Life is Strange : True Colors est le troisième opus de la saga Life is Strange développé par Deck Nine Games et édité par Square Enix. Le second épisode, Before The Stormsorti en 2017 avait été très apprécié à la fois par les joueurs et la critique. Le troisième épisode sera-t-il à la hauteur des deux premiers ? C’est ce que nous allons voir dans notre test.

Test de Life is Strange : True Colors sur PS5. 

Bienvenue à Haven Springs une ville très paisible.

Vous serez dans la peau d’Alex, une demoiselle à peine sortie de l’adolescence qui retrouve son frère, Gabe, au bout de 8 longues années de séparation dans une charmante ville nommée Haven Springs. Malheureusement, le destin peut s’avérer cruel et la fratrie sera de nouveau déchirée dans la douleur à cause d’un regrettable accident.

Life is Strange : True Colors

Alex refuse de croire à cette hypothèse et fera tout pour élucider le mystère qui plane sur le décès de son frère. Pour parvenir à ses fins, elle dispose d’un atout de choix. En effet, elle peut ressentir et voir les émotions des personnes afin de leur venir en aide, mais également pour leur tirer les vers du nez. Jusqu’où ira-t-elle pour faire éclater la vérité au grand jour ? Est-ce que cela aura une incidence sur elle ?

Plongez dans une histoire émouvante riche en mystère, qui ne vous laissera pas de marbre et qui saura vous émouvoir.

Les émotions sont au cœur de l’histoire dans Life is Strange : True Colors !

Comme dit plus haut, Alex est capable de ressentir et voir les émotions des personnes qui l’entoure, mais également interagir avec ces dernières. C’est à vous de décider si vous souhaitez aider cette personne, la laisser là où elle est, ou l’enfoncer encore plus dans ses tourments. Il n’y a que dans la trame principale du jeu que vous pourrez réellement contempler toute l’étendue des pouvoirs de la demoiselle. Lorsque cela se produit, le monde change et les angoisses des personnages prennent une forme plus tangible. Le joueur peut alors interagir avec les objets environnants, ce qui lui permet d’accéder aux souvenirs du personnage en question et de comprendre les raisons de sa tristesse, de ses angoisses ou de sa colère.

Vos actions ont de réelles conséquences sur l’histoire et c’est pour cela que le titre propose pas moins de six fins différentes ce qui offre une grande rejouabilité. La répercussion de vos choix sera bien visible au chapitre 5 et pas avant. Pour arriver au bout de l’histoire, comptez 10 heures si vous faites le jeu en ligne droite, entre 13 et 14 heures si vous souhaitez admirer le panorama, ou que vous parlez avec tout le monde. Si vous souhaitez explorer toutes les fins possibles, multiplier ce nombre par six. Pour la première fois depuis le début de la licence, cet épisode est fournir en une seule fois. Seul un DLC est prévu pour la fin du mois de septembre 2021. 

Vous vivrez l’intégralité de l’histoire dans la peau d’Alex, vous connaîtrez ses pensées, ainsi que ses désirs. Vous aurez l’occasion d’avoir beaucoup d’interaction avec votre environnement, de petits objets tout simples peuvent en réalité cacher de lourds secrets. De plus, notre héroïne aura toujours un petit commentaire.

Life is Strange : True Colors

Il en va de même lors des pauses que vous pouvez vous offrir. Certains endroits sont propices pour se reposer, comme un banc, une terrasse ou un ponton devant un lac. Alex partagera avec vous toutes ses pensées sur ce qu’elle a vécu dernièrement, augmentant la sympathie que l’on a pour elle. De plus, vous pourrez même avoir accès à son journal intime dans lequel elle rapporte tous les évènements importants qui se sont passés. 

Durant ces doux moments, vous pourrez profiter du panorama somptueux que nous réserve la ville. Ces derniers sont très réussis, mais dès que l’on s’approchera d’un animal ou d’un humain, vous pourrez rapidement remarquer les défauts de conception, ou le manque de réalisme qui dénote avec l’environnement. Les PNJ secondaires ont été presque bâclés ce qui est dommage, car cela casse l’immersion.

Haven Springs une ville pas si perdue que ça.

Au premier abord, on peut effectivement penser que cet endroit a été fabriqué par des mineurs, pour des mineurs. Cela dit, on peut rapidement être surpris. Tout d’abord, cette bourgade dispose de son propre réseau social nommé MyBlock ce qui permet aux habitants de se tenir au courant des dernières actualités et ils ont même leur propre station de radio. Les plus modernes communiqueront par SMS.

Pour le plus grand plaisir des rétros gamers, des bornes d’arcades sont disponibles au bar et dans votre appartement. Vous pouvez essayer de battre les différents records affichés et inscrire votre nom en haut du tableau sur le casse-brique Arkanoid, ou encore Mine Haunt une sorte de mix entre Pac-Man et le tout premier Donkey Kong.

Pour la première fois depuis le début de la licence, nous avons le droit à une VF ! Les doublages sont parfaitement réussis et les acteurs parviennent très bien à retranscrire les émotions par le biais de la parole. La VO n’est pas en reste non plus et est sublime. Pour la bande-son, les développeurs ont fait appel au groupe australien Angus&Julia Stone qui a créé des musiques spécialement pour le jeu qui sont somptueuses. En revanche, les sous-titres, ainsi que les traductions ont des fautes d’orthographes assez importantes et ce, de manière régulière. Ces dernières sont nombreuses, voire trop nombreuses.

Life is Strange : True Colors est disponible depuis le 10 septembre 2021 sur PS5, Xbox Series X|S, PC, PS4, Xbox One et Stadia. Une version Switch est prévue plus tard, sans plus de précision sur la date.

Points forts :

  • Un doublage parfait.
  • Des émotions très bien retranscrites.
  • Un paysage éblouissant.

Points faibles :

  • Des animations un peu rigides.
  • Des fautes d’orthographe dans les traductions.
  • Des PNJ bâclés.
Aperçu
Graphismes
70 %
Durée de vie
80 %
Gameplay
75 %
Histoire
80 %
Bande-son
95 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :