11 ans, c’est le temps qu’il aura fallu attendre pour avoir enfin un nouvel opus de la licence Devil May Cry V ! Après Devil May Cry IV et l’introduction de nouveaux personnages, nous ne savions pas ce qui allait advenir de Dante et de Nero et si ce personnage allait être encore plus approfondi. Nous attendions de voir un prochain Devil May Cry surtout après l’échec de DmC un jeu qui ne fera même pas partie de la chronologie officielle de la saga culte. En parlant de chronologie, c’était très anarchique chez Capcom, éditeur de l’oeuvre Devil May Cry, nous avions préparé un petit récapitulatif concernant la chronologie de Devil May Cry, afin que nous nous y retrouvions un peu mieux, entre les opus de la licence, qui ne se déroulent pas dans l’ordre de parution. C’est là où nous nous demandions où allait se situer Devil May Cry V car même avec les nombreux trailers, il était difficile de se situer. Découvrons dans ce test si Devil May Cry fonctionne toujours aussi bien à l’écran, 11 ans plus tard et si cela valait le coup d’attendre aussi longtemps pour avoir la suite des aventures de nos chasseurs de démons préférés !

Devill May Cry V

Devil May Cry ? Jamais joué, c’est grave de commencer par Devil May Cry V ?

La réponse à cette question est oui ! C’est grave de n’avoir jamais joué à un Devil May Cry, mais si c’est le cas, vous pouvez jouer sans crainte à Devil May Cry V ! En effet, Capcom a été très malin sur ce coup, en proposant une partie très intéressante, avant même de lancer l’histoire de Devil May Cry V : une vidéo récapitulant l’histoire de la licence : L’histoire de DMC. Alors même si une vidéo similaire avait été publiée sur YouTube, avant la sortie du jeu, pour remettre les joueurs dans le contexte et surtout faire le point sur la chronologie de la saga, il manquait pourtant un épisode dans la vidéo : Devil May Cry 2 ! Ainsi, nous ne connaissions pas à 100% la chronologie de l’histoire de Devil May Cry.

Cette « erreur » été corrigée dans Devil May Cry V en proposant une vidéo du même acabit, à la différence que la vidéo présente dans Devil May Cry V, récapitulant l’histoire de la saga, est beaucoup plus complète que sa grande sœur. Une idée de génie de la part de Capcom qui se doutait que 11 ans après Devil May Cry 4 les joueurs auraient des trous de mémoire et les néophytes seraient totalement perdus. Grâce à cette vidéo, tout le monde y trouve son compte et c’est un véritable plaisir de la visionner avant de se lancer dans l’histoire de Devil May Cry V.

Faire les choses dans l’ordre, pour quoi faire ?

Une fois de plus Capcom utilise une façon assez originale pour lancer la trame narrative de Devil May Cry V. Si vous pensiez faire les choses dans l’ordre dans Devil May Cry V, maintenant que la chronologie de l’histoire de la licence est enfin claire dans votre esprit, ce ne sera pas le cas pour celle de Devil May Cry V. Dès les premières minutes de jeu, il faudra s’accrocher pour suivre le fil, car on ne sait pas exactement où on se situe, on voit et on vit des événements passés et futurs, difficile de faire le tri, au début.

Devil May Cry V

Progressivement, la trame narrative va se mettre en place dans votre tête, alors que ça aurait pu être bien plus simple de faire les choses dans l’ordre ! Cependant, Capcom a tenté ce pari risqué et c’est un défi relevé, qui permet de tenir en haleine les joueurs du début à la fin de l’histoire, à condition que ceux-ci n’aient pas lâché la manette en cours de partie.

Des retrouvailles mouvementées !

Dans Devil May Cry V vous allez retrouver des personnages emblématiques de la licence, comme DanteNeroTrishLady, ainsi que de nouvelles têtes, apparaissant dans ce cinquième opus. Un mystérieux personnage du nom de V sera à vos côtés et il sera aussi un personnage jouable. Nico sera la mécanicienne de Nero, qui lui confectionne ses bras droits : des Devil BreakersNero s’étant fait arracher et voler son bras de démon : le Devil Bringer.

Devil May Cry V

Autant de personnages réunis, cela pouvait se passer dans de très bonnes conditions, sauf que ce ne sera pas du tout le cas dans Devil May Cry V. Tous les personnages semblent être en mauvaise posture contre un ennemi redoutable, un démon du nom d’Urizen. Même le légendaire Dante ne semble rien pouvoir faire contre cette menace grandissante, c’est donc à Nero de devenir plus fort, pour aider Dante à vaincre Urizen.

Reculer pour mieux sauter :

Vous allez donc incarner Nero pour le début de l’histoire de Devil May Cry V ! Vous devrez apprendre à manier le héros en combat, en utilisant ses compétences. Nero a gardé son équipement intact de Devil May Cry 4 puisqu’il possède toujours son pistolet et son épée. Le Gameplay en combat fonctionnera alors de la même manière qu’il y a 11 ans, à coups d’attaque à distance et d’attaques de mêlées. L’esquive, le verrouillage de l’ennemi et les combos sont évidemment présents et il faudra tout utiliser pour réussir à battre des hordes de démons et Boss.

Même si Nero a perdu son bras droit, ce n’est pas pour autant qu’il en devient plus faible, puisque grâce à Nico il peut utiliser des Devil Breakers pour « botter les fesses des démons » ! Les Devil Breakers fonctionnent un peu de la même manière que son ancien bras droit : le Devil Bringer, puisque Nero peut amener à lui ses ennemis et si l’ennemi est trop gros pour lui, se propulser vers lui. De plus, on peut utiliser les Devil Breakers pour obtenir un nouveau coup à placer contre ses ennemis et comme il existe différents types de Devil Breakers, vous pouvez varier les plaisirs et être le plus efficace possible contre tel ou tel type d’ennemi, en plein combat. Un Devil Breaker n’est pas éternel, c’est pourquoi vous avez deux choix pour vous en « débarrasser » : lancer le coup ultime du Devil Breaker en restant appuyé sur la touche et la relâcher ou alors le faire exploser pour faire un maximum de dégâts, mais attention, si vous n’en avez plus, vous allez perdre un gros avantage au combat, il faut donc faire attention à vos stocks ! Néanmoins, on peut trouver des Devil Breakers au sol ou les acheter à Nico.

Vous allez aussi incarner V, nouveau personnage de la licence et nouveau personnage jouable. ne combat pas, c’est ses démons, qu’il peut invoquer qui le font à sa place. Cependant, ils ne peuvent pas achever les démons, sans doute parce qu’ils en sont eux-mêmes, c’est donc à de porter les coups de grâce. peut se téléporter pour effectuer ces actions, esquiver, sauter, ainsi que lire en plein combat, pour charger le Devil Trigger. Cette barre sert à booster les dégâts de vos démons : Shadow et Griffon, mais aussi à invoquer Nightmare, un puissant démon, aidant éphémèrement au combat. Le Gameplay de est très intéressant, cela change des habitudes présentes dans Devil May Cry.

Bien entendu, Dante est également jouable, mais nous vous laissons le soin de le découvrir, puisqu’après tout,  c’est le personnage qui doit vous intéresser le plus dans Devil May Cry V.

En alliant toutes les compétences de Nero, de ou même de Dante, les combats sont vifs, dynamiques et rythmés par une bande-son métal, typique de tous les Devil May Cry ! Les points de style sont toujours présents, afin de donner une note de style lors de vos combats, pour savoir si vous savez vous battre avec classe. Plus la note est élevée et plus vous gagnez des démonites rouges, des orbes écarlates, vous permettant de faire vos achats.

Devil May Cry V

Montez en puissance vos personnages !

Dans tous les Devil May Cry, il existe ce système de monnaie avec les orbes rouges et Devil May Cry V ne fait pas exception. Grâce aux démonites rouges, récoltées sur le cadavre de vos ennemis, gagnés grâce à vos points de style et votre note finale pour chaque mission ou trouvées sur votre chemin, vous pourrez acheter des compétences pour vos personnages. Ainsi, vous pourrez débloquer de nouveaux coups spéciaux, améliorer ceux déjà connus et éventuellement acheter un peu de soin ou des Devil Breakers.

Pensez bien à accumuler un maximum de démonites rouges, puisqu’il vous en faudra une quantité phénoménale pour débloquer tout ce qu’il y a à débloquer dans Devil May Cry V, tous personnages confondus : NeroV et Dante.

Des graphismes un peu dépassés, une bande-son épique

11 ans sont passés entre Devil May Cry 4 et Devil May Cry V et malheureusement, cela se ressent à travers les graphismes de Devil May Cry V. Ceux-ci sont certes acceptables, mais il existe des jeux, réalisés par Capcom cette année, qui crèvent l’écran avec de magnifiques graphismes, ce qui n’est pas le cas de Devil May Cry V. On tient probablement le Devil May Cry le plus beau jamais sorti à ce jour, néanmoins ça méritait un peu plus d’effort sur les graphismes du jeu pour offrir aux joueurs une expérience ultime de Devil May Cry, à moins que ça ne soit pas le dernier opus ?

À peine le jeu lancé, on retrouve avec une immense nostalgie les sons qui font immédiatement penser à la licence Devil May Cry ! Lorsqu’on navigue dans les menus ou encore lorsque vous vous retrouvez bloqué dans une arène où il faut vaincre tous les démons pour progresser, les sons et bruitages de l’époque sont toujours là et cela fait énormément plaisir ! Les combats eux ne manquent pas de rythme entre la dynamique de ceux-ci permise par le Gameplay atypique de Devil May Cry V et la bande originale métal qui reste dans le ton des Devil May Cry !

Points Forts :

  • La vidéo l’histoire de DMC détaillant toute l’histoire et la chronologie de la licence.
  • Des graphismes un peu décevant en général, mais des ennemis extrêmement bien modélisés.
  • Un Gameplay toujours aussi fun et dynamique.
  • Les Devil Breakers apportent un peu de nouveauté en combat. Tout comme le personnage de V !
  • Les retrouvailles avec plusieurs personnages emblématiques de la licence.
  • L’arrivée de nouveaux personnages.
  • La fidélité du titre par rapport aux anciens opus
  • Une bande-son nostalgique et épique.
  • Une histoire difficilement amenée, mais réussie.
  • Jouer plusieurs héros, assurant un Gameplay différent pour chaque !
  • Pas de bugs.
  • Une durée de vie raisonnable.
  • Une rejouabilité possible.

Points Faibles :

  • 11 ans d’attente…
  • Des graphismes qui auraient pu être de meilleure qualité.
  • Des écrans de chargement qui se multiplient et n’en finissent pas !
  • Il faut s’accrocher dès le début à l’histoire pour ne pas être perdu.
  • Des combats de Boss parfois trop difficile.
  • Un bestiaire un peu faiblard.
Aperçu
Graphismes
75 %
Durée de Vie
75 %
Gameplay
85 %
Histoire
70 %
Bande-son
90 %
Je suis Kévin alias Monky et rédacteur bénévole depuis plus de deux ans maintenant. Le jeu vidéo fait pleinement partie de ma vie, et je pousse toujours plus loin cette passion en commençant la voie du stream sur Twitch et YouTube ainsi qu'à écrire des news et des tests ! Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais tout petit, grâce à mon père qui a un jour ramené une "console" à la maison : une PS1 ! J'ai commencé avec la première console de Sony ainsi qu'avec les GameBoy de l'époque ! Je n'ai jamais lâché les jeux vidéo et je suis aussi devenu un collectionneur et un rétro gamer, je possède ainsi beaucoup de consoles et de jeux ! Désormais, je joues principalement sur PS4, PC, Nintendo Switch et 2DS !

On te laisse la parole :