Développé par le studio Zoink Games et édité par EALost in Random nous a montré à travers ces trailers un univers inspiré de Tim Burton avec plusieurs concepts pour le moins fantasques. Est-ce que trop d’originalité tue l’originalité ? C’est ce que nous allons voir dans notre test maintenant.

Test de Lost in Random sur PS5.

Bienvenue dans un monde de hasard !

Dans le royaume d’Aléa, les habitants ont toujours eu l’habitude de lancer les dés pour décider sur les évènements importants de leur vie. Rien n’était certain, mais tous étaient heureux, car leur destinée était vraiment palpitante, chaque moment pouvait être influencé par le hasard. Un jour, tout bascula. Une reine tyrannique s’empara du trône et décida qu’elle seule pourrait utiliser un dé et ainsi s’autoproclama seule décideuse du sort de son peuple.

Lost in Random

L’une des premières règles mises en place est que chaque enfant âgé de 12 ans devra, le jour de son anniversaire, lancer le dé noir de la reine. Selon le résultat obtenu, l’enfant est transporté loin de sa famille, et ce, immédiatement. Plus le chiffre est élevé, plus les conditions de vie deviennent confortables. Obtenir un six a pour conséquence de devoir rejoindre la Reine dans son palais en Sixtopie.

Ce dernier nombre a été tiré par une jeune demoiselle nommée Impaire. Cependant, sa petite sœur Paire trouve cela injuste et s’inquiète également sur le devenir de son aînée. Elle va donc se mettre en quête d’aller chercher sa sœur pour que leur famille soit de nouveau unie. Le hic, c’est que la jeune demoiselle habite à Unibourg, le quartier le plus pauvre de tout le royaume et qu’elle devra traverser chaque zone d’habitation le plus discrètement possible. De plus, personne ne peut quitter son arrondissement sans une autorisation spéciale.

Paire se moque bien de ces règles, mais rapidement, les ennuis lui tomberont dessus et elle se retrouvera “par hasard” au sein de la Vallée aux mille dés. Notre jeune héroïne fera alors la connaissance de Décisse, un dé à six faces qui cache d’étonnants pouvoirs. Il deviendra le compagnon de route de la demoiselle et sera d’une aide précieuse pour ouvrir les portes de chaque district. Au fur et à mesure de leur aventure, les deux protagonistes développeront un lien vraiment touchant. 

Bien que l’intrigue soit simple d’apparence, de nombreux secrets, souvent sombres, se cachent et vous réservent de sacrées surprises. Vous découvrirez assez vite tout ce qu’il faut savoir sur ce monde intriguant, car le jeu peut se finir en 20 heures en comptant les quêtes secondaires.

Lost in Random présente un système qui alterne entre hasard et réflexion :

Ce royaume n’est pas aussi calme qu’il en a l’air, les soldats robotiques de la reine martyrise le peuple s’ils se rendent compte que les habitants sortent des normes. De plus, la rumeur du retour d’un dé enfle de plus en plus et Paire devient donc la cible à abattre. Heureusement, Décisse est présent.

Paire est équipée d’une fronde à munition illimitée ce qui n’est pas plus mal. Les adversaires ont tous sur eux un cristal bleu qui peut être détruit, ce dernier revient à un autre emplacement lorsque vous atteignez votre cible. 

Lost in Random
Le cristal bleu est sous le bras gauche de l’ennemi.

Une fois détruit, il laissera de petites boules bleues au sol que Décisse pourra récolter. Il existe deux manières de vous les approprier, prenez votre compagnon sur votre dos et courrez à travers les lignes ennemies, ou alors envoyer Décisse seul à l’aide d’une touche. Vos adversaires seront concentrés sur vous et ne s’occuperont pas de lui.

À chaque fois que vous récolterez ces petites orbes d’énergie, vous pourrez voir en bas à droite de votre écran des cartes défiler et voir une jauge augmenter. Au bout de 5 cartes, votre main sera complète, arrivé à ce stade-là, les choses sérieuses commencent.

Avec la touche triangle (sur PlayStation), vous figerez le temps et ferez rouler Décisse. Suivant le résultat obtenu, vous disposez du nombre de points correspondant à dépenser en choisissant les cartes à jouer dans votre main. C’est ensuite à vous de voir, selon les cartes piochées, le nombre de points accordé et la situation, ce que vous allez jouer. Pour se défaire de vos ennemis, les possibilités sont assez nombreuses : à distance avec l’arc, à l’aide de pièges, ou encore tête baissée avec votre épée, lance ou marteau. À vous de choisir la meilleure approche ! Cela dit, au début du jeu Paire ne peut avoir que 2 points au maximum, car Décisse n’est pas complet, il faudra le réparer pour obtenir des lancer plus importants. 

Attention, vous êtes autorisé à n’avoir que 15 cartes sur vous et pas une de plus, les autres seront stockées dans votre carnet. Cependant à partir de 16, vous pourrez modifier votre main comme vous l’entendez. Il ne faut pas oublier que vos cartes arrivent de manière aléatoire, faites donc bien attention d’équilibrer votre deck. Il y a en tout 70 cartes différentes disponibles réparties en 4 catégories : Défense, Dégâts, Danger et Triche.

Lost in Random

Pour obtenir de nouvelles cartes, vous pourrez les gagner grâce à des combats, ou des quêtes secondaires, ou bien les acheter auprès de Maximilien Dextre, une boutique vivante.

Pour acheter des cartes, il vous faudra des pièces que vous trouverez soit à la fin d’un combat, ou dans les jarres qui parfois sont très bien cachées. Ne vous inquiétez pas si vous en manquez, elles sont suffisamment nombreuses pour que vous puissiez être riche.

Le hasard implanté dans le système de combat évite une lassitude qui aurait pu être présente et maintient un certain suspens. De plus, bien que cela semble lourd à comprendre, la prise en main est rapide et véritablement intuitive, le tutoriel du jeu étant très efficace. Pour couronner le tout, la difficulté globale est très bien dosée et progresse en même temps que vous. Vous ne serez pas coincé à cause d’un manque de niveau, il vous faut simplement de la chance ou de meilleures cartes !

Un quartier, un univers !

Comme dit plus haut, le royaume est découpé en districts, mais ce qui est intéressant, c’est que chacune de ces zones est complètement différente d’une autre par ses habitants, ou même son concept.

Paire vient d’Unibourg dont la seule fonction est de trier les déchets. Par la suite, elle devra traverser Doubleville où les habitants possèdent une double personnalité qui change selon le résultat obtenu du dé lancé par la Reine. Le principe est marqué avec des personnages comme Jared, qui abrite son alter ego Jored dans son dos, où même jusqu’au Maire, dont la part sombre, Eriam, dirige l’autre face de la ville située dans le ciel, tel un miroir du Doubleville d’origine. Par la suite, vous irez à Troyaume où trois héritiers d’un roi assassiné se disputent dans une guerre sans fin. Nous ne vous en dirons pas plus, on vous laisse découvrir le reste par vous-même.

Lost in Random contient que des couloirs, changer d’ambiance selon le quartier dans lequel vous êtes coupe la monotonie que l’on peut ressentir dans l’exploration. Pensez à bien fouiller chaque quartier avant de partir, il n’y a aucune possibilité de retourner en arrière une fois que vous changez de zone. Dans chaque district vous trouverez des livres de contes, il y en a 10 au total, qui vous en apprendront plus sur les légendes de ce monde, et même des quêtes annexes. Ces dernières sont représentées par un petit point d’interrogation vert au-dessus de la tête des personnages. Toutefois, rien ne vous indique où se trouve votre objectif, vous devez tout fouiller.

Il est également difficile de se repérer sur la carte par l’absence du curseur, il faut donc que vous trouviez vous-même vos propres points de repère pour ne pas vous perdre. Là encore Zoink Games a prévu le coup en faisant des zones assez restreintes. 

L’ambiance Tim Burton est omniprésente dans Lost in Random.

La première chose qui nous a sauté aux yeux est effectivement le design, que ce soit des décors ou des personnages, qui sont largement inspirés des univers de Tim Burton. De plus, la bande-son composée par Blake Robinson contribue à cette immersion et à cet envoûtement. Ainsi, vous pourrez observer des maisons en forme de théière ou alors complètement tordues et ne tient debout que par chance, ou hasard.

Pour contribuer à ce charme, chaque personnage présent dispose de sa propre voix et certains PNJ vous en diront plus sur le passé de ce monde.

Lost in Random est disponible depuis le 10 septembre 2021 sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch et PC.

Points forts :

  • Une direction artistique très originale.
  • Un système de combat reposant sur le hasard.
  • Une difficulté progressive.
  • Une histoire vraiment passionnante.
  • Un univers graphique inspiré de Tim Burton.
  • Une complicité entre Paire et Décisse vraiment touchante.

Points faibles :

  • Il est difficile de se repérer sur la carte.
  • Un peu trop de couloir.
  • Aucun retour en arrière possible.

Aperçu
Graphismes
80 %
Durée de vie
65 %
Gameplay
80 %
Histoire
90 %
Bande-son
85 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :