Layers of Fear, premier jeu du studio talentueux Bloober Team,  est sorti en 2016 et il a eu un réel succès auprès des joueurs et des médias ! Grâce à une imagination débordante et même dérangeante, proposant une expérience glauque lugubre et terrifiante, Layers of Fear est un excellent jeu d’horreur dont le studio polonais à le secret. Depuis, plusieurs titres, tout aussi bons sont sorties et progressivement, Bloober Team propose des versions en réalité virtuelle de ses jeux. Ainsi, une version VR sur PC était disponible depuis décembre 2019 et ce n’est que tout récemment que la version PlayStation VR est disponible. En effet, depuis le 29 avril 2021, vous pouvez enfiler votre casque PS VR pour découvrir ou redécouvrir ce jeu emblématique. Est-ce que l’expérience vaut le détour, c’est ce que nous allons vous démontrer dans ce test de Layers of Fear sur PS VR !

Test de Layers of Fear PS VR sur PlayStation 5 :

Layers of Fear PS VR

La folie, la décadence, n’attendent plus que vous :

Layers of Fear commence dans un manoir, vous incarnez un peintre maudit traumatisé et vous devez avancer de pièce en pièce afin de trouver des indices pour réaliser un tableau. Cependant, attendez-vous à voir des choses qui n’existent pas et ressentir constamment, à chacun de vos pas, de la peur, de l’insécurité et de l’incertitude dans cette expérience en réalité virtuelle à la première personne. L’immersion est bien plus importante que celle que vous auriez pu avoir dans le titre d’origine, réalité virtuelle oblige.

On retrouve donc des environnements lugubres, des pièces sombres et une palette de couleurs assez limités, plutôt dans les tons gris, noir, pour renforcer l’angoisse que vous allez ressentir en explorant ce manoir intriguant. Vous pourrez interagir avec de nombreux éléments dans les pièces de l’habitation : meubles, tiroirs, placards, etc. Il sera possible de récupérer des clés pour ouvrir des portes, de lire des notes, des journaux. Pour vous indiquer que vous pouvez interagir avec un élément, le jeu vous montrera une icône, il faudra alors faire la manipulation adéquate avec vos PlayStation Moves. Arrivez-vous à survivre pendant 2 à 4 heures de jeu dans cette version PS VR et découvrir le fin mot de l’histoire après avoir réalisé les 6 chapitres du jeu ?

Une immersion folle, gâchée par une maniabilité maladroite dans Layers of Fear PS VR :

Chaque jeu VR offre une expérience inédite, sous un meilleur point de vue : le vôtre, pour mieux ressentir les émotions puisque nous ne jouons plus seulement à un jeu, nous sommes dans le jeu, nous sommes un personnage ! Pour ce Layers of Fear sur PS VR, évidemment c’est réussi dans la mesure où nous incarnons réellement notre personnage en voyant ce qu’il voit et en interagissant avec ses mains. Par rapport à la version d’origine, on se sent naturellement plus immergé et donc plus sensible à ce qui va nous arriver en jeu.

Malheureusement, là où  Layers of Fear sur PS VR ne brille pas c’est sur son Gameplay ou tout du mois dans la maniabilité du personnage. I n’est possible d’utiliser que les PS Moves qui vous serviront à vous déplacer et à interagir avec ce que vous pouvez. La maniabilité du personnage n’est vraiment pas au rendez-vous, puisque les PS Moves sont très limités, c’est une vieille technologie datant de la PS3 ne possédant d’ailleurs aucun joystick. Il faudra donc utiliser les boutons des PS Moves pour déplacer la caméra par cran où dans un mouvement linéaire, à vous de bien régler vos paramètres et contrôles pour ne pas être malade en jouant au jeu.

Layers of Fear PS VR

Un mauvais réglage va vous causer du motion-sickness c’est sûr et certain, puisque cela a été le cas pour nous, au bout de 5 minutes. Si le jeu est mal calibré par rapport à vous, vous allez tout de suite ressentir que ça ne va pas et il faudra arrêter de jouer tout de suite. Le motion-sickness est un problème sur beaucoup de jeux VR, mais sur Layers of Fear il est très important si vous réglez mal votre configuration alors prenez le temps de le faire et de la tester.

Techniquement dépassé…

Si le jeu offre une histoire très recherchée et dérangée, un Gameplay riche permettant de fouiller les moindres recoins du manoir, on voit tout de suite le principal point noir du jeu : ses graphismes. La direction artistique elle est conservée comme le titre d’origine en offrant des couleurs sombres et monochromes, mais graphiquement le jeu n’est pas attrayant ! Par rapport à la version d’origine, c’est flou, car cette expérience VR propose une très faible résolution (960x720p) et on retrouvera également beaucoup trop d’aliasing. Tout cela fait tache et c’est dommage quand on connaît la qualité de la version d’origine de Layers of Fear.

Layers of Fear PS VR

Le jeu n’est vraiment pas digne de sa version d’origine, les textures ne sont pas nettes, ni détaillées et on constate également que la distance d’affichage est très médiocre, parfois on ne voit pas le fond d’une pièce simplement un fond noir. Cela peut renforcer le sentiment d’insécurité, mais quand même, nous sommes en 2021, pour un jeu VR Layers of Fear avait mieux à offrir ! La version PC en VR est d’ailleurs supérieure à cette version PSVR. Parfois on va retrouver des bugs, bugs de texture, de collision, etc. En plus ce test a été réalisé sur PS5 et pourtant nous n’avons pas vu d’amélioration, étant donné qu’il n’y a pas de patch next-gen pour ce titre.

La bande-son rattrape le coup dans Layers of Fear PS VR ?

S’il y a bien un point qui nous a marqués lors de cette expérience en réalité virtuelle, c’est la mise en scène du titre et sa bande-son ! On retrouve bien sûr le même scénario que dans l’opus d’origine et la même bande-son. L’ambiance sonore est excellente et va participer à vous faire frissonner, à vous faire peur et vous surprendre, par rapport à ce que vous allez vivre dans cette folle aventure. Les musiques de Arkadiusz Reikowski sont incroyables et s’accordent parfaitement aux différentes situations !

Nous n’oublions évidemment pas les bruitages et les sons du jeu qui sont très présents et qui vont vous faire sursauter à eux seuls. Dans un jeu d’horreur, la bande-son est primordiale pour faire passer les émotions, et encore une fois Bloober Team a su composer une bande-son terrifiante accompagnant les joueurs dans leurs moindres faits et gestes. Mettez un casque pour une meilleure immersion et pour ressentir encore plus de frissons !

Points Forts :

  • Un scénario encore plus prenant grâce à la réalité virtuelle !
  • Une bande-son toujours aussi incroyable.
  • Des frissons renforcés.
  • On peut pratiquement tout fouiller !

Points Faibles :

  • Techniquement inférieur à la version d’origine…
  • Des graphismes en faible résolution, flous.
  • La maniabilité du personnage est un enfer à cause des limites des PS Moves !
  • Quelques bugs (textures, collisions) cassant l’immersion.
  • Beaucoup de motion-sickness, configurez bien votre jeu et testez le !

Aperçu
Graphismes
20 %
Durée de Vie
50 %
Gameplay
40 %
Histoire
80 %
Bande-son
80 %
Bonjour, je suis Monky, rédacteur bénévole depuis 2016 et rédacteur en chef sur Actu Geek Gaming. Le jeu vidéo fait pleinement partie de ma vie, et je pousse toujours plus loin cette passion en commençant la voie du stream sur Twitch et YouTube ainsi qu'à écrire des news et des tests ! Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais tout petit, grâce à mon père qui a un jour ramené une "console" à la maison : une PS1 ! J'ai commencé avec la première console de Sony ainsi qu'avec les GameBoy de l'époque ! Je n'ai jamais lâché les jeux vidéo et je suis aussi devenu un collectionneur et un rétro gamer, je possède ainsi beaucoup de consoles et de jeux ! Désormais, je joue principalement sur PS4, PC, Nintendo Switch et 2DS !

On te laisse la parole :