Édité par Playstack et développé par Cold Symmetry, Mortal Shell déclare ouvertement marcher sur les traces du Souls-like, tout en étant un Action-RPG. Bien des jeux ont tenté cette aventure, mais très peu arrivent à la cheville du maître. Est-ce que ce titre mérite-t-il de rentrer dans cette catégorie ? Découvrons-le tout de suite avec notre test.

Test de Mortal Shell sur PS4

Un monde flou

Vous incarnerez un zombie, un esprit, une âme en peine, bref, un être blanc très vulnérable dans un monde complètement désolé. Mortal Shell ne s’embarrasse pas de présentation. Vous devrez récupérer trois glandes mystérieuses disséminées à travers le monde pour libérer un être mystérieux. 

Au fur et à mesure de votre aventure, vous trouverez sur votre chemin 4 armures de soldats légendaires tombés au combat, ce sont les Shell. 

Le visage des 4 soldats légendaires

Les combats sont sans pitié dans Mortal Shell

Vos ennemis n’hésiteront pas à vous attaquer en groupe. Essayez de les isoler les uns après les autres afin de vous faciliter la tâche. Certains n’hésiteront pas à vous attaquer de dos ou n’attendront même pas que vous vous soyez mis debout à la sortie d’un tunnel.

La stratégie est de rigueur si vous souhaitez survivre. Vous disposez de deux défenses possibles. Parer, mais cela est inefficace contre les boss et demande un temps de chargement assez long, ou alors transformer votre corps en pierre. Les ennemis pourront être étourdis si jamais vous parvenez à trouver le bon timing. 

Mortal Shell
Votre corps s’est durci

Attention à votre endurance. Sans cette dernière, vous ne pourrez ni esquiver ni attaquer. Prenez garde. Lorsque la barre de points de vie de votre enveloppe tombe à 0, vous serez littéralement expulsé de votre corps, retrouvant ainsi votre apparence originale. Cela dit sous cette forme, le moindre coup vous sera fatal. Vous pouvez reprendre votre enveloppe, et ainsi retrouver tous vos points de vie. En revanche, si vous mourez une deuxième fois, c’est la fin.

Pour débloquer le plein potentiel de votre Shell, vous devrez apprendre à le connaître et ainsi débloquer les souvenirs de votre enveloppe. Pour vous aider, une prêtresse vous prêtera main-forte pour débloquer ces précieux fragments du passé, en échange d’artefacts et de goudron : la monnaie du jeu. Un système de craft est également disponible par le biais d’un établi. Toutefois, il est possible de terminer le jeu sans achat de compétences, ou d’amélioration d’armes, beaucoup de combats pouvant être évités.

Le goudron que vous aurez durement acquis est perdu à chaque fois que la mort viendra vous cueillir. Cependant, si vous arrivez à rejoindre votre ancien corps sans mourir de nouveau, il vous sera possible récupérer vos biens perdus.

Le chemin est indiqué par indice

De manière régulière, vous trouverez des stèles réparties dans vos zones d’explorations. Ces dernières vous indiqueront sous forme de flash imagé le chemin de votre aventure. Il vous sera possible de voir l’emplacement approximatif des autres Shell, ou encore la prochaine étape de votre aventure.

Un exemple de stèle

Lorsque vous vous rapprocherez d’une enveloppe, vous entendrez dans l’air un battement de cœur. À vous de trouver son emplacement exact. Cela dit, vous n’êtes pas obligé de prendre ces coquilles. Vous pouvez parfaitement faire le jeu sans revêtir d’armure, ou alors n’en utiliser qu’une seule.

Mortal Shell
Le Shell se trouve à terre

Un côté RPG bien présent dans Mortal Shell

Que ce soit sur les cadavres de vos ennemis, ou dans de petits campements abandonnés, des objets vous seront accessibles. Cependant, un détail intéressant et bien pensé est à relever. Dans un premier temps, vous ignorez l’utilité de ces objets. Vous devrez en consommer une fois pour connaître son effet principal, et 10 fois, en moyenne, pour connaître le ou les effets secondaires. Un objet trouvé reste dans votre inventaire après votre mort et ne revient pas à son emplacement d’origine. Aucune fiole de soin ne sera mise à votre disposition, il vous faudra donc faire avec.

Il en va de même avec les champignons que l’on peut trouver au sol. Cependant, il faut faire attention certains sont venimeux. C’est donc à la roulette russe que se passe la découverte. Nous ne savons pas à l’avance l’effet. La nature ayant le pouvoir de se régénérer, les champignons repoussent après un certain temps. Un cercle blanc sert de témoin de repousse.

Mortal Shell
Les champignons sont en cours de repousse

Il sera également possible d’améliorer l’arme de votre Shell en échange de goudron. Pour trouver cette monnaie, vous devrez tuer vos adversaires. Chaque combat relève de bons réflexes et d’une stratégie.

Une ambiance oppressante et immersive

Bien que le jeu soit dénué de musique, cela ne dénature en rien le plaisir de jouer, bien au contraire. Si vous tendez l’oreille, vous pourrez entendre la faune s’épanouir dans un monde sombre. Vous pourrez également entendre les boss dont les hurlements vous glaceront jusqu’aux os.

De plus, l’ambiance graphique, sombre et brumeuse vous donnera l’impression que tout le monde souhaite votre mort, ce qui n’est pas totalement faux. 

En effet, des pièges se trouveront au sol prêt à nous enlever quelques points de vie avant, ou pendant un affrontement. Parfois, de charmants animaux se joindront également à la partie. Par exemple, des grenouilles vous sauteront dessus et n’hésiteront pas à vous empoisonner. Ce monde est sans pitié.

L’immersion est telle que parfois, vous regardez autour de vous afin de voir si un ennemi ne vous sautera pas dessus, oubliant ainsi batraciens et pièges.

Certes, les graphismes sont loin d’être parfaits et font un peu vieillots, parfois votre bras passera même à travers la pierre, mais cela n’enlève rien à l’immersion.

Pas de repos pour les guerriers

Si vous souhaitez faire une pause pour souffler, assurez-vous d’être en sécurité, car le jeu lui ne s’arrête pas pour autant, puisque l’environnement est toujours actif ! Le seul moment de répit que vous aurez sera lors des temps de chargement qui peuvent être assez longs. Cela dit, ils sont plutôt rares, alors gardez votre sang-froid. Si le cœur vous en dit, si vous pouvez jouer du luth histoire de souffler un peu.

Même les plus grands guerriers ont besoin de repos

Le plus gros défaut de Mortal Shell est ses menus. Bien que l’on puisse choisir la taille des sous-titres lorsque l’on joue loin de l’écran, il n’en est pas de même pour les menus. Ces derniers sont écrits en trop petits caractères pour bien les discerner ! Il vous faudra alors de bons yeux ou se rapprocher de l’écran pour lire les textes des menus. Fort heureusement, le menu ne s’utilise pas si souvent en jouant.

Pour venir à bout du titre, comptez environ une vingtaine d’heures le temps de prendre en main les mécaniques des combats. Un mode New Game + est disponible pour vous permettre de découvrir tous les secrets. De plus, un mode “Masochiste” sera également de la partie, pour ceux qui aiment les challenges. Une brume épaisse remplacera vos ennemis par des monstres encore plus puissants, histoire de corser la difficulté !

Mortal Shell est disponible depuis le 18 août 2020 sur PC via Epic Games Store, PS4 et Xbox One. Une version physique est prévue pour le 2 octobre 2020 sur ces mêmes plateformes.

Points forts

  • Une ambiance immersive.
  • Une Difficulté digne d’un Souls-like !
  • Un système d’évolution intéressant.
  • La possibilité de se pétrifier.

Points faibles

  • Le texte des menus est trop petit.
  • Quelques bugs graphiques mineurs.
Aperçu
Graphisme
60 %
Durée de vie
65 %
Gameplay
85 %
Histoire
55 %
Bande-son
75 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :