Dark Devotion est un jeu en 2D, Pixel Art à la soul’s like. Il a été développé par 5 français qui se sont réunis sous le nom de Hibernian WorkshopAutant dire que ce jeu s’annonce particulièrement coriace. Il est temps de voir ce que la rédaction en a pensé.

Test – Dark Devotion sur PC

Soyez le templier qui éradiquera le mal

L’héroïne que vous incarnez fait partie de la Devotion, un ordre de templier prêt à tout pour éradiquer le mal qui rôde, au nom de Dieu. Cette dernière fut enrôlée très jeune, et formée afin de lutter contre les forces obscures de ce monde. Par ailleurs, il se révèle très vite être détenteur d’un pouvoir mystérieux obtenu par la grâce de Dieu. Celui de ressusciter après sa mort.

Vous voilà donc parti en croisade afin d’éradiquer toute trace de ces abominations. Soyez donc prêt à affronter des morts-vivants, démons, et autres créatures sortant des ténèbres, à travers divers donjons aussi sombres les uns que les autres.

Bien que l’histoire ne change pas trop de d’habitude, à savoir sauver le monde d’une horrible horde de monstres, elle reste tout de même parfaitement ficelée et bien pensée. Avec du Pixel Art on pourrait avoir peur de ne rien voir à l’écran mais pourtant, les graphismes sont lisses et ne nous empêchent pas de voir ce qu’il s’y passe, cela donne même une atmosphère particulière. L’ambiance sombre est accentuée par une BO vraiment très attractive et agréable à écouter.

Dark Devotion, un Soul’s Like, mais pas que…

Décomposé en plusieurs grandes zones, qui vous en feront voir de toutes les couleurs, et agrémenté de quelques boss intermédiaires bien pensés, Dark Devotion reprend les grandes lignes de Dark Soul’s, mais sans pour autant copier. Quelques points communs sont tout de même présents. Il vous est impossible de sauter à la verticale, une jauge d’endurance très limitée au début freinera vite vos ardeurs lors des combats. En effet, les attaques, parades et esquives consomment une grande partie de cette jauge. Si l’on ne fait pas attention, elle est vite épuisée et votre personnage devient un amuse-bouche pour les monstres et les boss. D’autant plus que vous avez également une vie assez limitée au début, qui se résume à 2 points de vie et 2 points d’armure. Votre équipement décidera de votre résistance.

Hibernian Workshop contre ce désagrément par une quantité réduite de touches à utiliser, ainsi qu’une réponse rapide des commandes lors des esquives. La réponse de votre personnage est quasiment immédiate. En revanche, pour les attaques, il faut un certain temps d’adaptation si l’on change d’arme. Selon la longueur et le poids de votre arme, il vous faudra plus ou moins de temps pour atteindre votre adversaire. Chacun est libre de s’équiper comme il le souhaite. En effet, Dark Devotion contient une grande palette en type d’arme : épée à une main ou deux mains, dague, bâton, fléau, fouet, lance, hachette, etc. Avec chacune leur caractéristique unique. Il est également possible de s’équiper d’arc, qui consomme des flèches qui sont bien entendu rares à trouver. Ou alors de livres magiques. Attention ! L’utilisation de magie consomme de la Foi.

Dark Devotion
Un exemple d’arme

Perdez la vie, perdez tout…

Il faut se méfier de la mort. À chaque fois que vous partirez pour l’au-delà, tout le loot que vous aurez acquis sera perdu. Sauf si vous obtenez un item dont le patron est sauvegardé automatiquement à la forge. Bien que vos précieux objets/armes acquis puissent être perdus, en explorant les donjons, vous aurez la possibilité d’obtenir des bonus permanents (variables selon ce que vous faîtes).

Les combats contre les boss vous permettront également d’obtenir des orbes afin de booster vos talents passifs. Les talents plus puissants seront débloqués après avoir vaincu un boss précis. Petite précision : vous ne pourrez activer qu’un talent par palier lorsque vous partez en exploration.

Malgré tous ces petits détails techniques qui sont rapidement apprivoisés, la prise en main reste rapide et intuitive. 20 heures, c’est le nombre d’heures approximative qu’il vous faudra pour terminer ce jeu si vous avez de la chance. Sinon comptez une bonne trentaine d’heures. Ce qui pour un jeu de ce genre est vraiment bien dosé ; un quota d’heure plus élevé et on  risquerait de ne jamais le finir, moins d’heures de jeu aurait gâché notre plaisir.

Ayez la foi, et vous aurez peut-être la vie sauve

La Foi vous permet de prier sur différents autels. Certains peuvent régénérer votre santé, ouvrir des portes, vous procurez des consommables, ou encore augmenter votre quantité maximale de Foi. Chaque statue demande un nombre défini de points. Il est possible de régénérer cette jauge en tuant des adversaires. Vous vous doutez bien que plus l’adversaire sera coriace, plus vous aurez de points.

Un autel de soin

Des runes sont disséminées à travers les donjons, celles-ci vous permettent d’augmenter votre endurance, augmenter votre Foi, ou encore vos chances de coups critiques.

Dieu testera votre foi

Selon votre chance, votre épopée sera facilitée par divers bonus aléatoires ou temporaires. Tuez des ennemis sans être touché, avancez rapidement dans votre quête, priez souvent, trouvez des objets saints, vous obtiendrez ainsi divers bonus positifs temporaires ou définitifs. Cela dépend de votre chance.

En revanche, certaines créatures qui vous blesseront et les pièges que vous n’éviterez pas vous infligeront des point de malus pouvant être dramatiques. Par exemple, il est possible d’avoir un malus « faire une roulade vous inflige des dégâts ». Autant dire que ce n’est pas de la tarte pour sortir du donjon si vous tombez sur celui-ci.

Il faut savoir que tout bonus ou malus peut être additionné. Il faut donc être prudent et bien regarder où l’on met les pieds. Certains objets assez rares (sinon ce n’est pas drôle), peuvent annuler une malédiction. Sinon il vous reste l’option prière devant un autel de soin afin de vous bénir. Raison de plus pour faire attention à votre Foi. 

Dark Devotion, la mort peut être bénéfique

Les donjons ne changent pas de place, les pièces restent les mêmes. Les niveaux ne sont pas générés de manière aléatoire, ce qui fait que le loot tombe très souvent au même endroit, que ce soit arme ou objet. Cette petite facilité est la bienvenue surtout lorsque l’ambiance est sombre. En effet, les bords d’écran sont plongés dans les ténèbres, ce qui est un handicap pour voir les pièges sur le chemin.

Même si vous augmentez votre luminosité, cela ne casse pas l’ambiance générale. Il est donc fortement conseillé d’augmenter ses réglages au maximum afin d’éviter de finir embroché sur des pics.

Il est impossible de revenir en arrière, parfois le seul moyen de battre un boss est de se laisser tuer afin de pouvoir avoir le meilleur stuff possible. Sachez qu’il est possible d’activer un portail de téléportation qui fait office de Check-Point.

Un portail de téléportation non activé

Cela évite de se refaire tout le donjon à chaque mort. Naturellement, ces portails sont difficiles à trouver, mais vraiment pratique.

Dark Devotion est un jeu sur PC via Steam depuis le 25 avril 2019. Une version PS4 et Switch devrait arriver dans le courant de l’année.

Points forts

  • Le Gameplay est bien équilibré une fois pris en main
  • Un vaste choix dans les équipements
  • Un bestiaire très complet
  • Une 2D bien exploitée
  • Une atmosphère sombre réussie
  • Une difficulté qui va ravir les fans de Soul’s like

Points faibles

  • La perte du loot quand on meurt
  • La difficulté de se fournir en stuff permanent
  • La difficulté peut en rebuter plus d’un
  • Vraiment sombre par défaut
Aperçu
Graphisme
65 %
Durée de vie
70 %
Gameplay
65 %
Histoire
75 %
Bande-son
75 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :