Disponible depuis le 30 octobre 2020 sur PC via Steam, PS4, Xbox One ainsi que Nintendo Switch, Legends of Ethernal est un jeu d’aventure, d’action et de plateforme. En deux dimensions et pourvu d’une patte graphique faite maison, le titre pourra notamment rappeler un certain Zelda II : The Adventure of Link. De plus, l’œuvre a été développée par Lucid Dreams Studio et éditée par Natsume. Continuez de lire notre article pour découvrir l’impression que Legends of Ethernal nous a laissés sur Nintendo Switch.

Test de Legends of Ethernal sur Nintendo Switch

Le point histoire :

Wilfred, un jeune garçon tout à fait banal qui aime aller pêcher et batifoler dans la campagne, retrouve sa maison saccagée et ses parents disparus. Assailli par le désespoir et une bonne dose de courage, il entame un voyage périlleux à travers le monde d’Arkanys pour sauver ses parents.

Pêche

Prenant un pitch de départ très simple, Lucid Dreams Studio prend des risques. Cependant, le joueur se rendra très vite compte que l’histoire va vite se complexifier et devenir très mature. En effet, au fur et à mesure que vous avancerez dans l’histoire, Wilfred se posera des questions sur le bien et le mal, ainsi le jeune garçon incarne un héros torturé et sceptique par rapport à ses propres actes. Tout l’inverse d’un Link par exemple. Legends of Ethernal questionne sur les actions que nous sommes capables de faire pour protéger les êtres chers à nos yeux.

Legends of Ethernal

De plus, tout au long du jeu, l’histoire est contée par un mystérieux personnage qui semble écrire une légende sur Wilfred… Certains pourront ressentir les mêmes sensations que lors d’une lecture d’un des contes des Frères Grimm.

Le coup de crayon adéquat !

Comme dit dans l’énoncé, Legends of Ethernal jouit d’une patte graphique faite maison. Pour être plus précis, les graphismes sont quasiment tous faits à la main dans un style dessin vraiment magnifique, pour peu qu’on y soit sensible. Certaines particularités sont à noter, comme le fait que les personnages n’ont pas de visage, cela peut être perturbant au début, mais cela correspond finalement totalement à l’ambiance.

Les couleurs que vous rencontrerez au fur et à mesure de votre aventure sont toutes très variées, et elles participeront grandement à l’immersion. De plus, certains niveaux sont très sombres et glauques, au point de ne plus rien voir sans lumière, alors que d’autres sont enchanteurs et doux.

Legends of Ethernal

De même, les animations tant en combat que pendant l’exploration sont toutes très fluides, et réagissent très bien. Aussi, chaque ennemi possède sa propre animation et les développeurs n’ont pas fait dans le recyclage, que ce soit pour leurs attaques ou leurs designs.

Legends of Ethernal

Pour avoir une ambiance réussie, les graphismes sont importants, mais la musique l’est tout autant. La bande-son créée par William Gough est tout à fait enchanteresse, et vous permettra de vous évader complètement, en plus de sublimer les graphismes de Legends of Ethernal.

Et la prise en main ?

Le gameplay de base est plutôt simple, une touche pour sauter, une autre pour attaquer et une de plus pour effectuer une esquive sous forme de roulade. Cependant, une autre composante va entrer rapidement en action, les éthers. S’apparentant à une forme de craft, vous allez pouvoir récolter des petites boules de couleur afin de créer différentes choses, comme des potions de vies ou des grenades incendiaires. Il sera aussi possible d’utiliser l’éther pour réaliser des attaques spéciales. Par exemple, il vous faudra retenir que le rouge sert à créer des potions, alors que le bleu servira à déclencher votre attaque ultime. Dans le même ordre d’idée, une manipulation sera à effectuer afin d’obtenir l’effet escompté, car le même éther pourra servir à plusieurs choses différentes. Pour finir, la précieuse substance se collecte en cassant des objets du décor, ou en tuant des monstres et elle se stocke dans une pochette d’éther. Cette dernière sera améliorable afin d’en emmagasiner de plus en plus.

À la manière d’un Zelda, il vous faudra explorer et suivre un certain chemin pour pouvoir progresser. En effet, chaque zone ou donjon terminé vous octroiera un objet, ou une arme, vous permettant d’avancer dans la prochaine. La canne à pêche sera inutile pour casser un arbre, mais une autre arme plus lourde le pourra. Dans cet ordre d’idée, certaines armes pourront être améliorées afin d’avoir d’autres fonctionnalités.

Legends of Ethernal

Pour revenir aux donjons, ils sont relativement similaires dans leur conception (attention, pas au niveau des environnements). Vous allez devoir vaincre les ennemis standards du niveau, puis les mini boss, pour finir sur un gros et grand boss. Ces derniers auront tous un pattern différent, et demanderont un peu de concentration pour être vaincus. Il faut aussi noter que la plupart des ennemis inflige les même points de dégât, que ce soit un sous-fifre ou un boss. Aussi, quelques énigmes sont présentes, mais sont relativement simples.

D’ailleurs, le mode “normal” du jeu est très bien dosé, ni trop dur, ni trop facile, même s’il est possible que vous ragiez de mourir à cause d’une chauve-souris mal placée. Cependant, il existe d’autres niveaux difficulté, comme “très facile” et “facile”, ou encore “difficile” et “extrême”. Cette grande variété de choix permet au joueur d’adapter le titre à l’expérience désirée. Il parait important de préciser que le dernier mode de jeu inclut le concept de mort permanente.

Legends of Ethernal

Enfin, on notera un système de feu de camp intéressant. Ces derniers font office de sauvegarde et sont nombreux. De plus, les gris vous redonnent jusqu’à trois points de vie, alors que ceux en couleur vous soignent complètement.

Afin de clore ce test, sachez qu’il existe un menu afin de pouvoir regarder dans son inventaire, ou tout simplement la carte. Cette dernière n’est pas réellement utile puisque le chemin est plus ou moins tout tracé. En outre, il est possible de collecter des parchemins d’histoire disséminés un peu partout dans le monde. De même, des défis sont à réaliser, tels que vaincre un boss en particulier, ou encore vaincre tant d’ennemis avec une arme.

Legends of Ethernal vous tiendra en haleine entre 6h et 8h, cependant la rejouabilité du titre, notamment avec le mode extrême, pourrait bien doubler ce temps de jeu. L’œuvre indépendante est disponible pour 19,99 € sur Nintendo Switch, PS4, Xbox One et PC via Steam.

Point Forts :

  • Graphiquement magnifique.
  • Une histoire qui surprend !
  • Une bande-son vraiment envoûtante.
  • Un gameplay maitrisé avec beaucoup de choix de difficulté.
  • Une durée de vie correcte grâce au mode extrême.
  • Un prix de lancement convenable.

Point Faibles :

  • Peut rebuter les allergiques à la 2D !
  • Une durée de vie assez faible pour le joueur qui ne cherche pas le 100%.
Aperçu
Graphismes
85 %
Durée de vie
70 %
Gameplay
75 %
Histoire
70 %
Bande-son
85 %
Émerveillé par les jeux vidéo depuis toujours, la Super Nes fut ma première console. Fièrement fidèle à la firme nippone, je lui ai quand même fait des infidélités chez Sony et Microsoft. Les mmorpg ont aussi pris une grande place dans ma jeunesse. Finalement, l'amour du premier jour est revenu (il n'était jamais parti le bougre !) et je suis maintenant principalement sur Nintendo Switch, ainsi que sur PC.

On te laisse la parole :