Test – Saints Row : la liberté est à portée de main !

banière-header-pub-nvpn

Saints Row IV sorti en 2013 est le dernier épisode de la saga, qui soyons honnête commençait à être à bout de souffle. Depuis, les fans attendent un nouvel opus qui se fait désirer, mis à part des remakes rien de nouveau ne sera annoncé. C’est sans compter sur une brève annonce en 2019 qui donnera de l’espoir aux fans de la franchise. Désormais le rêve est accompli ! Les studios Volition et Deep Silver nous mettent un nouveau Saints Row dans les mains tel le Saint Graal. Arrivera-t-il à satisfaire les fans qui l’attendent de pied ferme ? C’est ce que nous allons essayer de voir dans notre test.

Tests Saints Row sur PS5

QG de Saints Row

Prenez votre indépendance !

Cette nouvelle aventure est un reboot complet de la saga. Vous ferez la connaissance de Neenah, Eli et Kevin, vos nouveaux acolytes prêts à tout pour vous aider, mais également de The Boss, votre personnage qu’il sera possible de créer de toute pièce.

Suite à quelques péripéties que vous pourrez suivre, ainsi que des soucis d’argent, The Boss voudra créer son propre gang et être le plus puissant de Santo Ileso. Cependant, trois factions (les Idols, les Panteros et la Marshall Defense Industries) sont déjà en train de se battre pour votre futur territoire. Il faudra donc tous les éliminer pour avoir la main mise sur votre ville. Vous devrez donc user de tous les moyens en votre possession pour dominer tous les autres.

C’est donc à travers approximativement 25 heures de jeu que vous pourrez assister à la naissance des Saints qui à partir d’une cuisine sont devenus les maitres de la ville. Si vous souhaitez connaître tous les secrets de cet opus, vous pouvez compter le double d’heure, sans oublier le tourisme, car certains panoramas valent le détour.

Building Saints Row

Le reboot de Saints Row amène-t-il vraiment un vent de fraicheur ?

Rapidement vous remarquerez que les armes complètement loufoques ont disparu pour laisser place à un arsenal beaucoup plus lourd. Ne soyez pas déçus, cela colle parfaitement avec l’histoire, vous n’êtes encore qu’un petit poisson qui va devenir un gros requin, il est donc logique de se faire respecter avec les armes adaptées.

Sinon, en ce qui concerne le côté déjanté tout y est ! Les actions sont complètement folles, votre personnage n’a pas froid aux yeux et le monde ouvert cache de nombreux secrets. En effet, vous pourrez débloquer des déplacements rapides en prenant des endroits spécifiques en photos, des histoires sont cachées et séparées en 5 parties qu’il vous faudra retrouver. Diverses missions sont également disséminées allant du braquage, au fait de se lancer en haut d’un building pour voler.

En parlant du monde ouvert, Santo Ileso est un amalgame inspiré du sud-ouest des États-Unis. Celle-ci est découpée en 9 régions complètement différentes des unes et des autres avec chacune son ambiance qui lui est propre. D’ailleurs on s’en rend bien compte lorsque l’on braque une voiture. Selon le quartier on peut passer à du rap de cité à de la musique classique. Les véhicules sont également des marqueurs de richesses assez ciblés, par exemple vous trouverez plus facilement de grosses cylindrées dans les zones les plus riches. Les activités sont également propres à chaque district que nous vous laissons découvrir. 

Le mot d’ordre de ce reboot est avant « liberté » vous pouvez faire ce que vous voulez. Pour le côté technique, un tout nouveau moteur de jeu a été spécialement conçu et pensé pour la nouvelle génération de console. Bien que cela ne soit pas réellement parfait, les personnages pouvant être un poil plus réaliste, les graphismes sont vraiment immersifs. De plus, tout le mobilier urbain peut être détruit, mais vos voitures aussi, mais vu qu’elles sont « gratuites » ce n’est pas si grave.

La liberté se retrouve également dans la création de votre personnage, comme dit plus haut, vous pouvez le créer de toute pièce. Tout est permis et vous pourrez même débloquer des tatouages et autres items au fur et à mesure que vous découvrirez le monde.

Pendant ce test Saints Row, la rédaction tient à mettre un petit bémol sur les tenues. En effet, ces dernières sont beaucoup plus sérieuses que les opus précédents, mis à part quelques exceptions près.

Saints Row est une expérience qui se vit à plusieurs !

Comme dans tout gang, la solidarité est une chose importante. C’est pour cela qu’un mode multijoueur est prévu. Vous pourrez ainsi faire toute l’histoire, ou qu’une mission, à deux et ce que toutes les plateformes. Il suffit que l’hôte de la partie accepte votre présence, aucun autre prérequis n’est nécessaire.

Vous pourrez donc piloter et dominer votre ville dans 80 véhicules différents avec la traditionnelle voiture, moto, bateau, jet-ski, ou encore des hélicoptères d’assauts ! Quoi de mieux que de tuer ceux qui vous gênent depuis les airs ?

Multijoueur
À deux la fête est plus folle !



En revanche, il arrive que certaines missions principales soient complètement boguées et ne puissent pas être terminée en multijoueur. Pour ce faire, vous devez la terminer en solo pour pouvoir reprendre tranquillement votre partie à plusieurs. Ceci peut être très gênant et nous espérons rapidement qu’un patch sera installé pour pallier cela.

Pour terminer ce test Saints Row, nous donnons un bon point à la bande-son qui est vraiment superbe, le bruit des voitures est vraiment réaliste et change en fonction du modèle. De plus on sent une diversification au niveau de l’ambiance sonore selon où l’on se trouve dans la ville.

Saints Row est disponible depuis le 23 août 2022 sur PC, PS4, PS5, Xbox One et Xbox Series X|S.

Points forts

  • Toujours aussi loufoque !
  • Un peu plus terre à terre
  • Un gros arsenal mis à disposition
  • La possibilité de faire le jeu à deux
  • Une grande variété graphique

Points faibles

  • Des quêtes principales boguées en multijoueur
  • Des tenues beaucoup plus classiques



banière-instant-gaming-header

Résumé

Le reboot de Saints Row est beaucoup plus terre à terre que ses prédécesseurs, mais garde son côté complètement loufoque. Cela commence par la personnalisation de votre personnage que vous pouvez transformer en vampire fluorescent si le cœur vous en dit. La liberté est le maître mot de ce titre et cela se ressent. Lorsque vous êtes dans le monde ouvert, vous pouvez faire tout ce qui vous chante, le jeu garde son univers décomplexé. Si vous n’avez jamais joué aux opus précédents, cela n’est pas un problème, tout repart depuis le début. Vous assisterez à la naissance du gang des Saints, prêts à tout pour devenir maître de la ville, peu importe les moyens utilisés. De plus, si jamais vous craignez de vous ennuyer, il est possible de faire l'intégralité du jeu avec un coéquipier.
Graphismes
90 %
Durée de vie
90 %
Gameplay
85 %
Histoire
75 %
Bande-son
85 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Amaranth
Amaranth
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

Articles Récents

387 Suiveurs
Suivre
Test - Saints Row : la liberté est à portée de main !Le reboot de Saints Row est beaucoup plus terre à terre que ses prédécesseurs, mais garde son côté complètement loufoque. Cela commence par la personnalisation de votre personnage que vous pouvez transformer en vampire fluorescent si le cœur vous en dit. La liberté est le maître mot de ce titre et cela se ressent. Lorsque vous êtes dans le monde ouvert, vous pouvez faire tout ce qui vous chante, le jeu garde son univers décomplexé. Si vous n’avez jamais joué aux opus précédents, cela n’est pas un problème, tout repart depuis le début. Vous assisterez à la naissance du gang des Saints, prêts à tout pour devenir maître de la ville, peu importe les moyens utilisés. De plus, si jamais vous craignez de vous ennuyer, il est possible de faire l'intégralité du jeu avec un coéquipier.