Quoi de mieux comme défense que de faire voler sa citée afin de la défendre de toute attaque terrestre ? C’est désormais possible avec Dream Engines: Nomad Cities. Mais cela ne se fera pas sans combats !

Dream Engines: Nomad Cities, survivez dans un monde ravagé.

Il s’agit d’un RPG indépendant mélangeant la simulation et la stratégie, développé et édité par Suncrash. Dans celui-ci, incarnez un guerrier prêt à parcourir un terrain inconnu en quête de ressources afin de construire et de défendre sa citée, devenue le dernier espoir pour votre peuple. Vivant dans un monde post-apocalyptique et ravagé par des créatures cauchemardesques, partez à l’aventure et tirez sur tout ce qui bouge afin de vous enfoncer dans l’inconnu à la recherche de matières premières. Combattez d’étranges monstres et apprenez-en plus sur d’anciennes civilisations et leurs technologies. Avec de la chance, certaines pourront encore vous aider ! Mais tâchez de rapidement revenir à votre ville car les attaques se feront régulièrement, et vos ennemis ne vous attendront pas !

Il ne s’agit pas que de simplement construire une ville !

Dream Engines: Nomad Cities
Image présentant la construction d’une citée

En effet, dans Dream Engines: Nomad Cities, construire votre ville n’est qu’une étape parmi tant d’autres : gérez les chaines de productions lorsque les ressources se font rares, trouvez l’équilibre entre l’expansion de votre ville et la construction d’infrastructures éphémères qui seront abandonnées lorsque vous décollerez avec votre citée vers un autre endroit exploitable en ressources,… Et gardez un œil sur la taille de votre ville ainsi que de son approvisionnement en carburant afin de ne pas vous retrouver bloqué sur terre lors d’une invasion trop dangereuse. Vous seul pouvez défendre ce qui vous appartient, alors mettez vos talents à l’épreuve dès maintenant !

Dream Engines: Nomad Cities sera disponible en Mars 2021 et jouable sur PC via la plateforme Steam. Pour les plus impatients, une version démo est déjà proposée !

On te laisse la parole :