Lors de la Gamescom 2019, Google est venu communiquer sur sa solution de Cloud Gaming Stadia. Après avoir évoqué les différentes offres tarifaires du service, ce sont les jeux du futur catalogue qui ont été présentés. Jeux pour lesquelles les bandes annonces sont déjà bien connues, trop peu de nouveautés annoncées… La conférence laisse les joueurs  perplexes.

Cyberpunk 2077 annoncé sur Google Stadia

Comme une pièce maîtresse, le titre de CD Projekt a été annoncé dès les premières minutes de la conférence par les développeurs même. Cependant, Google n’a confirmé si Cyberpunk 2077 serait accessible directement le 16 avril 2020.

Parmi les bandes annonces, des licences très connues apparaissaient donc comme The Elder Scrolls, Borderlands 3 ou encore Farming Simulator 19. Google ne s’est tout de même pas passé de mettre en avant sa seule annonce inédite : Orcs Must Die 3 de Robot Entertainment, une exclusivité Stadia.

Voici la liste des jeux annoncés lors de ce Stadia Connect :

  • Cyberpunk 2077
  • Destiny 2 : Shadowkeep (extension)
  • Kine
  • Darksides Genisis
  • Orcs Must Die 3 (exclusivité Stadia)
  • Windjammers 2
  • Destroy All Humans
  • Mortal Kombat 11
  • Gods & Monsters
  • Super Hot
  • Farming Simulator 19
  • Samurai Shadows
  • GRID
  • Doom Eternal
  • Attack on Titans 2 Final Battle
  • The Elder Scrolls
  • Borderlands 3
  • Watch Dogs Legion

Vous l’aurez noté également, aucun titre EA n’a été présenté durant l’évènement. L’éditeur est pourtant partenaire de Stadia. Ceci n’est pas rassurant pour les joueurs de FIFA 20 ou Star Wars Jedi : Fallen Order.

Des annonces manquants de pétillant.

Dans le cadre d’une offre de Cloud Gaming, il est normal d’exiger un certain nombre de jeux de qualité au catalogue en plus d’une technologie irréprochable. En effet, Stadia mise sur sa capacité à afficher des titres gourmands dans le meilleur rendu possible et ce, même pour les faibles connexions. Si de gros titres sont annoncés, Google ne propose toutefois rien d’innovant pour Stadia et n’apporte pas de preuves de la qualité technique du service. Les joueurs potentiels devront donc attendre le pré-lancement en novembre pour constater les capacités de Stadia en utilisation concrète et peut-être en savoir plus sur l’offre et le service réels.

On te laisse la parole :