Le contexte scolaire peut sembler répétitif aux élèves, et ce peu importe le diplôme préparé ou le niveau d’études. Au cœur du quotidien des enfants jusque chez les adolescents et les jeunes adultes le jeu vidéo plait beaucoup, mais pourquoi ? C’est ce que nous allons tenter d’analyser dans cet article, autrement dit le pouvoir des jeux vidéo en tant que support d’apprentissage, ainsi que les limites de ce média.

Quelques éléments d’introduction sur les jeux vidéo

Loisir favori de la communauté des joueurs, ces derniers représentent deux personnes sur 5, soit plus de 40% de la population française. Contre toute attente, l’âge moyen des joueurs se situe autour des 33 ans ! Bref, les jeux vidéo rassemblent, sans distinction d’âge, de couleur ou d’origine sociale. De plus, il s’agit d’un domaine qui s’étend au rang de culture, comme dit dans cet article.

Il faut également savoir que l’Éducation Nationale s’intéresse à cette nouvelle plateforme sous le nom de serious game :

 “Enfin, le jeu-vidéo n’est plus simplement envisagé comme une simple distraction dévorante des nouvelles générations (…) l’arrivée de nouvelles interfaces sur les nouvelles consoles de salon (Nintendo DS, Wii) (…) oblige à repenser le jeu-vidéo.”

Graphismes photo-réalistes, bande-son travaillé et des intrigues dignes des romans. Tout ceci permet donc de se poser la question suivante : peut-on réellement mélanger éducation et divertissement vidéo-ludique ? La réponse n’est pas simple : ça dépend.

Quand on joue, on apprend, et on apprend mieux

Il existe bel et bien des jeux non-éducatifs où il est possible de se cultiver et d’entraîner son cerveau. Assassin’s Creed, Call of Duty, Detroit : Become HumanProfesseur Layton, Titan Quest, Tomb Raider, Age of Mythology, la liste est longue ! Sans le savoir, les joueurs peuvent accumuler des connaissances dans de nombreux domaines qui sont l’Histoire, la mythologie et l’anthropologie. Toutefois, quelques jeux se démarquent par leur contenu littéraire et scientifique. On peut citer entre autres Opus Magnum, Little Alchemy, No Man’s SkyEpistory Typing Chronicles : on vous invite à les tester ! N’oublions pas les simulations comme Bio Inc ou Plague.

Toutefois, des limites s’imposent à ces supports éducatifs. Tout d’abord, les jeux vidéo ne valent en RIEN l’importance et l’abondance des apprentissages à l’école. Ces derniers sont enseignés par un personnel formé et qualifié. De plus, la véracité du contenu des jeux n’est pas fiable à 100% ! Des différences peuvent exister au sein de l’intrigue, et c’est normal. Tout comme dans les films, le but est avant tout de plaire aux joueurs, pas de l’instruire, bien que cela soit un plus.

Quand jouer influence les valeurs des joueurs

N’importe quel joueur peut dire qu’un jeu a été marquant pour lui. Traumatisant, bouleversant, une larme vous a peut-être même échappé ? On vous comprend ! Nombre de jeux vidéo ont un impact sur les joueurs, au point de baser le Gameplay sur les principes que vous avez ou non.

On peut penser aux jeux à choix multiples dont le genre connait un succès fou depuis plusieurs années. Parmi les plus connus, il y a Until Dawn, Heavy Rain ou même Fable. Selon vos choix, vous obtiendrez une fin différente qui ne dépend que de vous. Parmi ces opus, un jeu gère particulièrement bien le système de choix : Undertale. Contrairement à beaucoup de jeux, vous être très libre. Libre de jouer d’une manière qui influencera votre histoire en permanence, jusqu’à la fin. Cependant, ne vous attendez pas à une fin standard et ne vous fiez pas aux apparences !

Dans le style d’Undertale, on peut supposer que certains jeux vidéo pourraient vous apprendre des valeurs importantes ou les renforcer. Si vous êtes dans une guilde, vous savez que devez être actif et régulier. Quand vous jouez avec plusieurs personnes, le respect est de mise (valeur dont beaucoup constatent la disparition peu à peu). Vous devez vous entraîner pour gagner des combats, apprendre des combos ou gagner des niveaux, de l’équipement. Toutes ces choses sont des valeurs que l’on apprend également dans les institutions scolaires, mais la dimension vidéo ludique gomme l’aspect obligatoire et nécessaire qui rebute souvent les élèves.

Pour conclure

Comme dit précédemment, les jeux vidéos ne remplacent pas les cours donnés dans les écoles. Toutefois, l’engouement de l’industrie du jeu vidéo est un moyen efficace pour détourner le côté assommant de l’apprentissage que nous connaissons tous. Cela permet de sortir du cadre scolaire tout en assimilant des valeurs, principes, connaissances de manière inconsciente mais attractive. De plus en plus de développeurs s’attardent à mêler éducation, graphismes et Gameplay pour un rendu efficace, mais encore une fois, il ne s’agit pas de la majorité des jeux, ni les plus connus ou les mieux notés.

On te laisse la parole :