C’est une situation exceptionnelle qui se présente à nous. En effet, sur les réseaux sociaux, l’équipe de Paradox Interactive a communiqué sur le développement Vampire The Masquerade Bloodlines 2, alors que nous ne savions pas où en était le jeu suite à de nombreux départs.

Vampire The Masquerade Bloodlines 2 est donc reporté à une date inconnue !

Voici une traduction intégrale de ce qui est écrit dans le message.

“Bonjour tout le monde.

Comme vous l’avez remarqué, je suis resté assez silencieux pendant un moment. Dans cet esprit, la première nouvelle que nous avons pour vous est de confirmer que Bloodline 2 est toujours en développement.

Deuxièmement, nous avons décidé que Hardsuit Lab ne dirigerait plus le développement de Bloodlines 2, ce qui signifie également que nous ne publierons pas en 2021 comme prévu précédemment. Comme nous ne pouvons pas pour le moment communiquer une nouvelle date de sortie, nous avons également décidé de cesser d’accepter la précommande pour le moment.

Ce jeu est très important pour nous et c’est un projet ambitieux dès le départ. Pour atteindre nos objectifs, nous en sommes venus à la conclusion qu’un changement est nécessaire et, par conséquent, plus de temps de développement est nécessaire.

Nous aimerions profiter de cette occasion pour remercier Hardsuit Lab pour leurs efforts et les remercier pour leur travail acharné sur le projet. Le studio a fait un travail formidable en jetant les bases du jeu et nous espérons que vous, la communauté, apprécierez également leur contribution à Bloodlines 2.

Nous sommes reconnaissants de votre soutien continu tout au long du développement du jeu. Nous comprenons à quel point cela est important pour vous et nous aimerions en partager davantage avec vous. Dès que possible, nous vous ferons savoir à quoi ressemblera la future équipe de développement de Bloodlines 2.”

Nous ignorons quel nouveau studio travaillera sur ce projet ni même si les plateformes annoncées seront toujours les mêmes. Il n’y a plus qu’à prendre notre mal en patience et attendre les prochaines communications à ce sujet.

On te laisse la parole :