Untitled Goose Game est un jeu développé par le studio australien House House. Ce jeu est un mélange d’infiltration, d’énigmes à résoudre, avec un humour bon enfant. Voyons ce que ce cocktail de genre donne dans notre test.

Test Untitled Goose Game sur PS4

Untitled Goose Gamedevenez le cauchemar des habitants

Du balai les jeux d’infiltration standard. Voici une oie, mais pas n’importe laquelle. Celle que vous incarnez est le cauchemar de toute une population. Elle incarnera la peur pour certains, ou sera chassée par d’autres. Mais quoi qu’il en soit, elle ne laissera personne indifférent, même vous. Une petite liste de chose à faire vous accompagne afin de vous guider vers le niveau suivant. Au début, nous pouvons croire que cet anatidé fait cela par plaisir, mais au fond elle a bel et bien un objectif que nous ne pouvons vous dévoiler sans tout vous spoiler.

Ce sont 5 niveaux qui vous guident à travers la ville. Dans tous, vous devrez rendre la vie impossible aux habitants. Pour cela, diverses commandes sont disponibles. Vous pouvez cacarder, saisir des objets avec votre bec ou encore écarter vos ailes. Vous avez plein d’endroits possibles pour vous cacher, ou cacher des objets “empruntés”. Ces cachettes vous seront très utiles pour vous échapper aux humains qui essayent de vous chasser. Très vite, vous remarquerez qu’aucun temps de changement n’est présent dans le jeu, ce qui en est une excellente chose, car cela évite de casser le rythme. 

Untitled Goose Game
Attention au balai

Les blagues les plus courtes sont les meilleures

Il vous faudra environ 3 à 4 heures pour atteindre le générique de fin. Si cela vous dégoûte un peu, ne vous en faites pas, des missions supplémentaires sont disponibles. Il vous faudra environ deux heures pour en venir à bout. Alors oui, certains diront que c’est incroyablement court, cependant pour un jeu ainsi, ceci est parfaitement équilibré. Imaginez un jeu de 20 heures ou vous faites des blagues, ça deviendrait vite lassant. De plus, l’histoire tient parfaitement la route, les niveaux ne sont pas mis là au hasard et la transition entre chaque est parfaitement coordonnée. 

Les énigmes sont parfois difficiles à résoudre, et il faudra bien analyser la situation qui se présente face à vous pour la résoudre. 

Untitled Goose Game un univers décalé

Les graphismes un peu “hors-normes” collent parfaitement à l’ambiance. Dès le début, les plus perfectionnistes diront que ça pique les yeux. Mais rapidement, on se rend compte que c’est parfaitement volontaire que tout s’emboîte parfaitement.

Untitled Goose Game
Aidez les habitants à prendre un bain

L’ambiance sonore y est également pour beaucoup. La bande-son composée par Dan Golding a repris certains morceaux de Debussy. Ce qui nous intéresse là, c’est la manière dont elle est mise en scène. On dirait presque un film muet, accélérant ou ralentissant en fonction de nos actions à l’écran. 


Les petits détails font la réussite

Beaucoup de choses font rire ou sourire. Les développeurs ont pensé vraiment à tout. Certaines mimiques des personnages sont vraiment poussées. L’IA est incroyablement réussie. En effet, les habitants réagiront de manières différentes en fonction de vos actions. Bien que le jeu soit petit par la taille, il est grand en qualité, se montrant parfois même à la hauteur des plus grands.

Untitled Goose Game
Devenez une star

Parfois, il vous faudra avoir un point de vue plus large, ce qu’il est possible de faire à l’aide d’une simple pression de la gâchette. Malheureusement, ce point de vue n’est pas tout à fait optimisé et manque un peu de précision. Il vous faudra donc vous déplacer afin de voir ce qui vous intéresse, en espérant ne pas vous faire prendre par les Homos Sapiens. De même, lorsqu’il s’agit de courir. Les virages sont difficiles à prendre, car la précision de déplacement n’est pas tout à fait au point. Cela peut s’expliquer par le faite que l’on incarne une oie et qu’avec ces pattes palmées, il peut être délicat de courir vite et bien. 

Untitled Goose Game est disponible sur PC via Epic Game Store, Mac, Nintendo Switch depuis le 20 septembre 2019 et depuis le 17 décembre 2019 sur PS4 et Xbox One. 

Points forts

  • Un univers décalé réussi
  • Une IA réussie
  • Un accompagnement sonore très réussi
  • Quelques éclats de rire garanti

Points faibles

  • Un point de vue large peu précis
  • Un jeu un peu court
  • Une précision de déplacement à revoir lors d’une course
Aperçu
Graphisme
70 %
Durée de vie
65 %
Gameplay
85 %
Histoire
50 %
Bande-son
80 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :