Paper Mario : The Origami King est un jeu RPG mélangeant action et aventure, développé par Intelligent Systems et édité par Nintendo. Découvrons dans notre test si ce nouvel opus dans l’univers de notre cher plombier a su épanouir les attentes de la communauté !

Test de Paper Mario : The Origami King sur Nintendo Switch

Parcourez ciel et terre pour votre bien-aimée !

Sorti sur Nintendo Switch ce 17 juillet 2020, Paper Mario en a rendu plus d’un heureux. C’est une évidence. Tout ce qui touche l’aventure et la conquête des mondes dans cet univers a été jusque là une réussite. Dans cette histoire assez différente des autres, incarnez une nouvelle fois notre cher héros, Mario.

Paper Mario : The Origami King
Paper Mario : The Origami King

Dans un monde uniquement réalisé en papier, tentez coûte que coûte de sauver la princesse Peach ainsi que le royaume entier d’une menace toujours plus grande. Et non, à la surprise de certains, il ne s’agit pas là d’un autre coup de Bowser et compagnie. Mais bien d’un être qui se distingue assez différemment des autres. Puisque notre antagoniste du jour sera fait en origami et voudra conquérir le monde afin que celui-ci devienne entièrement comme lui. Fait de jolis plis et d’angles, se distinguant très nettement des autres. En capturant, contrôlant et manipulant la populace ainsi que la princesse dans le château, votre mission sera longue. Traverser monde après monde afin d’affaiblir les défenses placées par le nouveau Roi Olly.

Paper Mario : The Origami King
Paper Mario : The Origami King

Vous serez accompagné de plusieurs acolytes, comme Olivia, la sœur d’Olly, ou encore les Toads. Avec leur aide, progressez au travers d’énigmes et de combats toujours plus complexes.

Des graphismes hauts en couleur

Le plus frappant lorsque nous sommes jetés en pleine aventure, ce sont ces graphismes présentant un paysage toujours plus grand et détaillé. Découvrez, en parcourant chaque endroit de fond en comble, les plus petits détails ajoutés. De nuit comme de jour, vous remarquerez de belles différences. Observez le château entouré de ces rubans synonymes de barreaux au loin à la montagne la plus loin de vous. Tout en apercevant autour de vous un monde coloré rendant le jeu magnifique à voir. Il n’y a rien à dire, les couleurs et les détails sont très bluffants. Et ceux-ci émerveillent en tout point nos petits yeux fans de découverte !

Nuances de couleurs
Belles nuances de couleurs, de jour comme de nuit.

Au niveau la durée de vie de Paper Mario : The Origami King, attendez-vous à quelques dizaines d’heures de jeu, ce qui est plus que suffisant. Quand on sait que ce qui rend le jeu long, c’est sa demande d’objectifs. En effet, en aventure, vous devrez toutefois sauver les divers Toads piégés par-ci par-là. Reboucher les trous de papiers causés par l’assaut du Roi Olly et compléter une liste de puzzles et d’énigmes afin d’avancer dans certains endroits.

Les systèmes de combats, complexes et répétitifs

Systèmes de combats
Systèmes de combats en arène circulaire.

Malheureusement, personne n’est parfait ! Nous en avons la preuve lorsque nous nous attaquons aux systèmes de combats dans Paper Mario : The Origami King.

Nous avons affaire à un système de combat en tour par tour, dans une arène circulaire. Notre but est de disposer les ennemis, générés aléatoirement. Les placer en ligne droite afin d’effectuer des combos. Retenons que ce système, disposant d’un temps imparti, n’est pas facile et risque donc de bloquer certains joueurs. En effet, des détails comme celui-ci poussent le jeu à se pencher vers un public plus adulte. Rajoutons à cela les énigmes, les puzzles et les mini-jeux de réflexion qui forceront le joueur à souvent utiliser sa tête. De ce fait, en sachant que chaque combat se déroule de la même manière, nous ressentons cette répétition. C’est ce qui pousse le joueur à tenter d’éviter les combats plutôt que d’aller tête baissée comme nous l’aurions fait dans les précédents opus.

Un jeu rempli de diversité

Néanmoins, admettons quand même qu’il y a de l’effort. Car oui, les combats changent de temps en temps. Il y a bel et bien des combats en temps réel et les attaques de boss ne se déroulent pas en tour par tour. Mais il faut du temps avant d’atteindre un niveau où les méthodes changent. Autre détail malheureux à préciser, le système d’expérience gagnée en combat n’existe plus dans cet univers. Ce qui nous laisse perplexes quand on sait que cela fonctionnait très bien dans les jeux précédents.

Paper Mario : The Origami King
Paper Mario : The Origami King

La bande-son dans Paper Mario : The Origami King

Vous constaterez, en tentant de sauver le monde une fois de plus, que la bande-son présente dans le jeu est très bien adaptée. Elle se démarque aisément aux différents mondes présents. Une panoplie de musiques sera présente afin de rappeler à vos oreilles quel son doit être émis si on joue dans les égouts, ou dans l’eau ! Vous disposerez d’ailleurs d’un musée dans le jeu, vous permettant ainsi d’écouter et d’observer tous les sons, trophées et objets obtenus ou trouvés à travers l’histoire.

Points Forts :

  • Une histoire très prenante, avec des animations et des dialogues uniques et très amusants à suivre
  • Un humour qui se fait très rapidement ressentir, et qui est des plus accueillants !
  • Des graphismes impressionnants et de la coloration à en émerveiller plus d’un !
  • Les systèmes d’énigmes et de puzzle à résoudre afin de progresser, ce qui rajoute de la nouveauté.
  • Des mondes différents et se démarquant très facilement par leurs environnements et leurs détails.
  • La bande-son qui nous rappelle certaines mélodies dans les précédents opus, tout en gardant une touche de personnalité dans ce jeu. Bien adaptée aux mondes et aux situations.
  • Une durée de vie satisfaisante

Points Faibles :

  • Des systèmes de combats complexes et répétitifs. Les combats en arène circulaire poussent le joueur à rapidement ressentir cet air de répétition et à plus éviter les combats en jeu qu’à les rejoindre.
  • Système d’expérience en combat retiré. Caractéristique qui marchait très bien auparavant, ceci aurait pus ajouter un minimum de satisfaction dans ces combats.
  • Les compétences très peu mises en avant. Le système de bras articulés dans le jeu, permettant d’avoir recours à une nouvelle façon de jouer, fonctionne très bien dans ce jeu, mais n’est pas du tout mis en valeur.
Aperçu
Graphismes
85 %
Durée de vie
80 %
Gameplay
75 %
Histoire
95 %
Bande-son
75 %
Passionné par les jeux vidéos depuis mon enfance, ma première console était la Nes, puis je suis passé à la Gameboy, la PS1, PS2, Nintendo DS, PSP, PS3, Wii, PS4,... Pour finalement arriver au PC, qui est et sera ma plateforme principale. J'adore les jeux où nous plongeons facilement dans l'histoire tels que The Witcher ou encore A Plague Tale Innocence. Mais.. Je mentirais si je disais que je ne suis pas un mec qui rush et tryhard sur des jeux comme Call of Duty, Battlefield ou Rocket League ;-)

On te laisse la parole :