Cette année, People Can Fly et Square Enix devait nous délivrer leur nouveau jeu : un shooter looter coopératif aux allures next-gen. En effet, le titre OUTRIDERS bien que reporté plusieurs fois, sort le 1 avril 2021 sur à peu près toutes les plateformes. Nous nous demandions alors ce que pouvait nous offrir ce titre dans sa globalité, après avoir joué à la démo pendant de longues heures. Découvrez donc notre avis grâce à notre test de OUTRIDERS !

Test de OUTRIDERS sur PlayStation 5 :

Enoch, le salut de l’humanité.

OUTRIDERS se passe dans un futur proche, en 2048, où notre planète, la Terre est en train de mourir. Les humains n’ont pas d’autres choix que de quitter leur planète natale afin de survivre. Certains d’entre eux, la crème de l’humanité va monter à bord du vaisseau spatial : le Caravel afin d’être envoyé sur une autre planète dans le but de sauver la race humaine. Malheureusement ce vaisseau va exploser dans le ciel de la Terre, ne donnant plus qu’un espoir pour sauver les humains : le Flores. Ce vaisseau lui embarque au contraire les parias, les mercenaires et ce seront finalement eux qui vont être envoyés sur Enoch.

Une fois arrivé sur cette nouvelle planète qui paraissait jusque là vivable, une mystérieuse tempête d’énergie de déclenche : l’Anomalie. Cette dernière est meurtrière et tue les survivants humains, nous pensions subir le même sort, mais l’Anomalie semble nous avoir donné des pouvoirs. Pour faire le voyage jusqu’à cette nouvelle planète les humains et les Outriders étaient cryogénisés et après avoir été touché par cette Anomalie, on nous cryogénise à nouveau, pendant 30 ans.

Vous allez découvrir par la suite, à votre réveil, une planète différente, apprendre à connaitre les humains et les factions qui s’affrontent sur Enoch affrontant eux même des créatures, elles-mêmes touchées par l’Anomalie. Vous allez tout au long de l’histoire découvrir vos pouvoirs, vous pourrez choisir entre 4 classes : TechnomagePyromageIllusioniste et Telluriste. Néanmoins, un signal perdure dans tout ce chaos et ce sera à vous de monter une équipe afin d’en trouver l’origine, afin de découvrir le grand secret de Enoch et trouver un moyen de vivre sans danger sur cette planète.

Outriders

4 classes : un héros, un Outriders !

Pendant les premières heures de jeu, votre Outriders va obtenir ses premiers pouvoirs et vous allez devoir choisir à la fin du prologue la classe que vous voulez jouer pour votre personnage. Sachez que ce choix est irréversible, il faut donc bien choisir sa classe dès le début du jeu. Vous aurez le choix entre :

  • Technomage : une classe qui se joue à longue portée, qui utilise des gadgets, des tourelles, des grenades et des altérations d’états gel et poison afin de faire des dégâts à ses ennemis. Il utilise le pouvoir de l’Anomalie pour invoquer un arsenal d’équipement pour faire face à ses assaillants.
  • Pyromage : un sorcier maitrisant les flammes. Ce dernier est capable d’invoquer des murs de flammes, de transformer ses ennemis en explosions, d’utiliser un rayon de flamme, de faire naitre un volcan. Il peut aussi les immobiliser grâce à sa cendre. Cette classe se joue à moyenne portée et permet de récupérer sa vie en tuant les ennemis marqués par ses compétences. Il peut être joué comme un véritable sonar.
  • Illusionniste : cette classe se joue à courte portée et utilise l’espace-temps afin de se téléporter dans le dos de ses ennemis, voire de les ralentir. Il est le seul à pouvoir gagner et utiliser un bouclier le protégeant des dégâts. Il récupère de la vie en éliminant des cibles à courte portée.
  • Telluriste : véritable Tank cette classe mise sur l’aspect bourrin et renforcement. Il inflige de gros dégâts grâce à ses capacités basées sur la roche et le sol. Il peut créer une armure, un miroir de balles qu’il peut renvoyer à ses ennemis, il peut aussi les empaler avec des pic rocheux et se jeter sur ses ennemis afin d’infliger de lourds dégâts. Il récupère sa vie en tuant des ennemis au corps-à-corps.

Chaque classe possède ses propres spécificités et ses pouvoirs à découvrir en jeu. Néanmoins, vous ne pouvez choisir qu’une classe par personnage, si vous voulez jouer une autre classe dans OUTRIDERS il faudra alors créer un autre personnage. Rassurez-vous vous pourrez passer le prologue du jeu pour commencer plus rapidement l’histoire.

Des gunfights agrémentés d’un peu de magie.

OUTRIDERS est un shooter-looter offrant une vue à la troisième personne où vous devez progresser dans un monde hostile à la recherche d’un signal perdu. Pour vous aider à accomplir votre mission, vous pourrez compter sur les personnages de votre camp qui vous vous suivre au gré des missions. Dans ce cas, vous pourrez augmenter le niveau de votre équipement et en acheter de nouveaux, tout comme dans les nombreuses villes du jeu. Seulement à la sortie de ces zones sécurisées, de nombreux dangers rôdent et ce sera à vous de faire face !

Ainsi, vous allez souvent vous retrouver accroupi, à couvert en plein milieu d’un champ de bataille. Sachez que dans OUTRIDERS ce n’est pas la bonne manière de faire, du moins pas tout le temps. Il faudra allez au combat et de toute manière si vous ne le faites pas, les ennemis viendront vous chercher. Une intelligence artificielle suffisamment avancée a été affectée aux ennemis, pour vous sortir de votre zone de confort ! Il faudra donc se battre avec vos armes : fusil de précision, fusil à pompe, fusil d’assaut, double canon, mitrailleuse, pistolet, à vous de choisir vos armes. Vous pourrez en porter 3 : 2 armes principales et un pistolet. Tirez sur vos ennemis, à couvert ou non, c’est à vous de voir.

En plus d’utiliser vos armes, il faudra compter aussi sur ses capacités dans OUTRIDERS ! Les touches R1L1 ou encore R1+L1 vous permettront de lancer vos compétences de classe. Vous l’aurez compris, seules 3 compétences peuvent être assignées et vous aurez le choix entre 8 compétences sur votre personnage au total, choisissez bien ! Alternez donc entre armes et compétences afin de maximiser vos dégâts. On apprécie ce Gameplay apportant de la richesse et de la profondeur à un TPS, néanmoins les capacités ne sont finalement que partiellement exploitées dans le titre et ne sont pas si impressionnantes que ça dans OUTRIDERS, puisqu’on utilisera bien plus nos armes que nos compétences. On regrettera que certaines compétences nous fassent sortir de la couverture alors que concrètement on devrait y rester.

Outriders

Outriders : Tuer, looter, équiper :

Ce seront les trois axes principaux de ce jeu, car dans OUTRIDERS vous devrez forcément éliminer vos ennemis afin d’avancer en jeu. Se faisant, du loot, du butin va tomber soit des ennemis abattus, soit des coffres à ouvrir. Ces derniers vont vous donner accès à un nouvel équipement que vous pourrez utiliser pour renforcer votre personnage. À mesure que vous allez monter de niveau et/ou de niveau de monde dans OUTRIDERS, vos équipements vont gagner en puissance.

Le niveau de l’équipement ne va cesser de croitre, mais il va aussi gagner en valeur. De base, vous aurez accès à de l’équipement blanc (ordinaire), puis vert (insolite), puis bleu (rare), puis violet (épique) et enfin jaune (légendaire). Évidemment, le but du jeu sera de gagner votre ensemble d’équipement épique, voire légendaire, que vous obtiendrez en avançant dans le jeu ou dans les expéditions. Plus un équipement aura de valeur et plus il vous octroiera des bonus, qui vont soit renforcer les statistiques de votre personnage ou ses compétences de classes.

Outriders

Il y a néanmoins une astuce afin de gagner “plus facilement” de l’équipement épique ou légendaire : monter son niveau de monde. C’est en fait la difficulté du jeu, qui va grandir à mesure que vous éliminez des cibles. Nous vous conseillons donc de rester en mode : niveau de monde automatique, pour que ce dernier avance en même temps que vous. Il y a 15 niveaux de monde à débloquer et vous commencez au niveau de monde 1. Plus vous montez de niveau de monde et plus les bonus d’obtention d’équipement légendaire et épique augmentent, tout comme la difficulté du jeu. Si c’est trop difficile pour vous, votre équipement n’est certainement pas assez puissant ou pas assez optimisé, vous pouvez néanmoins baisser le niveau de monde quand vous le voulez. Par contre si vous choisissez un niveau de monde plus bas, vous ne gagnerez plus d’expérience de niveau de monde afin de faire progresser celui-ci.

Optimiser ses compétences et son équipement :

Dans OUTRIDERS vous êtes un Altéré, une personne qui possède des pouvoirs surhumains et vous ne mourrez pas facilement. Cependant, cela ne suffira parfois pas contre des ennemis, il faudra alors optimiser ses compétences et son équipement pour être plus puissant face aux ennemis. Pour cela, il faut utiliser respectivement l’arbre de classe et le menu fabrication. Ces deux menus sont très importants, surtout si vous jouez en difficulté de monde élevée ! On prend un réel plaisir à optimiser son personnage dans OUTRIDERS grâce à ces 2 menus !

L’arbre de classe est en fait la montée en puissance de votre classe, en montant de niveau, vous allez obtenir des points de classes que vous pourrez attribuer à votre personnage. Se faisant, ce dernier va gagner plus de PV Max ou encore plus d’armure, une meilleure résistance voire des compétences supplémentaires ou réduire le temps de recharge de ses compétences. Cet arbre est décomposé en 3 branches : dégâts, tank, pouvoir de l’anomalie. La partie dégâts servira à amplifier les dégâts des armes de votre personnage, Tank permettra d’augmenter les PV Max de votre héros ainsi que son armure et sa résistance, enfin la branche pouvoir va renforcer votre pouvoir de l’anomalie afin d’appliquer des bonus sur vos compétences et elles feront aussi bien plus de dégâts. C’est à vous de choisir le chemin que vous voulez, si ce dernier ne vous convient pas, vous pouvez réinitialiser l’arbre de classe à tout moment.

Le menu fabrication lui vous permettra d’améliorer vos armes et vos équipements. Ce nom est mal choisi, car on ne fabrique rien dans OUTRIDERS on améliore, on optimise seulement. Ainsi, vous pourrez monter de niveau votre équipement en utilisant une ressource rare : le Titane. Il sera aussi possible d’assigner des modifications d’équipement en dépensant du cuir pour les équipements et du fer pour les armes. Cela renforcera vos compétences ou votre personnage, uniquement disponible sur de l’équipement rare (un emplacement niveau 1), épique (deux emplacements niveau 2) et du légendaire (deux emplacements niveau 3). Vous pouvez aussi monter les attributs de chaque équipement en utilisant des fragments : augmenter les PV Max, les dégâts critiques, les dégâts à courte portée, etc. Enfin il est possible de monter en rareté votre équipement en dépensant du Titane, vous pouvez passer un équipement rare à épique par exemple. Nous ne rentrons pas plus dans les détails de ce menu fabrication, mais voici notre tuto expliquant ce dernier en vidéo :

Graphiquement réussi, une technique qui laisse à désirer…

Il a été longtemps teasé comme le premier jeu next-gen et sur PS5 nous n’en sommes vraiment pas loin ! Le jeu offre des paysages splendides et des modélisations de personnages et d’ennemis réussis. On se plait à contempler les différentes régions du jeu et à observer tout ce qui nous entoure. On tient là un jeu qui possède une belle direction artistique, malheureusement c’est souvent gâché par la technique du jeu qui n’est clairement pas au point.

Combien de fois nous nous sommes fait arrêter par un mur invisible ? Ou encore assailli par de nombreux bugs du jeu, jusque dans le calcul des PV Max de notre héros ? Le jeu est très beau, il offre de très bons graphismes, mais l’immersion est rapidement et souvent cassée à cause de la technique du jeu qui ne semble pas maîtrisée. On s’attendait à découvrir un jeu en open-world et en fait OUTRIDERS est plutôt un jeu linéaire, un jeu couloir où nous sommes en quelque sorte bloqués par des zones. Il est par exemple impossible de passer dans un bâtiment, car il y a un mur invisible, impossible de sauter ou même de passer un vide, même un petit trou, car notre personnage sera instantanément bloqué par ce dernier. C’est très dommage, mais si c’est le thème du jeu pourquoi pas. Cependant on se demande pourquoi il y a autant de temps de chargement en jeu ! Si vous voulez passer une porte, il faut appuyer sur une touche et attendre une cinématique puis un chargement pour passer cette porte ! Même constat pour un saut, pour soulever un tronc ou descendre une corde !

On apprécie donc le jeu avec ses jolis graphismes et son univers très bien détaillé, mais on regrette tellement d’être bloqué dans ces zones qui possèdent des points de cinématiques/chargements pour ouvrir une simple porte ! C’est très frustrant en fait et si vous jouez en coopération, vous devez attendre que votre ami valide le passage de la porte. Il y a beaucoup trop de temps de chargement à cause de ce système, sur PS4 c’est interminable, mais un peu plus transparent sur PS5. Tenez-vous bien, il est même possible de passer la cinématique d’ouverture de porte ! Alors, pourquoi mettre une cinématique ? Pire, si vous jouez à 3, le jeu ne suit plus du tout, à 2 tout va bien, à partir de 3, il y a des retours serveur, des ennemis qui se téléportent tout comme vous, ça en devient injouable ! OUTRIDERS est aussi truffé de bugs : des ennemis qui se téléportent, un mauvais calcul des PV Max en changeant d’équipement, des compétences qui vous mettent à découvert, des murs invisibles, etc. C’est très dommage et/ou très frustrant pour un titre de cette ampleur !

Outriders
Il faut obligatoirement passer par le système de vote pour passer une porte, une nouvelle zone, descendre avec une corde…

Une histoire intéressante, des missions annexes à ne pas manquer :

Il y a bien sûr dans OUTRIDERS un fil rouge à suivre, la mission principale qui est rythmée par différentes situations, environnements et personnages. Rien de très impressionnant, mais le scénario du jeu est assez intéressant, on veut connaitre le fin mot de cette histoire. On regrettera parfois un jeu d’acteur médiocre dans certains passages et une mise en scène n’étant pas assez poussée dans des moments importants de l’histoire. Néanmoins dans l’ensemble, c’est assez réussi, OUTRIDERS possède des personnages divers et variés, mais qui manquent malgré tout de charisme. Le doublage français n’est pas à déplorer, même si ce dernier aurait pu encore une fois être de meilleure qualité. Cependant il a le mérite d’être présent, mais on préfèrera le doublage en anglais. Globalement la bande-son du titre est agréable à entendre et elle nous accompagnera tout le long du jeu, dans les combats, etc. Elle n’est pas non plus incroyable, mais on reconnaitra certains morceaux déjà typiques de la licence qui se lanceront, pour notre plus grand plaisir.

De nombreuses heures de jeux sont au rendez-vous rien qu’avec le fil conducteur et vous pouvez monter la durée de vie du jeu à 50 heures grâce aux missions annexes, voire plus avec les expéditions. Certaines quêtes secondaires sont oubliables quand d’autres sont vraiment intéressantes. On constate avec regret, que le suivi de quête ne fonctionne parfois tout simplement plus, il nous amène au mauvais endroit, un bug très fâcheux. Vous avez même des chasses à la bête et des chasses à la prime à trouver et à réaliser, une fois les 10 missions de chaque type accomplies, vous remportez une arme légendaire à la fin. Rien que pour cela, ça vaut le coup, car le légendaire se fait très rare, même en niveau de monde très élevé.

Outriders

En revanche, si OUTRIDERS  a bien un autre défaut c’est sa difficulté en dent-de-scie ! Lors des quêtes justement, que ce soit la mission principale comme secondaire, certains combats vont rapidement devenir infernaux. Si l’on a l’habitude de bien se débrouiller face aux hordes de monstres, d’humains, à partir du moment où un Boss montre le bout de son nez, ce dernier est capable de nous tuer instantanément ! C’est complètement incompréhensible, car le niveau entre les mobs et les Boss sont parfois insensés ! C’est d’ailleurs très frustrant, car on peut “rouler sur le jeu” jusqu’à tomber sur un tel Boss qui en 1 coup peut vous mettre à terre, alors qu’il est du même niveau que les mobs. Cette difficulté en dent-de-scie et très déroutante et nous a mis des bâtons dans les roues à plusieurs reprises.

Outriders

Le réel intérêt de OUTRIDERS réside dans ses expéditions :

Si à la fin du jeu vous n’êtes pas encore équipé de légendaire sur toutes vos armes et votre équipement, c’est tout à fait normal, même en niveau de monde 15, niveau 30. C’est en tous cas ce qu’il s’est passé pour nous, nous sommes au niveau max partout et pourtant, seules nos armes sont toutes les 3 légendaires. Nous n’avons pas looté d’équipement légendaire ou presque pas et même si cela était le cas, il y a fort à parier que cet équipement ne correspondrait pas à notre build. C’est très difficile d’obtenir l’équipement parfait et c’est là que les expéditions vont rentrer en jeu.

À la fin du jeu, vous allez débloquer ces dernières qui vont vous permettre de looter du légendaire justement et monter votre niveau max d’équipement à 50 ! En terminant le jeu à 100% en niveau de monde 15 et niveau 30, vous pourrez avoir un équipement max de 42. Avec les expéditions on va monter de 8 niveaux pour s’équiper niveau 50. Attention, les ennemis aussi vont monter en puissance et en niveaux, il faudra être prêts à les affronter dans les expéditions. Ces dernières vont vous permettre de remporter des légendaires très intéressants afin de maximiser votre personnage.

Néanmoins, cela nécessitera encore une fois plusieurs heures de jeu pour avoir pile ce que vous voulez. Il ne serait alors pas étonnant de passer de 50 à 100 voire 150 heures de jeu pour obtenir enfin l’équipement légendaire dont vous rêvez au niveau 50. Les expéditions sont un véritable défi qui vont plaire énormément aux joueurs recherchant un grand challenge et voulant optimiser au maximum leur personnage. Elles sont uniquement disponibles une fois que l’histoire du jeu est terminée et vous assure de longues heures de farm, de loot et de combats.

Points Forts :

  • Un excellent looter-shooter bien nerveux !
  • Un jeu à jouer en coopération.
  • Un jeu possédant de bons graphismes.
  • Le nombre impressionnant de zones différentes offrant de nouveaux environnements.
  • Le menu Classe renforçant notre héros.
  • Le système de fabrication permettant d’optimiser son personnage !
  • Le niveau de monde apprécié pour obtenir un meilleur loot
  • Une belle durée de vie : minimum 50 heures pour faire l’histoire, les quêtes annexes et les expéditions. Sinon 15 à 20 heures juste pour le scénario.
  • Des temps de chargement rapides sur PS5 (et heureusement !)
  • Les expéditions : la récompense ultime des joueurs les plus persévérants !

Points Faibles :

  • Pas d’open-world, un jeu couloir et linéaire où l’on se sent “bloqué” dans des zones.
  • Beaucoup trop de bugs : rejoindre un joueur, collision, retour serveur, téléportation, calcul statistique incorrect, etc.
  • Injouable à 3 joueurs : lags, freeze, téléportation d’ennemis et de joueurs…
  • Le suivi de quête qui ne fonctionne parfois plus en coopération !
  • Des chargements partout et pour tout : ouverture de porte, descendre avec une corde, soulever un tronc, sauter !
  • Une difficulté en dent-de-scie, qui n’a aucun sens…
  • Quelques incohérences scénaristiques.
Aperçu
Graphismes
60 %
Durée de Vie
90 %
Gameplay
70 %
Bande-son
60 %
Bonjour, je suis Monky, rédacteur bénévole depuis 2016 et rédacteur en chef sur Actu Geek Gaming. Le jeu vidéo fait pleinement partie de ma vie, et je pousse toujours plus loin cette passion en commençant la voie du stream sur Twitch et YouTube ainsi qu'à écrire des news et des tests ! Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais tout petit, grâce à mon père qui a un jour ramené une "console" à la maison : une PS1 ! J'ai commencé avec la première console de Sony ainsi qu'avec les GameBoy de l'époque ! Je n'ai jamais lâché les jeux vidéo et je suis aussi devenu un collectionneur et un rétro gamer, je possède ainsi beaucoup de consoles et de jeux ! Désormais, je joue principalement sur PS4, PC, Nintendo Switch et 2DS !

On te laisse la parole :