RUNE II: Decapitation Edition est un jeu de type RPG mélangeant action et aventure, développé par Studio 369 et édité par Ragnarok Game LLC, sorti ce 13 novembre 2020. Incarnez le prétendu sauveur du Midgard et affrontez les hommes qui se dresseront devant vous. Découvrons alors dans notre test si ce défi est une réussite ou non !

Test de RUNE II: Decapitation Edition sur PC

Il est temps de gagner votre place au Valhalla !

Sorti sur PC via la plateforme Steam, RUNE II nous a dès le début promis beaucoup de choses que ce soit dans le fait de jouer en pleine période viking ou celui d’affronter Loki en personne ! Sortez donc votre hache et votre bouclier, car nous sommes sur le point d’affronter un dieu pour en aider un autre, le père de tout, Odin.

Tutoriel au début de partie
Scène de gameplay lors du tutoriel

Nous commencerons donc notre aventure par la création d’un personnage. Car oui, nous pourrons jouer un homme ou une femme, tout en modifiant diverses choses comme les tatouages ou la coupe de cheveux. Une fois cela fait, vous serez projeté dans une petite île dans laquelle votre guide, Heimdall, autre dieu nordique, vous expliquera les différentes possibilités du jeu. Vous commencez donc ce dernier par un tutoriel expliquant au joueur les différentes façons d’avancer et de combattre. Autant le contenu parait simple, autant il vous faudra être bon en anglais pour le comprendre : la langue française n’est qu’en partie présente et seulement pour l’indication d’objets ou d’options. Pour un jeu plutôt rempli en narration, cela compliquera les joueurs ne comprenant rien à la lecture, mais pas de panique, un sous-titrage français pour le gameplay reste à venir.

Midgard à portée de main ?

RUNE II: Decapitation Edition
Gameplay présenté peu après le tutoriel

Une fois le tutoriel terminé, votre radeau vous amènera sur une terre où commencera donc votre histoire. Dans celle-ci, vous comprenez alors que vous avez été choisi par Odin, le père de tout, afin d’effectuer une tâche qu’aucun autre mortel n’aurait alors osé faire jusqu’à maintenant : défier et vaincre un éternel.  En effet, Loki, le dieu farceur, aurait apparemment décidé de lancer le Ragnarök dans tout Midgard, s’opposant ainsi aux autres légendes nordiques. Un dieu ne pouvant en tuer un autre, vous avez donc été choisi afin de mettre fin à ce désastre et de garantir votre place au Valhalla selon les dires d’Odin. Vous apparaissez donc sur ces terres autrefois paisibles, devenues ruines et champs de bataille, afin de traquer le tout puissant en affrontant des hordes d’ennemis et de monstres se dressant contre vous.

Reconstruisez derrière vous !

Pour parvenir à vos fins, il vous faudra réinstaurer la paix là où vous êtes passé, et donc apaiser les villageois en les aidant dans leurs quêtes ou en reconstruisant leur village. Une panoplie de construction sera donc à votre disposition, gardant un système de craft simple, mais efficace ! Récoltez assez de matière première présente sur la carte afin de construire petit à petit vos fermes et vos fortifications. La gestion n’est pas compliquée, les arbres et les rochers autour de vous sont entièrement destructibles, laissant ainsi la possibilité au joueur de combler son inventaire afin de satisfaire l’IA.

RUNE II: Decapitation Edition
Scène de construction

De plus, nous retrouvons ici tout le principe d’un MMORPG : détruisez, récoltez, craftez. Nous ne ressentons aucune difficulté dans le jeu lorsqu’il s’agit de se procurer un nouvel item sur soi. En effet, les ennemis lâchent souvent des objets, nous cherchons et trouvons régulièrement des coffres ! Nous observons une grande variété d’armes, d’équipements et d’aliments servant à regagner notre vie. Les bandages ne seront donc pas votre unique aide, vous pouvez également nourrir votre personnage en cueillant quelques champignons ou en cuisinant de bons lézards autour d’un feu ! Rajoutez à cela le fait de pouvoir améliorer ses compétences et en acquérir de nouvelles selon un système de Leveling que nous augmenterons en gagnant de l’expérience. Ceci rajoute beaucoup plus de contenu servant à améliorer notre joueur que ce soit de manière passive ou active, et nous offre un objectif à atteindre.

Menu du jeu
Menu du jeu, présentant le personnage ainsi que son inventaire

Un système de combat sanglant !

Si d’un côté le jeu parait calme et apaisant en exploration, il n’en est rien pour les combats, qui eux sont sanglants et violents ! Affrontez plusieurs variétés d’ennemis, allant du simple guerrier nordique aux redoutables géants, et combattez seul ou aux côtés de vos villageois dans différents donjons ainsi qu’aux portes des villages que vous avez construits, empêchant ainsi l’adversaire de continuer son assaut. Les combats sont corrects, vous disposez d’une attaque courte ainsi que d’une autre plus puissante et celles-ci varient en fonction de l’arme que vous manierez. Les démembrements et le sang sont au rendez-vous, mais ce n’est pas le plus bluffant. Vous pouvez maintenant décapiter un adversaire puis vous servir de sa jambe pour en tuer un autre !

Scène de combat
Scène de combat

La violence, ce n’est pas ce qui manque dans RUNE II: Decapitation Edition. Bien que les ennemis puissent malheureusement vous voir de loin et régulièrement, ne vous attendez pas à être seul contre tous. Les animaux sauvages peuvent aussi bien s’en prendre à eux qu’à vous, tout dépendra de qui aura l’air le plus appétissant ! Avec cela, vous remarquerez que vous disposez d’une barre d’endurance, qui, avec le temps, diminuera en fonction des coups que vous enverrez ou de ceux que vous bloquerez avec votre bouclier.

De nombreux paysages à contempler :

Les paysages dans ce jeu ne manquent pas ! Graphiquement, RUNE II est très beau, détaillé et immersif : nous gardons un aspect visuel simple tout en rendant le jeu plus fluide. Les décors et la nature nous entourant varient d’un endroit à un autre, empêchant le joueur de ressentir un vide. Les décorations nordiques ne manquent pas et la bande-son est très bien intégrée au jeu, proposant aux joueurs une variété de musique au style viking, donnant envie de contempler le ciel lorsque le soleil se couche à l’horizon. Les terrains ne se ressemblent pas, allant du simple bosquet longeant une étendue d’eau jusqu’aux pics enneigés disposants de ruines aussi riches que dangereuses.

RUNE II: Decapitation Edition

La durée de vie est fixée sur quelques dizaines d’heures, cela dépend de votre façon de jouer : si vous préférez explorer en premier, ou si vous décidez d’emmener un ami avec vous pour combattre plus rapidement. Surprise, le jeu dispose d’un mode coopération, proposant ainsi une partie plus amusante et attractive ! Empressez-vous donc à construire un radeau afin d’explorer île après île et de terrasser les boss les uns après les autres pour en arriver à la fin de Loki ! Mais attendez-vous à beaucoup de parcours avant cela, car la carte est très grande et Midgard aura besoin de vous dans son entièreté.

Carte du jeu
Carte du jeu

Autre découverte pouvant en émerveiller plus d’un, il sera possible d’apprendre la mythologie nordique en découvrant sur la carte plusieurs statues placées aléatoirement. Celles-ci vous livreront un récit sur l’un des dieux vikings, aidant ainsi le joueur à mieux comprendre la culture païenne tout en jouant ! Quoi de mieux que de s’enrichir de connaissances tout en massacrant quelques guerriers ?

RUNE II: Decapitation Edition
Histoire racontée en jeu

Tout n’est pas rose dans Midgard…

Certes, contempler Midgard et explorer ces terres tout en empêchant le Ragnarök de se produire est une chose, mais c’est en se penchant un peu plus dans les détails que nous apercevons qu’il manque beaucoup à ce jeu pour le définir comme parfait. Un détail en particulier provient du village : nous nous rendons compte que ce dernier manque malheureusement de vie ! Les villageois sont peu nombreux et ne bougent pas souvent, laissant penser au joueur qu’il s’aventure dans une prairie remplie de dresseurs de Pokémon n’attendant qu’à être défiés !

Village du jeu
Village

Autre aspect décevant, la construction : il nous est en effet possible de construire tout et n’importe quoi, mais cela reste évidemment limité et peu avantageux. L’histoire et les quêtes principales sont trop simples, forçant le joueur à aller d’un point A à un point B. Les quêtes secondaires sont répétitives et invitent souvent notre personnage à aller terminer une petite tâche pour ensuite réclamer une récompense au donneur de mission.

Avec tout cela, nous oublions donc l’aspect construction : oui, il est possible d’économiser ses matières premières afin de construire des tours et des maisons, mais dans quel but ? Cela ne nous apporte rien dans la plupart des cas, hormis peut-être une forge qui de toute façon nous proposera la même table de craft que nous disposons dans notre menu personnel. RUNE II: Decapitation Edition a du potentiel et dispose d’un grand nombre de possibilités, mais il faut encore que celles-ci soient mises en valeur afin que le joueur profite de l’entièreté du jeu, sans en ressentir l’inutilité.

Points Forts :

  • La personnalisation du personnage !
  • La présence d’un tutoriel complet.
  • Un système de craft facile à prendre en main.
  • Des combats simples, mais efficaces !
  • Une bande-son dans le thème et très bien adaptée.
  • Un aspect graphique correct.
  • La possibilité de jouer seul ou entre amis, grâce au mode coopération !
  • Touches réastiques (abatage des arbres provoquant le destruction de nos maisons si ceux-ci tombent dessus, etc.. )
  • L’histoire nordique à apprendre tout en jouant.
  • Une durée de vie raisonnable.
  • L’arbre de compétence rempli et varié.
  • Une grande variété d’ennemis !

Points Faibles :

  • Absence régulière de la langue française…
  • Des villages trop calmes et inactifs.
  • Un système de construction trop optionnel, trop laissé de côté.
  • Des bugs présents au niveau du paramétrage des touches (celles-ci ne se changent pas la plupart des cas).
  • Des quêtes pauvres en contenu, trop simples et répétitives !
  • Des bugs de téléportations/Glitchs au niveau de la touche permettant le suicide…
  • L’IA peut nous voir de très loin, et ne lâchera pas sa proie : empêchant toute fuite.
Aperçu
Graphismes
70 %
Durée de vie
65 %
Gameplay
45 %
Histoire
35 %
Bande-son
70 %
Passionné par les jeux vidéo depuis mon enfance, ma première console était la NES, puis je suis passé à la Gameboy, la PS1, PS2, Nintendo DS, PSP, PS3, Wii, PS4... Pour finalement arriver au PC, qui est et sera ma plateforme principale. J'adore les jeux où nous plongeons facilement dans l'histoire tels que The Witcher ou encore A Plague Tale Innocence. Mais.. Je mentirais si je disais que je ne suis pas un mec qui rush et tryhard sur des jeux comme Call of Duty, Battlefield ou Rocket League. ;-)

On te laisse la parole :