Sorti en 1995 sur Super Nintendo, uniquement au Japon, Romancing SaGa 3 s’en va à la conquête de l’ouest. Un des meilleurs J-RPG à l’époque de Squaresoft (anciennement Square Enix) débarque en occident pour le plus grand bonheur des puristes. Mais que vaut réellement de nos jours ce jeu ? Découvrez-le dans notre test.

Test Romancing SaGa 3 sur PS4

Une histoire de 300 ans

Une horrible malédiction plonge le monde dans la misère tous les 300 ans. Tous les 3 siècles, une éclipse apparaît dans le ciel. Il s’agit de l’avènement de Morastrum. Suite à cet événement, tous les nouveau-nés du monde décèdent, sauf un. Ce survivant changera alors la face du monde pour 300 ans. Il sera soit un roi-démon, ou un héros. L’avant-dernier était maléfique, le dernier était son opposé, aujourd’hui l’éclipse est de nouveau apparue. Dans quelle direction se tournera le nouveau-né ? Toute la question est là. 

Ceci n’est que la partie immergée de l’iceberg. Nos héros devront contrer les forces du mal venu avec l’avènement de Morastrum, mais en plus devront protéger le royaume d’un baron souhaitant renverser le pouvoir et s’asseoir sur le trône. Pour empêcher cela, ils devront protéger la sœur du marquis, tout en repoussant les hordes de monstres. 

Une œuvre préservée

Le plus flagrant est tout d’abord les graphismes qui ont été préservés dans leur état d’origine, bien que lissés. En effet, si l’on y prête attention, les pixels sont visibles (surtout sur le contour des personnages), mais mieux organisés afin que l’on puisse y voir clair. Les puristes du genre ou du titre seront ravis, mais ceux qui cherchent de la haute qualité seront rapidement déçus. 

Les couleurs ont été également revues. Demander à un écran cathodique le même nombre de contrastes que maintenant, ce n’est tout simplement pas possible. Cet élargissement de palette permet ainsi de mieux différencier le décor, les personnages en tout genre, ainsi que les monstres. 

La bande-son est identique à l’original, mais a été remastérisée pour le plus grand bonheur de nos tympans. En effet, il y a 24 ans, nous n’avions pas la qualité audio de maintenant. De plus, elle cadre parfaitement aux actions, à la situation, ainsi qu’au décor.

Chaque zone a le droit à son propre univers aussi bien graphique, qu’auditif. On peut très vite être dépaysé d’un point de vue visuel. 

Le joueur se déplace sur la carte et peut éviter les ennemis, si bon lui semble. Lors d’un combat, le point de vue change et nous voilà alors dans un combat digne des Final Fantasy de l’époque, mais au tour par tour.

Romancing SaGa 3
Une des villes

Un système de combat complet

Lors des combats, il ne s’agit pas de taper bêtement, il vous faudra parfois établir une véritable stratégie entre tous vos personnages pour venir à bout de vos ennemis. Pour les plus nerveux d’entre vous, le rythme sera lent, voire très lent. Mais pour ceux qui aiment la stratégie, rien ne vaut ce système. 

Le personnage peut également avoir son mot à dire. Par exemple, alors que l’on aura choisi une simple attaque, le personnage prendra l’initiative de lancer une autre attaque plus puissante. Ce genre d’action se passe surtout lorsque l’on apprend une nouvelle compétence. 

Pour vous battre, vous aurez le choix de l’équipement intégral (arme, armure, potion), mais également de la position de vos personnages. Vous avez trois lignes de placement possible. À vous de choisir quelle option vous préférez. Attention, vous ne pouvez pas modifier le placement pendant la bataille, pensez donc à sauvegarder régulièrement.

Pour les plus fragiles, il est à noter que toute l’équipe régénère entièrement ses PV après chaque combat. Il ne sera donc pas possible d’accuser les PV trop bas en cas d’échec. 

Un menu durant un combat

Longue vie à Romancing SaGa 3

Vous aurez le choix entre 8 personnages. 4 hommes, 4 femmes. Chacun à sa propre histoire. Peu importe qui vous choisirez, vous n’aurez jamais le même début, ce qui offre une grande rejouabilité

Bien qu’il soit possible de n’avoir que 6 personnages au combat, 8 principaux, il sera possible de vous entourer de 30 personnages différents. Certaines quêtes secondaires pourront faire agrandir votre équipe.

Chaque personnage a également sa spécificité en termes de combat. Sachez qu’il est tout de même possible de les faire changer de classe si le cœur vous en dit. Cependant attention, il vous faudra de longues heures de combats pour faire cela. Bien entendu, cela veut dire que le stuff entier est personnalisable. Il est également possible d’équiper plusieurs armes différentes, ce qui permet de varier les attaques selon le type d’ennemis.

Un petit rajout

Square Enix s‘est même permis de rajouter un petit bout d’histoire appelé “le piège du Dragon“. Cela rajoute quelques donjons à explorer, en plus de quelques quêtes.

Le gros bémol du jeu est son manque de traduction en français. Le jeu est intégralement traduit uniquement en anglais. Il vous faudra donc un bon niveau si vous souhaitez en comprendre tous les rouages. Cela dit, avec un niveau moyen, il est possible d’en comprendre les grosses lignes.

Romancing SaGa 3 est disponible depuis le 11 novembre 2019 sur PC via Steam, PS4, Xbox One, Nintendo Switch et Smartphone. 

Points Forts

  • Une bonne durée de vie
  • La préservation de l’oeuvre originale
  • Une remasterisation réussie
  • Une histoire complète
  • Une personnalisation intéressante

Points Faibles

  • Entièrement en anglais
  • Les graphismes sont un peu dépassés
  • Un rythme de combat assez lent
Aperçu
Graphismes
55 %
Durée de vie
95 %
Gameplay
75 %
Histoire
90 %
Bande-son
85 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :