles Récents

387 Suiveurs
Suivre
Yôko Tarô nous sort encore une fois le grand jeu en parvenant à mélanger avec succès jeu et carte et RPG, tout en rajoutant un côté jeu de rôle histoire de pimenter tout cela. L'histoire est d'apparence assez simple, mais si l'on creuse un peu, on se rend rapidement compte que les choses ne vont pas aussi bien que l'on pourrait croire. Un réel côté stratégie est mis en place, mais les combats deviennent rapidement trop simples et parfois lassants. Toutefois, tout a été pensé pour que le joueur soit immergé dans cette aventure. En effet, aucun détail que ce soit sonore ou graphique n'a été oublié et cela fait vraiment plaisir à voir. Test - Voice of Cards : The Isle Dragon Roars : est-il le nouveau coup de maître de Yokô Tarô ?