Suite à l’annonce du report indéfini du jeu de Naughty Dog en raison de la pandémie qui sévit actuellement, Neil Druckmann explique au micro de PlayStation Blogcast, les circonstances du retard de The Last of Us Part II.

The Last of Us Part II : un développement qui demande encore du temps

Druckmann a certifié que ce retard n’était pas vain. Ils en profitent pour corriger quelques bugs, mais également à améliorer la qualité graphique.

“Il y a encore des bugs que nous constatons que nous éliminons. Nous voulons le polir autant que possible. Prendre notre temps pour examiner chaque section et nous assurer que tout est de qualité Naughty Dog.”

Le report est surtout dû aux versions physiques. En effet, Neil Druckmann a précisé qu’il s’agissait d’un jeu mondial. En soi la sortie en version dématérialisée ne serait pas un problème, mais les joueurs souhaitant avoir le CD seraient alors lésés.

“C’est un jeu mondial que les gens de tous les pays attendent et nous voulons nous assurer que nous sommes justes”, a-t-il déclaré. « Si nous ne le transmettons qu’à une petite fraction des gens, qu’est-ce que cela fait à tous ceux qui ne le comprennent pas ?

Nous examinons donc actuellement toutes sortes d’options différentes. Quelle est la meilleure façon de le faire parvenir à tous nos fans dès que possible ? Mais cela va prendre du temps pour nous de changer et de comprendre les choses, et aussi de voir où en est le monde. Les choses changent de jour en jour.”

Il est vrai qu’il est difficile de voir sur le long terme durant cette période.

Sid Shuman, l’hôte du blogcast, a également abordé la question d’une démo. Druckmann a affirmé que l’équipe de développement a considérablement amélioré le jeu depuis les sept derniers mois où une démo était sortie pour la presse lors des conventions. Ce serait alors du gâchis de ressource que de sortir cet extrait de jeu maintenant.

Il faut également préciser que les équipes de Naughty Dog sont également confinées et travaillent depuis leurs domiciles, rendant leur travail certes moins rapide, mais reste tout de même efficace.

On te laisse la parole :