Pulang : Insanity, l’horreur à l’indonésienne

    Pulang : Insanity est développé par Ozysoft, un studio indonésien peu connu du grand public. Les derniers prix remportés datent de 2014 (Meilleur jeu sur IOS) et 2015 (Nomination au Game Oeu Gathering).

    Banal ou original, difficile de trancher

    FPS à la première personne, résolution d’énigmes et créatures de l’autre-monde. Voilà encore un jeu qui propose la même recette de gâteau inratable des jeux horrifiques ! L’histoire est centrée sur Rudy, un homme qui veut devenir riche. Il accomplit un rituel afin de servir ses desseins, mais se retrouve hanté par la faune mystique locale.

    Un jeu qui semble miser sur des valeurs sûres, avec une petite dose d’originalité qui mérite un peu d’attention. Le bestiaire basique des jeux d’horreur s’appuie souvent sur les « folklores » les plus populaires : vampires, fantômes, loups-garous, extraterrestres et expériences de laboratoire. La culture indonésienne se veut plus inédite mais surtout méconnue des joueurs, car peu exploitée.

    Sur le site officiel d’Ozysoft, la bonne volonté ne manque pas ! Les développeurs souhaitent devenir « a global digital entertainement studio » (Un studio de divertissement étendu et basé sur la technologie).

    « We have passion in games / We strive to provide the best quality »

    (Nous sommes passionnés de jeux / Nous luttons afin de leur apporter la meilleure qualité)

    Prévu pour le troisième trimestre 2019, Pulang : Insanity propose avant cela une démo sur Steam.

    On te laisse la parole :