Les adaptations de films et/ou de livres sont monnaie courante dans l’industrie des jeux vidéo. Evidemment, les résultats sont variables. Est-ce à cause d’un scénario inintéressant, une adaptation bâclée de l’histoire, des développeurs incompétents ? Vous savez que chaque détail compte. En revanche, nous pouvons dire que The Sinking City possède une très bonne histoire, tirée d’une œuvre de HP Lovecraft.

Le jeu d’investigation est paru pendant l’E3 puis durant la Gamescom 2018. D’abord confronté à quelques petits défauts de conception (personnages peu expressifs par exemple), le studio Frogwares a montré ses intentions d’améliorer son contenu. Petit dernier des développeurs de la série Sherlock Holmes, ce nouvel opus à de quoi intriguer les fans d’investigation.

The Sinking City : entre enquête et possession

Bienvenue dans les années 1920, sur la côte Est des Etats-Unis. Votre personnage se réveille dans la ville d’Oakmont qui disparaît à moitié sous les eaux. En tant qu’enquêteur, il faudra découvrir les origines de cette catastrophe, mais pas seulement. En effet, les habitants semblent victimes de puissances surnaturelles au point de les faire sombrer dans la folie. Nous sommes désolés de vous l’apprendre, mais vous êtes également l’une de ces victimes.

Pourquoi y jouer selon nous ?

Les raisons sont multiples : tout d’abord, l’univers de HP Lovecraft. Si vous ne connaissez pas (hautement improbable car nos lecteurs sont extrêmement cultivés !), il s’agit du « maître » du registre fantastique. Si les développeurs s’en sont fidèlement inspiré, les joueurs peuvent s’attendre à un mélange sordide entre le surnaturel et un sentiment presque palpable de tension, et ceci de manière omniprésente. De plus, cette atmosphère vous atteindra personnellement. Votre santé mentale sera donc à surveiller.

Un monde qui s’adapte à votre aventure : chaque situation a plusieurs alternatives. Tout d’abord, vous pouvez vous déplacer à pied, en bateau, en scaphandre. Si vos actions ont entraîné des choix, résolvez vos problèmes de la manière qui vous convient. Selon l’enchaînement des événements, la fin s’adaptera. Autrement dit, vous devrez jouer plusieurs parties afin de connaître tous les tenants et aboutissants de ce jeu.

Pour finir, un univers (presque) réaliste. L’enquête sera agrémentée de combats contre des créatures surnaturelles (d’où le manque de réalisme). Puisque vous avez fait un bond dans le temps, vos armes aussi ! Les développeurs ont également donné des informations assez alléchantes. L’univers de The Sinking City compte « quelques milliers de bâtiments » ainsi que des mécaniques de Gameplay qui vous laisseront une très grande autonomie.

Rendez-vous le 21 mars 2019 sur PC, Xbox One et PS4.

On te laisse la parole :