Werewolf The Apocalypse Earthblood est un titre développé par le studio français Cyanide et édité par Nacon. Cette équipe a fait énormément de promotions autour du jeu et nous a fait pas mal de promesses concernant ce titre issu de l’univers World of Darkness. Tient-il ses engagements ? Découvrons-le tout de suite dans notre test.

Test de Werewolf The Apocalypse Earthblood sur PS5

Werewolf The Apocalypse Earthblood

La meute passe avant tout !

Gaïa, la Terre nourricière, se meurt. Le Wyrm, un esprit malfaisant existant depuis l’aube des temps est de plus en plus puissant grâce aux humains. Endron, une multinationale spécialisée dans l’énergie a dans son équipe de fervents partisans de cette entité maléfique, faisant tout pour affaiblir la planète, n’hésitant pas à raser toute forme de vie pour leur profit.

Cahal, grand protecteur de la Terre s’est exilé suite à un drame familial et il s’est abandonné à sa Rage dévastatrice. Des années après, sa meute est en danger et il n’hésitera pas à retourner chez lui pour protéger les siens, mais aussi la Mère de toute chose : Gaïa.

Werewolf The Apocalypse Earthblood
Cahal

Plongez dans une histoire intense qui garde un pied dans le réel qui soulève une question en matière d’écologie, sans toutefois tomber dans l’excès, mettant en valeur la notion de protection de la Terre, mais également des proches. En plus de cela, les personnages sont vraiment attachants et on se retrouve vite immergé dans ce monde sombre et brutal, avec un scénario très prenant qui durera une quarantaine d’heures.

Werewolf The Apocalypse Earthblood est un monstre de variété !

On ne vous l’a peut-être pas assez dit, donc on vous le répète une nouvelle fois. Dans ce jeu, vous pourrez alterner entre trois formes différentes à savoir l’Homid, le Lupus ou le Crynos.

La première vous permettra d’interagir avec votre environnement, lire des documents, ou encore assassiner discrètement vos ennemis en étant un humain. Il est vrai que ce doit être compliqué pour un canidé de pirater un ordinateur, les pattes sont certainement handicapantes.

Avec la seconde, vous pourrez facilement vous faufiler derrière les gardes tout en étant silencieux. Le loup est rapide et agile avec un pas très léger, vous pourrez alors ramper dans les circuits d’aération des bâtiments pour vous infiltrer.

Werewolf The Apocalypse Earthblood

Le Crynos quant à lui est le monstre de vos plus terribles cauchemars. Cahal montre son visage le plus terrifiant sous sa forme de loup-garou qui n’a qu’un seul but : exterminer tous ses adversaires.

Enfin quand il ne vole pas

Pour accomplir votre mission, plusieurs choix s’offriront à vous. Selon les zones, vous pourrez rester sous votre apparence humaine pour éviter d’attirer les regards, toutefois rien ne vous empêche de tuer tout le monde. La deuxième solution est de vous transformer en loup et de vous faufiler à travers les rangs ennemis. Attention de ne pas vous faire voir. Un animal dans une usine ou un complexe pétrolier a tendance à être un peu mal vu.

Il ne tient qu’à vous de choisir comment vous introduire dans les différents endroits. Cependant, si jamais vous souhaitez vous infiltrer, mais que vous échouez, vous pouvez toujours vous échapper en évitant de vous prendre un coup. À la moindre douleur ressentie, Cahal perd son sang-froid et le combat commence.

Des combats très nerveux et bien pensés.

Il est possible de se préparer aux affrontements de plusieurs manières. Tout d’abord, vous avez à disposition un arbre de compétences qui vous permettra de débloquer des techniques très intéressantes pour toutes vos apparences.

Vous pouvez ensuite saboter, grâce à votre arbalète, ou par le biais de votre forme humaine, les trappes par lesquelles vos adversaires arriveront dans l’arène. Si jamais vous y parvenez, les ennemis qui débarqueront par ces dernières subiront de gros dégâts ce qui vous donnera l’occasion de les achever rapidement évitant d’être submergé.

L’alerte de votre présence pourra être lancée par un garde qui vous a vu et que vous n’avez pas eu le temps de tuer avant qu’il appelle à l’aide, ou alors par les caméras de sécurité lorsque vous passez devant leur objectif.

Dès que Cahal recevra un coup, vous devrez appuyer sur une touche à répétition afin qu’il utilise sa forme Crynos. 

Le loup-garou va bientôt sortir…

À partir de ce moment, deux postures de combats vous seront proposées que vous pourrez interchanger d’une simple pression de gâchette. Vous pourrez être un loup-garou agile qui est capable de sauter sur ses adversaires et infligera des dégâts moins élevés. En revanche, le mode brutal augmentera les dommages que vous occasionnerez, mais vous serez plus lent. Toutefois, contre les gardes en armure lourde et les machines, c’est l’idéal.

La frénésie est clairement inspirée de la Princesse Mononoke au point de vue du design. En effet, notre garou aura des espèces de parasites ténébreux qui nous rappellent bien volontiers ce grand chef-d’œuvre.

Werewolf The Apocalypse Earthblood

En tuant vos ennemis, vous obtiendrez de la rage visible en bas à gauche de votre écran sous forme de segment. Cette dernière vous donnera l’occasion d’utiliser vos compétences durant un combat, comme vous soigner. Attention, il est impossible de consommer une fiole lors d’une bataille.

Werewolf The Apocalypse Earthblood
Vous trouverez régulièrement des fioles

Du côté du bestiaire, il est très varié. Il va du pauvre soldat sans protection que vous pourrez éviscérer d’un simple coup de patte aux exosquelettes surarmés qui vont vous en faire baver, en passant par les gardes en armures lourdes et ceux génétiquement modifiés par le Wyrm. Il faudra faire attention aux snipers qui vous causeront de gros dégâts, mais également à ceux qui sont munis de balles en argent. Si vous connaissez un tant soit peu l’univers des loups-garous, vous savez certainement qu’ils ne supportent pas cet élément. Dans le cas où vous seriez touché par un projectile, cela vous retire un fragment de votre barre de vie que vous ne pourrez pas récupérer jusqu’à la fin de l’affrontement.

Lorsqu’il ne reste plus aucun adversaire sur le terrain, Cahal reprend sa forme humaine automatiquement et votre santé revient à la normale. Vous pourrez observer le carnage que vous avez fait en regardant les mares de sang. Il est dommage que les corps disparaissent tout de suite.

Un joli carnage

Le système de combat de Werewolf The Apocalypse Earthblood est vraiment bien pensé. Il faut avoir des réflexes, mais également s’adapter à l’ennemi qui se trouve en face, sans que cela tombe dans l’abus en nous laissant qu’une fraction de seconde pour agir. De plus, la musique rythmée et endiablée de type métal fait parfaitement ressortir la rage qu’éprouve notre héros et donnera envie aux adorateurs du genre de secouer la tête en même temps que l’on malmène les vermines qui nous dérangent. 

Les quêtes annexes et l’exploration sont quand même au rendez-vous !

Quoi que vous fassiez, Gaïa reste au cœur de l’histoire. Dans votre camp au pied de l’arbre central, habite un vieil esprit directement relié à la Terre. Celui-ci vous confiera des quêtes annexes que vous pourrez effectuer en même temps que votre mission principale. 

Werewolf The Apocalypse Earthblood
Le Grand Esprit

Le plus souvent, il s’agira de dénicher des esprits de plante, ou de vos compagnons morts au combat. Vous pourrez les voir en utilisant la vision de Palumbra qui confère à Cahal la possibilité de ressentir tout ce qui vibre autour de lui, que ce soit des ennemis ou des alliés, humain ou pas. Les êtres à libérer apparaîtront en violet.

Parfois, un second objectif non obligatoire sera ajouté lorsque vous serez en train de vous infiltrer selon les documents que vous trouverez.

La quête secondaire est le point noir

Lorsque vous aurez terminé une mission, ou à chaque être éthéré libéré de sa prison, vous gagnerez des Points d’Esprits qui sont en quelque sorte vos points d’expériences. Vous obtiendrez ces derniers plus ou moins rapidement selon la taille que l’esprit que vous aurez trouvé. Plus il sera gros, plus la jauge se remplira.

Vos escapades peuvent être facilitées avec un peu d’exploration. Derrière chaque caméra ou porte verrouillée se trouve un ordinateur. Vous pouvez remonter la source du signal grâce à votre vision et ainsi couper l’alimentation de ce qui vous dérange. 

Werewolf The Apocalypse Earthblood

Qu’en est-il de l’immersion ? 

Les premières images que l’on voit sont issues d’une cinématique qui nous a déjà été présentée mainte fois durant la promo du titre et elle est époustouflante. Malheureusement, lorsque l’on commence à s’atteler au jeu en lui-même, les graphismes, bien que très beaux, ne sont pas aussi fantastiques que la vidéo d’ouverture et certains bugs mineurs nous sortiront de notre immersion. 

Loup où es-tu ?

De plus, dès que l’on voudra dialoguer avec quelqu’un, un autre choc se fera ressentir à la fois sur l’articulation du visage, mais également sur la qualité générale. On sent que des efforts ont été fournis, mais comparés à Cahal, les PNJ font pâle figure. 

En ce qui concerne la bande-son, les bruitages sont globalement assez réalistes, on peut distinguer les soldats à leur bruit de pas et nous entendons les exosquelettes de loin. De plus, la musique qui accompagne nos infiltrations est très légère, tout en étant très agréable à l’écoute, ce qui renforce le côté silencieux de l’action. Lorsque nous sommes au Caern, le camp des loups-garous, l’ambiance lourde liée aux événements est aussi renforcée par la mélodie qui est belle tout en étant pesante. 

Bien que l’IA ait de petites lacunes de temps en temps, les gardes restent très réactifs et se font passer les informations rapidement si quelque chose d’inhabituel a été vu comme un cadavre. Ils seront alors sur le qui-vive et seront plus difficiles à tuer de manière furtive. En plus de cela, pour les approcher, il va falloir se déplacer doucement si vous êtes sous votre forme humaine, car Cahal a le pied lourd. Si vous voulez être tranquille, gardez votre forme de loup et changez d’apparence à la dernière seconde. Effet de surprise garantie. 

Werewolf The Apocalypse Earthblood est disponible depuis le 4 février 2021 PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X|S et PC en exclusivité sur Epic Game Store. 

Points Forts :

  • Des combats nerveux.
  • La possibilité de choisir son infiltration.
  • Une grande variété de bestiaires.
  • Un univers de World of Darkness respecté.
  • Une histoire vraiment très profonde.

Points Faibles :

  • Des PNJ pas si bien réussis…
  • L’absence d’un mode photo qui aurait pu être sympathique.
  • Quelques bugs graphiques mineurs.
  • Une manette PS5 inexploitée.

Aperçu
Graphismes
70 %
Durée de vie
65 %
Gameplay
85 %
Histoire
85 %
Bande-son
90 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :