La licence Samouraï Warriors revient après 7 ans d’absence. En effet, le quatrième épisode était sorti en octobre 2014, depuis ce moment-là, nous n’en avions plus entendu parler. Cette année, Koei Tecmo fait renaître cette franchise avec Samouraï Warriors 5. Est-ce un retour réussi ? Découvrons-le dans notre test.

Test de Samouraï Warriors 5 sur PS5 avec une version PS4.

Vivez le début de l’ère Sengoku.

L’histoire débute le 21 juin 1582, soit avant les événements du tout premier épisode. L’ère Sengoku est sur le point de se mettre en place, mais cela ne se fera pas sans verser le sang.

Alors que la guerre fait rage, plusieurs seigneurs vont prendre les armes afin d’étendre leurs pouvoirs et ainsi unifier le pays sous une seule bannière. Parmi eux, Yoshimoto Imagawa, mobilise ses troupes pour escorter l’héritier daimyō, Ieyasu Tokugawa, en tant qu’otage.

Cependant, un autre noble ne l’entend pas de cette oreille et est bien déterminé à récupérer la personne captive. Son nom : Nobunaga Oda.

Accompagné de son ami d’enfance, Toshiie Maeda, il lance l’assaut contre l’armée d’Imagawa afin de secourir Ieyasu.

Préparez-vous à plonger dans une histoire émouvante et riche en rebondissements, avec des personnages attachants.

Samouraï Warriors 5 propose moins de guerriers que ces prédécesseurs.

Contrairement aux autres opus, Koei Tecmo a fait le choix de réduire son casting de personnages jouables pour se concentrer sur les points essentiels.

Ce choix permet à chaque combattant d’être unique avec des capacités qui lui sont propres, mais aussi au titre d’exploiter pleinement l’une de ses nouveautés.

La liste des guerriers à débloquer

En effet, dans cet opus, chaque samouraï que vous incarnerez dispose d’une technique ultime qui lui est exclusive. En effectuant des séries de combos impressionnants, une barre de rage se remplira à mesure et lorsque celle-ci sera pleine, vous pourrez l’activer quand vous voudrez. Une fois que ceci sera fait, votre héros ne pourra plus être arrêté. Sa vitesse, ainsi que sa force seront décuplées et balayera tout ce qui se trouvera sur son passage.

Donc oui, nous passons de 50 à 27 guerriers, mais ces derniers sont bien plus aboutis en termes de gameplay, mais aussi de design.

Une stratégie présente pendant et en dehors des combats.

Dans les jeux de type Musō, la stratégie lors des affrontements n’est pas forcément obligatoire. Le but principal étant de se créer une avenue au milieu des cadavres de nos opposants pour atteindre son objectif.



Dans Samouraï Warriors 5, il vous sera demandé de réfléchir un minimum et non pas de foncer tête baissée. Divers objectifs secondaires apparaissent au fur et à mesure que vous avancez sur le champ de bataille. Certains demandent d’éliminer un ou plusieurs généraux, d’autres d’intercepter le chef ennemi dans un temps imparti, de tuer un nombre donné d’opposants, ou de sauver un de vos alliés en danger, pour ne citer que ceux-là. Malheureusement, ces objectifs tournent rapidement en rond.

Il y a également une chose que l’on voit rarement dans un Musō. Durant certaines batailles, nous avons l’occasion de jouer avec plusieurs personnages en même temps lors d’une partie solo. Vous pourrez choisir un duo de guerrier et alterner entre les deux en un claquement de doigts, ou plutôt avec une simple pression sur une touche. L’IA prend en charge de manière efficace le second. Vous pouvez ainsi mieux répartir vos forces, ou les combiner. En effet, lorsque vos deux samouraïs sont côte à côte, ils peuvent fusionner leurs jauges Mosou et déclencher une attaque dévastatrice.

Samouraï Warriors 5

Ce titre est l’un des rares à offrir un système de combos en fonction des boutons que vous utiliserez. Vous pouvez également vous équiper de quatre compétences supplémentaires qui vous permettront de briser les lignes de défense ennemies. Il faudra quelques minutes pour que ces dernières se rechargent et soient de nouveau opérationnelles.

À la fin de chaque bataille, une note vous sera attribuée en fonction de votre temps, du nombre de combos effectués, d’ennemis tués… Plus elle sera élevée, plus vous aurez de récompenses bonus. Pour vous aider à atteindre la note la plus haute, la stratégie hors combat est primordiale.

Samouraï Warriors 5
La bataille est une réussite

Par le biais du menu, vous aurez accès au Dojo, à la Citadelle, au mode libre, ainsi qu’aux marchands et à la forge.

Le Dojo est l’endroit où vous augmenterez la puissance de vos personnages en les faisant monter de niveau. Chacun d’entre eux dispose d’un arbre de compétence qui lui est propre. À l’instar des autres bâtiments, vous devrez le faire évoluer si vous souhaitez faire progresser tous vos guerriers de manière efficace.

Le Dojo

La forge permet d’améliorer vos armes en leur ajoutant des gemmes qui leurs donneront des effets supplémentaires, ou en les montant d’une classe. On peut trouver des gemmes chez le marchand, ou en détruisant des armes acquises sur le champ de bataille.

Attention, tous les points d’expériences sont en commun, il faut donc les répartir avec une grande sagesse afin d’avoir un niveau homogène et ne pas être gêné sur le champ de bataille si jamais vous devez jouer avec l’un d’entre eux.

Le mode Citadelle. Vous devrez défendre votre base contre des ennemis, ou alors éliminer leur chef. Des missions secondaires sont également incluses et en fonction de votre score, vous recevrez plus ou moins de récompenses à la fin.

Des écuries sont accessibles afin d’acheter une monture et de l’utiliser en combat. Cependant, le contrôle de votre destrier est vraiment laborieux et vous préférerez sans doute être à pied pour ne pas vous cogner dans tous les murs.

Vous pouvez à tout moment recommencer une bataille pour augmenter votre note ou compléter vos objectifs dans le mode Libre.

Refaites les chapitres déjà terminé que vous souhaitez quand vous le désirez.

Un mode multijoueur local et en ligne est disponible, mais nous n’avons pas eu l’occasion de le tester, faute de volontaire.

Grâce à tous ces ajouts, si vous souhaitez terminer le jeu à 100%, vous pouvez compter une bonne centaine d’heure, si vous ne craignez pas le côté rébarbatif.

Samouraï Warriors 5 reste en retard sur certains aspects.

Ce qui nous saute aux yeux est tout d’abord son esthétique. Les personnages et les effets d’attaque sont glorieusement colorés, sans parler des dialogues et des cinématiques qui sont très prenantes et n’hésitent pas à jouer sur la corde sensible. Cependant, les animations sont rigides et l’on peut clairement constater un retard technique au niveau des graphismes, mais les partisans des jeux Musō ont l’habitude, bien que l’on continue d’espérer une amélioration à chaque fois.

La bande-son, quant à elle, nous emmène également dans cette ère Sengoku, grâce à ses notes si particulières.

Samouraï Warriors 5 est disponible depuis le 27 juillet 2021 sur PC via Steam, PS4, Xbox One et Nintendo Switch.

Points forts :

  • Un mode Citadelle utile et qui évite une redondance.
  • Une bande-son magnifique.
  • Un système simple, mais très efficace.
  • Une évolution de bâtiment très intéressante.

Points faibles :

  • Des objectifs secondaires qui tournent vite en rond.
  • Un retard technique sur les graphismes.
  • Un contrôle des montures catastrophique.


Aperçu
Graphismes
65 %
Durée de vie
85 %
Gameplay
80 %
Histoire
75 %
Bande-son
85 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :