Eastshade : une rencontre entre l’art et le jeu vidéo

banière-header-pub-nvpn

Jeu indépendant aux allures de Abzû, Firewatch ou The Witness, Eastshade, développé par le studio du même nom, propose une rencontre entre l’art et le jeu vidéo. Le joueur incarne un peintre itinérant arpentant l’île d’Eastshade à la recherche des plus beaux paysages.

Eastshade, ou quand le jeu vidéo vous fait redécouvrir l’art

Ce n’est pas la première fois que Danny Wienbaum, fondateur du studio et ancien artiste d’environnement 3D pour des jeux vidéo à gros budget, se lance dans le genre. Avec Eastshade Studios, on lui devait déjà Leaving Lyndow, sorti en 2017 sur PC. Ce jeu de simulation de marche nous plongeait dans la peau de Clara, une jeune fille parcourant pour la dernière fois l’île sur laquelle elle a toujours vécu. Eastshade se présente comme la suite directe de Leaving Lyndow puisqu’il s’agit cette fois-ci d’incarner un peintre visitant l’île d’enfance de sa défunte mère (on suppose Clara) afin d’y reproduire les plus beaux paysages sur ses toiles. Il n’est toutefois pas indispensable d’avoir joué au premier opus pour comprendre le second, les deux histoires étant complémentaires sans être nécessaires l’une à l’autre.

Les deux titres proposent ainsi des thèmes et des caractéristiques similaires qui semblent chers au développeur : des graphismes aux couleurs chatoyantes, des musiques et des sons (la mer, la forêt) apaisants en plus d’une atmosphère de contemplation. Eastshade se présente d’ailleurs comme un monde ouvert où le joueur est totalement libre de parcourir à sa guise, dans une vue à la première personne, les différents paysages qui s’offrent à lui.

L’exploration est la priorité du jeu, bien sûr, mais n’allez pas croire que l’île soit totalement déserte. On y trouve des villages peuplés d’habitants anthropomorphes avec qui vous pourrez lier des amitiés, qui vous demanderont parfois de l’aide et qui vous aideront en retour à découvrir les zones cachées et les secrets de l’île. De plus, l’île détient une histoire que l’on découvre par fragment et qu’il faudra rassembler pour en comprendre tout le sens. Il existe également un système de craft de matériels à l’aide de schémas pour pouvoir franchir les obstacles que vous pourrez rencontrer sur votre route.

Si vous êtes amateur de jeux indépendants alliant graphismes colorés, musiques d’ambiance apaisantes et contemplation de paysages, Eastshade est fait pour vous ! De quoi vous détendre après une bonne séance de crash de voiture sur Dangerous Driving ou d’éradication de zombies sur Days Gone.

Eastshade est disponible dès à présent sur PC et en promotion sur Steam à -15% jusqu’au 20 février 2019.

banière-instant-gaming-header

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Hakai
Hakai
Bien le bonjour, amis gamers ! Je suis Hakai ("rouge" en japonais) et j'adooooore les jeux vidéo (non, sans blague ?). Je joue à tout : du petit jeu indépendant comme Hollow Knight, au gros RPG comme The Witcher 3 en passant des jeux de gestion/stratégie comme Civilization, des Rogue-like à la Don't Starve ou des jeux multi comme Overwatch. Y'a tout qui passe ! Et si y'a une patte graphique originale, des musiques et de l'humour, c'est encore mieux :D

Articles Récents

387 Suiveurs
Suivre