Test – Steelrising : vivez une nouvelle révolution française

banière-header-pub-nvpn

Annoncé en juillet 2020, Steelrising n’a cessé d’intriguer et surtout de nous vendre des rêves éveillés. Un action-RPG avec une touche de Souls-like, c’est bien ce que nous propose le studio français Spiders et l’éditeur Nacon. Les défis sont-ils réellement au rendez-vous ? C’est ce que nous allons découvrir dans un instant avec notre test !

Test de Steelrising sur PS5

Aegis Steelrising

Un pantin indépendant.

Nous nous trouvons en pleine révolution française, mais pas celle racontée dans les livres d’histoire. Le roi Louis XVI, adorateur d’horlogerie, a demandé à un proche de lui construire une armée d’automate. Ce dernier accepta sans se douter de ce qui allait se passer.

Grâce à ses nouveaux robots, le monarque mate la révolution à grand coup d’épée et divers canons. Les automates ne sont jamais fatigués et veillent donc jour et nuit à l’ordre public. Toutefois, le peuple a été décimé et se retranche désormais chez eux, pétrifié de terreur. La reine a également été envoyée en sureté dans un château à l’extérieur de Paris. En plus de sa dame de chambre, celle-ci dispose d’un automate conçu exclusivement pour sa sécurité qui se nomme Aegis. Redoutable machine, elle est pourvue de parole, mais d’aucune conscience, quoi que le doute soit tout de même permis. Sa Majesté enverra donc sa fidèle garde du corps jusqu’à Paris pour calmer le roi, libérer le peuple, mais aussi enquêter sur la disparition de son cher Dauphin.

Marie-Antoinette


L’histoire est très bien construite et tout s’encastre parfaitement. C’était un pari risqué de faire un jeu basé sur un fait historique tout en intégrant les automates, mais le challenge est réussi ! On sent le côté révolution dans les dialogues principaux, sans toutefois tomber dans le fantastique, ou l’absurde, à cause des marionnettes. L’équilibre est bien respecté.

Si vous désirez connaître tous les secrets de ce jeu, mais également trouver tous les objets, vous pouvez compter une bonne quarantaine d’heures pour terminer votre aventure.

Une variété au rendez-vous.

Durant notre test de Steelrising, nous avons pris le temps de découvrir les 4 classes qui sont proposées dès le début du jeu. Chacune a un gameplay différent, de même que des armes différentes. En effet, Aegis étant un automate, celle-ci peut changer ses armes à volonté qui se trouvent au bout de son bras. Corps-à-corps avec la classe garde du corps, distance avec la soldate, défensif pour la danseuse, ou encore un mixe de tout ça avec l’alchimiste, il ne tient qu’à vous de choisir ce que vous préférez dans votre manière de combattre. Votre choix aura une incidence sur le gameplay, rien d’autre. De plus, notre héroïne non humaine est entièrement personnalisable. 

Bien que l’entièreté du jeu se déroule à Paris, chaque quartier dispose de son ambiance graphique et sonore. La bande-son est assez discrète, comme dans tout Souls-like, mais elle n’en reste pas moins efficace. Vous ne serez pas envahi par la musique, de ce fait vous pourrez entendre vos ennemis avant de les voir et même vous guider à l’oreille. Le son de vos pas variera en fonction de l’endroit où vous marchez, mais malheureusement, il n’y a pas le retour haptique de la DualSense, ce qui aurait mis un petit point en plus à l’immersion, sans que cela entache le gameplay.

Paris Steelrising

Votre arsenal est également très varié, il y a en tout 9 types d’armes pour une quarantaine de variations. Vous pourrez trouver de nouveaux équipements sur certains de vos ennemis, mais également dans des coffres, parfois bien cachés. Des armes courtes, longues, lourdes, légères, il y en a vraiment pour tous les styles et parfois même, elles peuvent infliger des dégâts élémentaires. Il en a de même pour vos protections, l’apparence d’Aegis changera dans le jeu et les cinématiques en fonction de ce que vous porterez.

Lors de notre test de Steelrising, nous avons remarqué que le bestiaire, si on peut l’appeler ainsi, est incroyablement varié. Les ennemis changent régulièrement pour être de plus en plus puissants à chaque nouvelle zone. Il faut donc faire preuve de beaucoup de calme pour pouvoir les achever de la manière la plus efficace possible.

Soyez malin dans Steelrising.

Comme dans tous Souls-like dignes de ce nom, il vous faudra faire preuve de sang-froid, mais également de stratégie. Durant les combats de boss, il est indéniable que vous risquez de périr quelques fois avant de comprendre le rythme de l’affrontement. Prenez le temps d’observer et vous augmenterez vos chances de survie. Utilisez également les compétences de votre classe. Par exemple pour l’alchimie, il est possible de donner à son arme l’élément de la glace qui aura pour effet de geler votre adversaire, ainsi de l’empêcher de bouger. Utilisez ces précieuses secondes pour vous régénérer ou lui infliger des coups supplémentaires.

Aegis dispose d’une jauge d’endurance, ou plutôt de surchauffe. Que ce soit pour le sprint, l’esquive, l’attaque, tout cela fait chauffer les composants de l’automate. Pour ne pas avoir continuellement les yeux sur la barre, cet état second est représenté par un cercle dans son dos. Patientez un court instant pour qu’il refroidisse. Si jamais vous ne prenez pas le temps de faire refroidir notre héroïne, vous pouvez appuyer sur une touche pour la forcer à se refroidir. Attention, elle subira un léger état de gel et si vous enchainez trop de surchauffe, son système de sécurité la gèlera sur place. Il vous faudra rapidement forcer sur la glace pour vous dégager et ne pas être à la merci de votre ennemi. Sinon la mort vous attendra.

Surchauffe Aegis Steelrising
La surchauffe n’est pas loin


En parlant d’échec. Lorsque vous mourrez, vous perdrez les âmes collectées durant tous vos combats. Pas de panique, si vous parvenez à rejoindre le point de votre décès, vous pourrez tout récupérer.


Spiders a laissé la porte grande ouverte en ce qui concerne l’approche des ennemis. En effet, il vous sera possible de suivre le chemin qui est tout indiqué devant vous, ou en prendre de plus discrets pour vous faufiler. Aegis est capable d’être furtive et donc de faire des attaques surprises qui éliminera, ou blessera grandement votre ennemi, facilitant ainsi le combat. Il n’y a jamais qu’une seule approche, prenez votre temps.

D’ailleurs, à chaque fois que vous aurez un point de sauvegarde, vos potions, au nombre de 2, seront remplies, de même que votre santé. Cependant, tous vos ennemis seront également de retour, sauf les boss. Si vous coincez sur un adversaire trop coriace, n’hésitez pas à faire demi-tour pour avoir l’occasion d’obtenir plus d’âmes, ce qui correspond aux points d’expériences. Avec ceci, vous pourrez acheter de petites potions en plus, ou alors augmenter vos attributs via l’arbre de compétences. En faisant ça, les développeurs rendent la difficulté abordable, presque trop à certains moments. Cela dit, la moindre déconcentration peut quand même vous être fatale.

Steelrising a une ambiance Souls-like très prenante

Vous remarquerez très vite que l’ambiance de Steelrising est vraiment sombre et que l’atmosphère est tendue. Le soleil n’est jamais présent, les cadavres jonchent le sol, ou les arbres. Les survivants sont retranchés chez eux et sont peu aimables avec vous, terrorisés par la nouvelle armée du roi. Vous l’aurez compris, les âmes sensibles devront s’abstenir. Tout est fait pour que les adorateurs de ce genre de jeu prennent du plaisir, nous vous le confirmons, ça marche. 

Steelrising sera disponible le 8 septembre 2022 sur PC, PS5 et Xbox Series X|S.

Points forts

  • Une grande variété d’armes
  • Une histoire qui ne tombe pas dans un stéréotype.
  • Une ambiance Souls-like réussite.
  • Un bestiaire très varié.

Points faibles

  • Pas de retour haptique de la DualSense
  • Un peu simple pour un Souls-like
banière-instant-gaming-header

Résumé

Le studio Spiders se lance désormais dans les traces du genre Souls-like avec Steelrising. Le roi Louis XVI a sous son commandement une armée d'automate pour mater la Révolution française. Vous serez dans la peau d'Aegis, une marionnette un peu particulière envoyée par la reine afin de mettre un terme aux agissements de son mari. L'ambiance est ce que l'on attend d'un Souls-like à savoir sombre et peu accueillant. L'immersion est presque parfaite grâce aux jeux de lumière et aux ressentis divers. Les adorateurs du genre pourraient bien être séduits, bien que certains pourraient le trouver assez facile. Les nouveaux venus pourront également s'y essayer grâce à un gameplay simple à prendre en main et une variété d'équipements correspondant à tous les types de joueurs.
Graphismes
80 %
Durée de vie
85 %
Gameplay
80 %
Histoire
90 %
Bande-son
90 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Amaranth
Amaranth
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

Articles Récents

387 Suiveurs
Suivre
Test - Steelrising : vivez une nouvelle révolution françaiseLe studio Spiders se lance désormais dans les traces du genre Souls-like avec Steelrising. Le roi Louis XVI a sous son commandement une armée d'automate pour mater la Révolution française. Vous serez dans la peau d'Aegis, une marionnette un peu particulière envoyée par la reine afin de mettre un terme aux agissements de son mari. L'ambiance est ce que l'on attend d'un Souls-like à savoir sombre et peu accueillant. L'immersion est presque parfaite grâce aux jeux de lumière et aux ressentis divers. Les adorateurs du genre pourraient bien être séduits, bien que certains pourraient le trouver assez facile. Les nouveaux venus pourront également s'y essayer grâce à un gameplay simple à prendre en main et une variété d'équipements correspondant à tous les types de joueurs.