Sherlock Holmes Chapter One dévoilé dans un premier trailer

Un nouveau jeu d’aventure Sherlock Holmes a été annoncé par Frogwares le 25 mai 2020 avec un premier trailer intéressant. Il s’appelle Sherlock Holmes Chapter One. En plus du trailer, nous disposons de plusieurs informations communiquées par Frogwares sur le contenu de ce jeu.

Sherlock Holmes Chapter One, l’homme avant la légende

Vous incarnerez un Sherlock Holmes jeune, de 21 ans, rebelle, qui enquêtera sur la mort de sa mère sur une île de la méditerranée, plus précisément dans une ville de cette île. Ce sera un monde ouvert. Vous aurez la possibilité de choisir d’utiliser la violence lors des investigations.

Pas encore de John Watson pour cette aventure, mais votre meilleur ami Jon qui pour le moment semble assez mystérieux.

Vous jouerez un Sherlock à ses débuts, pleins d’arrogance et naïveté, qui devra gagner en réputation pour se hisser au nom de légende que nous connaissons maintenant.

Vous trouverez des indices dans la totalité de la ville. Usez de déguisements, suivez des rumeurs, puis rassemblez toutes les informations dans votre palais mental pour construire un dossier solide.

Observez les ennemis pour trouver leurs faiblesses, utilisez l’environnement pour les neutraliser ou alors faire usage de vos armes, de nombreuses possibilités s’offriront à vous.

Les habitants n’aiment pas les étrangers et auront tendance à vous éviter; la ville et sa politique sont corrompues et le crime est présent. Votre tache sera difficile et il vous faudra prendre les bonnes décisions. 

Parfois il vaudra peut-être mieux ne pas chercher à tout prix la vérité, ou vous risquerez de faire plus de mal que de bien aux habitants ; ce sera à vous de choisir.

Sherlock Holmes Chapter One est entièrement développé et édité par Frogwares. Il sortira en 2021 sur PC, PS4, Xbox One et sur les consoles next-gen. Vous pouvez déjà vous inscrire pour être prévenu lors de la sortie des précommandes PC sur Steam, Epic Games et GOG. Pour les consoles, cela arrivera plus tard.

On te laisse la parole :