Cyberpunk 2077 était l’un des jeux les plus attendus de 2020, si ce n’est pas le jeu le plus attendu pour cette année. Annoncé une première fois il y a presque 8 ans, le nouveau jeu de CD Projekt Red semblait très ambitieux, allant jusqu’à se targuer de révolutionner le genre RPG dans les jeux vidéo. Forcément, la hype ne pouvait que monter, alimentée en plus grâce aux très bons Night City Wire dévoilant peu à peu le monde de Cyberpunk 2077 ! Cependant, le jeu a, comme les autres, subi la crise sanitaire mondiale, ce qui lui a valu plusieurs reports. En effet ce dernier a été annoncé le 19 avril 2020, pour finalement être repoussé au 17 septembre 2020, puis au 19 novembre et enfin au 10 décembre 2020. C’est donc en cette fin d’année que nous avons pu mettre la main sur Cyberpunk 2077, après de nombreuses heures passées sur le titre de CD Projekt Red, voici notre test.

Test Cyberpunk 2077 sur PC :

Cyberpunk 2077

Un monde utopique virant à la dystopie :

L’attente était longue, mais nous avons afin pu faire nos premiers pas dans Night City, la ville utopique que propose le jeu Cyberpunk 2077. Malheureusement, vous vous rendrez assez vite compte que cette ville tombe vite dans la dystopie, quand on regarde les classes sociales et les gangs dont regorge la ville. Tout devait être beau, parfait, à la pointe de la technologie, des bâtiments aux habitants et pourtant tout ne s’est pas passé comme prévu. Des quartiers ont été abandonnés, des familles aussi, des gangs se sont formés pour servir leur propre intérêt, nous sommes très loin du rêve que l’on pouvait se faire d’une ville Cyberpunk.

Cyberpunk 2077

En incarnant V, vous allez d’ailleurs pouvoir choisir à quel endroit, dans quelle classe sociale vous voulez commencer le jeu. Vous aurez le choix entre NomadeGosse des Rues et Corpo. Trois choix qui vont vous donner un départ différent dans votre histoire, vous commencez respectivement en dehors de la ville dans les Badlands, vu comme un paria en tant que Nomade, le choix de vie des Gosses des Rues vous mettra dès le début dans la ville de Night City où la loi de la jungle règne et enfin, vous pourrez commencer en tant que Corpo dans la “haute”. Choisissez bien, car ce choix détermine vos premières heures de jeu, qui seront bien différentes selon votre affiliation et cela vous donnera aussi accès à un choix de dialogue unique. C’est d’ailleurs très agréable de trouver ce genre de système, qui assure une meilleure rejouabilité, reste à savoir si cela impactera le Gameplay ou non tout le long du jeu.

Cyberpunk 2077

Ensuite vous aurez accès à l’éditeur de personnage, où vous pourrez entièrement personnaliser votre ! Les possibilités sont grandes, car vous pouvez choisir jusqu’à votre type de sexe et même sa taille. On peut vraiment faire ce que l’on veut dans cet éditeur très complet, qui ne s’arrête pas aux classiques (coupe de cheveux et compagnie). Après avoir choisi votre type de corps, vous pourrez personnaliser de la tête aux pieds V, de longues heures de création de personnages sont au rendez-vous c’est très réussi.

Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077 propose une histoire haletante et riche en rebondissements !

S’immerger dans le monde de Cyberpunk 2077 ne sera pas aisé, car c’est un monde que l’on ne connaît pas et qui dérange. Pourtant, au fil des missions, vous allez vous rendre compte que vous commencez à faire partie de l’histoire et surtout de quelque chose de gros. Vous ne l’aurez pas forcément choisi, car ainsi va le scénario du jeu, mais vous allez vous retrouver embarqué dans des aventures folles avec Cyberpunk 2077 ! De nombreux rebondissements vous attendent, CD Projekt Red a voulu en mettre plein la vue grâce à la trame principale de leur jeu, c’est réussi. Cette dernière va vous embarquer plusieurs heures, environ 20h en ligne droite, vous pourrez atteindre les 100 heures de jeu en réalisant chaque quête et activité de Cyberpunk 2077 ! Vous serez ensuite libre de recommencer le jeu en choisissant un autre parcours de vie, afin d’avoir du contenu inédit par rapport à votre partie précédente, du moins au début du jeu.

Cyberpunk 2077

L’immersion est grandement renforcée grâce aux personnages qui vous parlent dans les missions, selon vos décisions, vous allez voir et même ressentir les réponses de vos interlocuteurs. Cela passera par une ligne de dialogue, enrichit par les expressions faciales des PNJ qui sont incroyablement bien modélisées ! Le fait d’être en vue à la première personne dans la quasi-totalité du titre permet de mieux se concentrer sur le visage des personnages et ainsi de mieux profiter de leurs mimiques, leurs rictus, leurs émotions ! Il est certain que cela est une grande force pour le jeu, le rendant très réaliste.

Les missions principales sont intéressantes à suivre, on se prend au jeu, on devient nous même un personnage de Cyberpunk 2077 et nous voulons à tout prix réussir tout ce que nous entreprenons. Cependant, dans un monde comme celui de Cyberpunk 2077, ce ne sera pas aussi facile, de nombreux obstacles vont se dresser devant vous. Ce sera alors à vous de vous battre, à l’aide de l’arsenal d’armes qui vous attend entre armes à feu et de mêlée.

Une bande-son électrique et entrainante :

Si le scénario de Cyberpunk 2077 est une réussite, ce n’est pas pour autant que le studio polonais va vous laisser à l’abandon dans les missions, dans vos explorations ou même lors des fusillades. Vous pourrez compter sur la présence d’une bande-son exceptionnelle, qui va vous accompagner du début à la fin dans votre aventure. À base de sons électro, elle s’accorde parfaitement à l’univers que propose Cyberpunk 2077 !

Cette dernière va d’ailleurs s’adapter, en proposant des musiques et des effets sonores différents selon votre situation. En voiture, vous pourrez même profiter d’un choix de stations radio, qui passe à peu près par tous les genres de musiques, impossible de ne pas trouver votre bonheur lors de vos virées. Néanmoins, on notera une belle déception dans le rendu sonore des véhicules justement, qui devait être incroyablement réaliste… C’est assez étrange, car CD Projekt Red avait montré le travail de titan de capture des sons des différents véhicules du jeu, on ne ressent clairement pas cela en jeu, on se contentera de bruits basiques finalement, autant mettre la radio à fond.

Cyberpunk 2077

En revanche, l’immersion est une nouvelle fois renforcée grâce à cette superbe bande-son qui va accompagner les joueurs tout le long de leur aventure. Cette dernière est riche, adaptative et certains sons vont devenir emblématiques : lorsque vous vous faites repérer ou lorsque les forces de l’ordre vous tombent dessus, par exemple.

Un scénario et une bande-son maitrisés, qu’en est-il des graphismes de Cyberpunk 2077 ?

Si l’on peut s’émerveiller sur la qualité du scénario de Cyberpunk 2077 ainsi que de sa bande-son riche et dynamique, nous avons bien peur que ce soit les seules qualités du jeu. Même si graphiquement ce dernier est incroyable sur PC, sans oublier tous les bugs du jeu, il n’offre pas de véritables graphismes next-gen et c’est une catastrophe sur PS4Xbox One… Les versions PS4 Pro et Xbox One X s’en sortent un peu mieux, quand les versions PS5 et Xbox Series X|S, elles, sont encore un peu au-dessus. Néanmoins, il est inconcevable de sortir un jeu sur toutes ces plateformes, s’il ne tourne pas correctement sur chacune d’entre elles !

Exemple de bug de texture… sur PC !

Nous aurions pu mettre une bonne note sur les graphismes de Cyberpunk 2077, étant donné que nous avons pu jouer en ultra sur PC, ce ne sera pas le cas dans ce test quand nous voyons à quel point le jeu subit un downgrade graphique inquiétant sur les autres plateformes. CD Projekt Red n’a pas été honnête sur la qualité des versions consoles, car certaines sont véritablement injouables offrant des temps de chargement intempestifs et des crashs récurrents. Le studio polonais n’a clairement aucune excuse étant donné que le jeu a été repoussé, rappelons-le, 3 fois, et qu’en fait ce dernier n’est toujours pas terminé ! La preuve, des mises à jour ont été annoncées jusqu’à février 2021 au moins, pour rendre le jeu jouable sur les plateformes PS4 et Xbox One. Il semblerait que les versions PC et next-gen ont été priorisées au détriment des versions consoles actuelles.

Bug de texture sur Johnny Silverhand.

C’est très étonnant de la part de CD Projekt Red qui avait brillé jusque là et qui proposait toujours des jeux de qualité. C’est dommage, car cela aurait pu être le cas pour Cyberpunk 2077, mais étant donné que ce dernier ne semble pas être terminé, de nombreux bugs sont présents en jeu. En effet, on en retrouvera divers types dans le titre : des bugs de textures, des bugs de collisions, des bugs de coordination labiale des PNJ, des bugs d’apparition, etc. La plupart ont été ou vont être corrigés, mais c’est assez impressionnant de voir autant de bugs proliférer sur un jeu AAA ! Techniquement, Cyberpunk 2077 est très décevant et cela se ressent dès les premières minutes de jeu, à chaque fois que nous lançons le jeu, nous avons des bugs, alors que nous jouons sur PC !

Un bug superpose 2 conversations téléphoniques avec ses choix, pour chacune d’entre elles…

Un projet trop ambitieux, un jeu qui ne va pas au bout de ses possibilités :

On ne peut pas reprocher à la ville de Night City qu’elle soit vide, bien au contraire elle est très riche et vivante ! Si dans l’idée c’est un excellent point dans un jeu vidéo, qui permettra aux joueurs de passer de longues heures en exploration, à la recherche d’activité ou de quêtes secondaires, ou même de ne pas se sentir seul, c’est pourtant un problème dans Cyberpunk 2077… Alors oui la ville est grande, mais avez-vous déjà été au bout des choses pour voir ce qu’il est possible de faire ou non dans le jeu ? Car finalement Cyberpunk 2077 n’est pas seulement un RPG, c’est aussi un GTA-Like ! Ce genre de jeu où on ne se demande pas ce qu’on peut faire, mais plutôt ce qu’on ne peut pas faire, tellement les possibilités sont grandes et la liberté totale !

Cyberpunk 2077
Conduite désagréable, lourde, lente et aucune sensation de vitesse (nous roulons à 102 km/h !)

Ainsi, si vous vous attendez à une expérience GTA-Like dans Cyberpunk 2077, vous allez être déçus. Si l’on compare ce dernier avec GTA V on sent clairement que CD Projekt Red est dépassé. Ce projet était trop ambitieux pour eux, le jeu n’est pas terminé et en plus les développeurs n’ont pas pu aller au bout des choses, par manque de temps certainement. La conduite par exemple, cette dernière est ratée, trop souple, trop lourde, les bugs de collisions sont légion, on passe parfois au travers de la porte quand on rentre dans une voiture. Le trafic du jeu ne s’adapte pas à vous, il suit un script bêtement, sans éviter les obstacles, tout comme les PNJ d’ailleurs. Ces derniers sont tellement basiques, que même leur animation de mort n’est pas réaliste, elle fait poupée de chiffon et les PNJ tués ou écrasés peuvent disparaitre voire passer à travers le sol ! Cyberpunk 2077 n’a pas la chance de posséder une IA intelligente, cette dernière est totalement aux fraises quelle que soit la situation… même pendant les combats de Boss.

Si vous aimez chercher les ennuis et que vous voulez vous faire rechercher par les forces de l’ordre, vous allez vous sentir trahis. Lorsque vous réalisez un acte illégal dans Cyberpunk 2077, on vous prévient et si vous continuez, on entend le fameux son que l’on a présenté plus haut et la police apparaît…devant vous. Vraiment, sans aucune transition, si vous tuez un PNJ en ville ou commettez tout autre acte violent, les forces de l’ordre spawn devant vous, c’est irritant. Cela gâche clairement l’immersion, en plus de tous les bugs déjà présents. Le pire c’est qu’ils ne sont pas difficiles à semer et tenez-vous bien, si vous parlez à un PNJ offrant une quête ou autre, la police arrête de vous rechercher !

Un monde Cyberpunk proposant des améliorations corporelles, sans vous permettre de vous personnaliser ?

En lançant Cyberpunk 2077 nous avons été subjugués par la qualité et la richesse de l’éditeur de personnages, qui permet de concevoir jusqu’au bout des ongles votre personnage. Après avoir passé plusieurs heures à cela, nous trouvons extrêmement dommage le fait de ne pas pouvoir revenir sur la personnalisation du personnage en jeu et juste de voir de temps en temps notre personnage, comme c’est un jeu à la première personne, c’est rarement possible. Effectivement, il n’est plus possible une fois dans le jeu de modifier l’apparence de notre personnage, mis à part ses vêtements. On aurait apprécié avoir la possibilité de modifier à tout moment V dans un endroit spécifique, après tout, ce ne serait pas si étonnant dans un monde Cyberpunk d’échanger son bras contre un bras mécanique ! On ne peut même pas simplement modifier sa coupe de cheveux ou même la couleur de ces derniers !

Alors oui, il est tout de même possible de modifier esthétiquement son personnage en allant voir le Charcudoc, néanmoins, ce n’est pas le but premier de cette fonctionnalité du jeu. En allant voir ce professionnel, vous allez plutôt chercher à obtenir de nouvelles améliorations, de nouveaux implants, pour rendre votre corps plus résistant, plus agile, plus dangereux ! Vous allez vouloir un jour acheter les légendaires lames de Mantis, le Double Saut et bien d’autres améliorations, cependant il faudra économiser de l’argent et se montrer patient. Un système de réputation va vous limiter dans le choix de vos implants, il faudra d’abord obtenir un niveau suffisant de réputation et en plus posséder assez d’argent et parfois des statistiques particulières (constitution, d’intelligence, etc.). Le Charcudoc est un bon point de Cyberpunk 2077 on aime s’y rendre pour voir comment on peut faire évoluer son personnage et cela va complètement modifier votre Gameplay, c’est très intéressant. Par contre, on regrettera fortement qu’il ne se passe absolument rien quand on vous implante vos augmentations : pas de cinématique, pas d’explication, rien, à se demander si on a bien fait nos modifications… Espérons qu’une petite cinématique montrant cela arrive dans une mise à jour.

Il y a de quoi faire en améliorations grâce au Charcudoc, mais aussi grâce aux niveaux que vous allez obtenir dans Cyberpunk 2077 ! Chaque niveau vous donnera des points à dépenser dans un arbre disponible dans le menu personnage… à tout moment. Ainsi vous pourrez dépenser vos points d’attributs pour augmenter les statistiques suivantes : constitution, réflexes, capacité technique, sang-froid, intelligence. Cela vous sera utile dans la totalité du jeu que ce soit pour détourner une voiture, forcer une porte, porter des armes lourdes (constitution) ou encore dans certains dialogues où de nouveaux choix s’offrent à vous (réflexes, sang-froid). Bien d’autres exemples pourraient être cités, mais on vous laisse découvrir cela en jeu. Chaque attribut donne accès à 3 arbres supplémentaires où vous pourrez vous spécialiser. Il y a énormément de compétences à découvrir et à débloquer, c’est très riche et complet, peut-être un peu trop on se sent rapidement noyé dans la masse d’informations. Après un petit temps d’adaptation et de compréhension, vous allez vous plaire à donner de nouvelles compétences à votre personnage que vous pourrez ensuite utiliser en combat, en dialogue et en jeu. Rappelez-vous seulement que pour obtenir certaines compétences il faut augmenter votre niveau d’attribut, ce qui vous servira aussi avec le Charcudoc pour avoir tel ou tel implant !

Points Forts :

  • Un scénario qui tient la route !
  • Très immersif, uniquement dans l’histoire, si on ne rencontre pas de bugs…
  • Beaucoup de quêtes à réaliser.
  • Une bande-son qui colle à l’ambiance.
  • Le Charcudoc qui permet d’améliorer son personnage.
  • Le système d’attribut, très complet et réaliste…
  • …donnant accès aux points d’avantages pour se spécialiser dans une ou plusieurs disciplines !
  • Pouvoir se battre au corps-à-corps ou avec des armes à feu (presque) à tout moment.

Points Faibles :

  • Des bugs partout et pour tout, nous sortant totalement de l’immersion.
  • Une conduite désagréable, lente et lourde !
  • Le rendu audio des véhicules est finalement très décevant.
  • La carte du jeu n’est pas du tout ergonomique et facilement illisible…
  • Un passage de la vue à la première personne à la troisième personne dérangeant.
  • La différence de qualité flagrante et alarmante d’une version à l’autre.
  • Injouable sur PS4, Xbox One !
  • Impossible de personnaliser son personnage après l’éditeur.
  • Parfois trop d’informations affichées à l’écran.
  • L’ergonomie de l’inventaire et de la cache d’armes est à revoir.
  • Des PNJ immortels (prostitué(e)s, marchants, etc.).
  • La police qui apparaît devant vous en cas de crime : zéro immersion.
  • Une IA catastrophique.
  • Des PNJ très limités, dénués de moteur physique, de logique et qui passent à travers le joueur, les murs, les voitures, etc.
  • On éprouve la désagréable sensation de jouer à un jeu non terminé.
Aperçu
Graphismes
30 %
Durée de Vie
70 %
Gameplay
50 %
Histoire
70 %
Bande-son
80 %
Bonjour, je suis Monky, rédacteur bénévole depuis 2016 et rédacteur en chef sur Actu Geek Gaming. Le jeu vidéo fait pleinement partie de ma vie, et je pousse toujours plus loin cette passion en commençant la voie du stream sur Twitch et YouTube ainsi qu'à écrire des news et des tests ! Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais tout petit, grâce à mon père qui a un jour ramené une "console" à la maison : une PS1 ! J'ai commencé avec la première console de Sony ainsi qu'avec les GameBoy de l'époque ! Je n'ai jamais lâché les jeux vidéo et je suis aussi devenu un collectionneur et un rétro gamer, je possède ainsi beaucoup de consoles et de jeux ! Désormais, je joue principalement sur PS4, PC, Nintendo Switch et 2DS !

2 Commentaires

    • Hello Capablanca 🙂

      Non, tu ne rêves pas, car le test prend en compte toutes les versions de Cyberpunk 2077, ce qui donne une note pour les graphismes peu élevée vu la qualité des graphismes des versions PS4 et Xbox One 🙂

      C’est d’ailleurs précisé dans le test et aussi, nous avons tout le côté technique, a savoir tous les problèmes du jeu : bugs en tour genre etc qui sont pris dans la note, ce qui l’a fait descendre également !

      Amicalement,
      Monky

On te laisse la parole :