La saga de l’Agent 47 a eu une seconde jeunesse grâce à un reboot en 2016 sur PS4 et tire de nouveau sa révérence en 2021 avec Hitman III. Est-ce que l’équipe d’Io Interactive a réussi à faire une fin digne de ce nom à l’un des meilleurs assassins que le monde du jeu vidéo ait connu ? Découvrons-le ensemble dans notre test.

Test de Hitman III sur PS5

L’ennemi n’est pas celui que l’on croit…

Notre Monsieur Propre à code-barre est désormais à la poursuite de Providence et est bien décidé à régler ses comptes avec son ancien patron, en faisant ce qu’il sait faire de mieux : tuer. L’histoire est la suite directe du deuxième épisode. Rassurez-vous, vous arriverez à comprendre la trame narrative sans avoir joué aux opus précédents, mais vous n’en saisirez pas toutes les subtilités.

Vous débarquez dans ce monde retord et commencez tout juste votre aventure ? On vous explique qui est Providence. Il s’agit d’une organisation secrète servant à diriger le monde dans l’ombre qui a été créée officiellement au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par trois partenaires. Ce trio a recruté Janus , un légendaire maître-espion du KGB, comme leur premier “Constant” (un responsable en second de Providence), ayant lui-même recruté  Otto Wolfgang Ort-Meyer afin de créer des clones parfaits. Ces sujets expérimentations devaient être capable de tuer tout le monde sans le moindre remord, parmi eux deux sont sortis du lot : le sujet 47 et le sujet 6.

Comme dans tous les Hitman, les cinématiques sont nombreuses et renforcent les moments forts et émouvants, vous plongeant encore plus dans l’intrigue ce qui est très appréciable. De plus, certains rebondissements présents mettront en place un peu de suspense. 

L’IA a été perfectionnée dans Hitman III !

L’intelligence artificielle a clairement gagné en efficacité. Les soldats sont plus vigilants, voire paranoïaques, selon les actions que l’on aura effectuées au préalable comme cacher des cadavres. Plus vous laisserez de morts sur votre chemin, plus les collègues des défunts seront sur le qui-vive. Il en va de même si jamais vous prenez un comportement inhabituel, que ce soit un civil, gardien, ou major d’homme, l’alerte sera immédiatement donnée mettant à mal votre couverture.

Malheureusement, durant les phases de combat, notre chauve préféré sera un peu lent et le corps-à-corps n’est certainement pas son point fort. Les ennemis aux alentours seront rapidement au courant de votre présence. Le seul moyen qu’il vous reste est alors de sortir votre pistolet et de tirer sur tout ce qui peut vous gêner. Une fois l’affrontement terminé, si vous prenez la peine de zoomer sur les cadavres gisants à vos pieds, vous verrez nettement les impacts de balles. 

Tout comme les précédents épisodes, explorez votre environnement avec un objet qui n’est pas en adéquation avec votre costume et l’alarme sera lancée, mais avec plus de rapidité.

Un gameplay toujours aussi efficace !

Deux nouveaux ajouts sont à noter dans Hitman III. Le premier est l’arrivée du téléphone caméra vous permettant de photographier les paysages que vous appréciez, mais qui vous servira également à pirater des fenêtres ou des portes commandées numériquement. Le second concerne les raccourcis éparpillés à travers les niveaux. Ils se présentent sous différentes formes, il vous suffit d’être curieux pour les dénicher.

L’ouverture et l’utilisation de l’inventaire restent instinctives et rapides. 

Une seule pression suffit pour ouvrir l’inventaire

La patience est l’atout le plus important chez un assassin et les bonnes vieilles mécaniques dont on a tant l’habitude sont toujours là. Prenez votre temps pour observer vos adversaires, leurs habitudes, leurs cheminements, ce qu’ils font. Déguisez-vous et écoutez ce qu’il se dit autour de vous, ainsi, vous aurez toutes les clés pour terminer votre mission au plus vite, sans trop de dommages collatéraux. 

Les possibilités de meurtre sont immenses ! Il y a la méthode expéditive : une balle dans la tête et le tour est joué, mais également d’autres moyens plus subtils. Pour une cible, vous aurez cinq choix au minimum pour l’éliminer. Cela va de l’empoisonnement à l’incitation au suicide en passant par l’électrocution, ce qui entraîne une bonne rejouabilité si vous souhaitez exploiter chaque technique.

De plus, les six nouvelles zones sont vraiment très spacieuses et sur plusieurs niveaux ce qui vous emmènera sur un gameplay vertical qui est fluide et naturel. Il y aura toujours de petits passages secrets à utiliser, plusieurs manières de s’infiltrer dans un bâtiment que vous découvrirez lors de votre première partie. Si jamais vous repassez par là, votre mission ne sera que plus rapide. Chaque endroit est unique et vous dépaysera complètement.

Hitman III

Par ailleurs, la qualité du design du décor est vraiment incroyable. Le moteur graphique Glacier qu’IO Interactive nous avait mentionné il y a quelque temps fait des merveilles. Les reflets des lumières, naturels ou non, sont époustouflants, et propose véritablement une ambiance immersive grâce à son réalisme. 

La modélisation des 300 PNJ, quant à elle, est moyenne, ces derniers pourraient être un peu plus perfectionnés. Bien entendu, quelques bugs mineurs sont présents, mais rien de bien dramatique en soit. 

Qu’en est-il des sauvegardes des précédents opus ?

Pour les possesseurs des deux premiers volets, vous pourrez transférer vos sauvegardes directement dans le troisième épisode. Cette action vous permet d’augmenter votre niveau de maîtrise et ainsi de débloquer de nouvelles armes, ou de nouveaux lieux de départ sur vos missions. 

Si jamais vous débutez par ce dernier opus, vous obtiendrez ces fameux points à la fin d’une mission qui vous donnera plus ou moins de maîtrise selon vos performances. Hélas, une connexion internet sera obligatoire pour les obtenir. Dans le cas où vous seriez intéressé pour avoir les trois volets en un, vous pouvez vous procurer la version Deluxe qui contient absolument tout ce qu’il faut sur la série Hitman. 

Les autres modes de Hitman III.

Certes, la campagne ne dure qu’une dizaine d’heures si l’on traîne un peu, mais avec la rejouabilité exposée plus haut, on peut encore s’amuser quelques heures. Toutefois, les autres modes de jeu disponibles, toujours avec une connexion internet obligatoire, peuvent également vous faire passer du bon temps. Si jamais vous aimez abattre vos cibles à distance, tout en ayant du challenge, le mode Sniper Assassin vous comblera. Les contrats vous permettront de désigner vos propres objectifs sur les niveaux déjà existants et de les partager avec la communauté. L’escalade vous donne des défis intéressants à relever. 

Tout ceci sera accompagné d’une ambiance sonore incroyablement réaliste, et une bande-son qui colle parfaitement aux différents endroits que vous explorez. Les doublages uniquement en anglais sont très convaincants, et la taille des sous-titres peut être réglée selon nos préférences. Malheureusement, ce n’est pas que le cas des descriptifs des objets que l’on trouve. Pour le peu que l’on soit un peu loin de notre écran, ça devient vite illisible.

Hitman 3 est disponible depuis le 20 janvier 2020 sur PC via Epic Games Store, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X et Series S, Stadia et sur Nintendo Switch uniquement en version Cloud.

Points Forts :

  • Les six nouvelles aires de jeux sont sublimes.
  • Un dépaysement réussit à chaque mission.
  • Des modes annexes complets.
  • Une rejouabilité intéressante.

Points Faibles :

  • Peu de nouveauté.
  • Des écritures trop petites pour les objets.
  • L’obligation d’avoir une connexion internet si l’on veut tout faire.
Aperçu
Graphismes
75 %
Durée de vie
60 %
Gameplay
85 %
Histoire
70 %
Bande-son
90 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :