Ce qu’il y a de bien lorsque l’on attend des nouvelles d’un éditeur, c’est que l’on scrute le moindre de ses mouvements sur le net. C’est ainsi que l’on trouver le nouveau brevet déposé par Sony, auprès de “United States Patent and Trademark Office“.

De quoi parle le nouveau brevet de Sony ?

Nous savions que Sony prévoyait de mettre une IA pour aider les joueurs à avancer dans un jeu si jamais il se trouve bloqué. Cette fois-ci, la firme nippone va encore plus loin en proposant directement un petit robot, pouvant vous tenir compagnie lors de vos parties, mais aussi lorsque vous regardez un film ou une série.

Ce petit robot tout mignon sera sous forme de nuage disposant d’une paire d’yeux, ainsi que de bras et de jambes et sera capable de différencier vos émotions telles que la joie, la tristesse, colère, surprise ou déception. Il pourra ainsi s’adapter à la situation et devenir un véritable compagnon de vie (on dirait presque un épisode de Black Mirror).

Nouveau brevet de Sony

La différenciation des émotions pourra se faire grâce à un capteur biologique pouvant mesurer le niveau cardiaque et de transpiration. La même technologie qui devrait être intégrée dans la prochaine manette de la PS5.

Ce nouveau compagnon de vie sera équipé de plusieurs caméras et micros, ainsi que des capteurs de mouvements. Il pourra donc venir de lui-même se poser sur le canapé à vos côtés. Pour le marché japonais, ce petit robot peut être intéressant, car beaucoup se retrouvent isolés. Sony n’est pas à son coup d’essai en matière de robot autonome, en effet, il y a quelques années de cela, la firme a commercialisé un petit chien robotique nommé Aibo.

Ce petit nuage va plus loin. Il pourra ressentir “des émotions” et si jamais il se sent rejeté, ou que vous ne vous occupez pas de lui (comme un oubli de recharge), il ne réagira plus avec vous et ne vous accompagnera plus dans vos parties de jeu.

Rappelons que ceci n’est qu’un brevet, il est donc possible que Sony décide de ne jamais le commercialiser.

Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :