Gods Will Fall, créé par Clever Beans et édité par Deep Silver,  vous plonge dans un monde régi par les dieux. Le titre proposera au joueur une épopée de type action/aventure avec des mécaniques se rapprochant du rogue like. Découvrez notre test sur PC.

Test de Gods Will Fall sur PC

Un peu de mythologie :

Les divinités sont à la tête du monde celte, et elles ne sont pas bienveillantes. Ainsi, le joueur retrouvera des dieux celtes comme Belenos, Morrigan, Osseus ou encore Krannus. En effet, des guerriers ont tenté de se rebeller, et la seule réponse qu’ils ont eue est une mort violente et directe. Le joueur incarnera un groupe d’irréductibles qui veut la peau de ces dieux sanguinaires. Le scénario n’est pas spécialement profond, par contre il a le mérite d’être assez original.

Des dieux immortels ?

Huit, vous aurez huit guerriers pour vaincre une par une les divinités. Ces dernières possèdent chacune un monde rempli de ses plus fidèles serviteurs. Vous sélectionnerez alors un de vos hommes (ou femmes) pour entrer dans le royaume d’un dieu et tenter de le vaincre. 

Gods Will Fall

Vous allez commencer votre partie sur une île où la végétation est luxuriante. Cette sorte d’Eden fera office de hub pour vos guerriers.  Si vous prenez la peine de regarder votre carte du monde, vous découvrirez les antres de chaque dieu. Le principe est simple, chaque dieu possède son royaume et vous commencez par celui que vous voulez. 

Gods Will Fall

Arrivé devant l’antre d’une divinité, vous aurez alors à choisir quel guerrier va s’y coller. Oui, vous possédez huit vaillants soldats, mais c’est un par un qu’il faudra y aller. De plus, si jamais l’un d’eux meurt à l’intérieur, il sera retenu dedans jusqu’à ce qu’un autre de vos guerriers finisse par vaincre le dieu en question. 

Et comment tue-t-on un dieu au juste ?

Avant de pénétrer dans un sanctuaire, il vous faudra donc choisir un guerrier. Chacun est différent, ainsi vous le choisirez en fonction de son arme (épée, lance, hache double, hache, etc.) ainsi que pour ses statistiques. Ces dernières peuvent d’ailleurs être augmentées ou diminuées selon l’affinité, ou l’histoire, que l’homme (ou la femme) a avec telle ou telle divinité. Aussi, certains personnages auront un malus ou un bonus si vous les utilisez trop ou s’ils ont subi un traumatisme dans l’antre. 

Gods Will Fall

Une fois que vous avez pénétré dans l’antre de la divinité, vous commencerez par tomber sur des sbires. Ces derniers sont les serviteurs du seigneur des lieux, et seront différents en fonction du dieu. Il faudra les affronter au fur et à mesure d’un niveau, d’une part car ils vous attaquent, et d’une autre part, car cela diminuera la force de la divinité. Plus vous en tuerez, moins le boss final aura de vie et plus le combat sera aisé. Ce dernier aura d’ailleurs un pattern différent à chaque fois. Une fois vaincu, vous retournerez voir vos amis qui vous acclameront, et vous aurez libéré vos compagnons tombés avant vous.

Et au niveau du gameplay ?

Le gameplay de Gods Will Fall a été pensé pour la manette. Premier signe, la souris est inutilisable, c’est à l’usage que l’on s’en rend réellement compte. Il est largement possible de jouer au clavier en réattribuant les touches, on notera néanmoins que faire l’aventure avec une manette est nettement plus commode et amusant. 

Gods Will Fall Test

Outre ce détail, les combats sont assez simples, mais efficaces. Un saut, une attaque légère, une attaque lourde, un dash, un contre, et la possibilité de ramasser les armes des ennemis pour lancer ou simplement l’utiliser au corps à corps. Une mécanique cependant est importante, le hurlement. Dans Gods Will Fall il n’y a pas de potion de vie, plutôt une notion de rage sanguinaire. Chaque fois que vous combattez, une jauge augmente par-dessus votre barre de vie, il suffit alors de presser la touche “hurlement” pour déclencher un cri de guerre qui vous rendre une partie de votre vie.

Gods Will Fall

Pas de potion de vie oui, en revanche vous pouvez compter sur des objets consommables. Ainsi, il sera possible de trouver des breuvages de vigueurs, des matériaux, ou encore des boucliers. De plus, chaque antre terminé vous octroiera des trésors contenant essentiellement de nouvelles armes. Il vous sera donc possible de récupérer, par exemple, des doubles haches d’acier. Les armes possèdent des rangs représentés par des étoiles, plus il y en a, mieux c’est. 

Et la technique de Gods Will Fall ?

Graphiquement loin derrière les AAA du jeu vidéo, Gods Will Fall possède tout de même une patte graphique intéressante. Cette dernière est propre, lisse, colorée, et à tendance cartoon. De plus, les combats ainsi que les déplacements sont toujours fluides, ce qui est très appréciable. La bande-son du titre ne révolutionne pas non plus le jeu vidéo, mais a le mérite de coller à l’ambiance. On notera par contre que les voix sont doublées en Celte (en tous cas, ça y ressemble). 

La durée de vie pourra être jugée un peu courte, car le jeu de base se termine entre 6h et 8h d’aventure. Cependant, elle peut être augmentée avec le DLC The Valley of the Dormant Gods qui ajoute, entre autres, trois nouveaux dieux à vaincre. 

Pour rappel, Gods Will Fall est disponible sur PC via Steam et l’Epic Games Store, et sur Nintendo Switch, Stadia, PS4 et Xbox One depuis le 29 janvier 2021. 

Points Forts :

  • Une histoire originale !
  • L’univers celtique.
  • Le système de hurlement est intéressant.
  • Pouvoir choisir son guerrier avant chaque antre.

Points Faibles :

  • Une durée de vie un peu faible…
  • Un gameplay global simpliste et quelque peu redondant.
  • Moins fun sans manette !

 

Aperçu
Histoire
60 %
Graphisme
65 %
Durée de vie
50 %
Gameplay
65 %
Bande-son
50 %
Émerveillé par les jeux vidéo depuis toujours, la Super Nes fut ma première console. Fièrement fidèle à la firme nippone, je lui ai quand même fait des infidélités chez Sony et Microsoft. Les mmorpg ont aussi pris une grande place dans ma jeunesse. Finalement, l'amour du premier jour est revenu (il n'était jamais parti le bougre !) et je suis maintenant principalement sur Nintendo Switch, ainsi que sur PC.

On te laisse la parole :