Récemment Nintendo a sorti un nouvel opus de la saga Harvest Moon, où le centre du jeu consiste à cultiver la terre afin d’obtenir des légumes. Avec la sortie de Harvest Moon: Un monde à cultiver sur Nintendo Switch, nous avons eu l’occasion de découvrir cette licence qui sort du lot. Après s’être plongé dans la peau d’un fermier pendant plusieurs heures, nous vous rendons notre verdict dans notre test !

Test de Harvest Moon: Un monde à cultiver sur Nintendo Switch

Harvest Moon

Un jeu où on cultive en s’amusant :

Harvest Moon: Un monde à cultiver est un jeu qui vous mettra dans la peau d’un fermier qui possède un but : cultiver et apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur les récoltes. Dans un monde où toute culture a été arrêtée et tout savoir de la terre perdue, votre héros aura la dure labeur de reprendre la culture de zéro ! Néanmoins, grâce à son livre datant d’un ancien temps où les hommes savaient cultiver, notre héros va pouvoir l’utiliser afin de guider ses actions. Ainsi, nous allons commencer par planter une toute petite graine que l’on va obtenir d’un feu follet !

Pour se faire, il faudra trouver une parcelle de terre, retourner la terre grâce à votre houe, planter la graine et bien sûr l’arroser à l’aide de votre arrosoir ! Les actions sont plutôt simples à prendre en main et à enchaîner et tout se passe avec le bouton A pour agir dans cet ordre. Il faudra ensuite veiller à ce que le plant ne manque pas d’eau en passant tous les jours l’arroser. Après s’être occupée de cette graine, celle-ci va donner son premier légume et cela va beaucoup plaire à un lutin qui va s’éveiller grâce à votre travail !

Du nom de Vitae cette dernière va vous accompagner tout le long de votre aventure, car oui, il va falloir parcourir le monde pour enrichir votre savoir sur les cultures ! On découvre alors différentes régions au fur et à mesure de l’histoire et l’on rencontre de nombreuses personnes qui ont besoin de services. La plupart du temps, il faudra leur livrer le légume ou la ressource qu’ils demandent, en retour ils vous donneront une récompense et cela permet aussi de renforcer votre niveau d’amitié envers eux. Les demandes arrivent par courrier dans votre boîte aux lettres directement dans votre ferme portative que vous pouvez placer à des endroits spécifiques du jeu. Le fil rouge du jeu se symbolisera par des quêtes principales à exécuter auprès des personnes que vous allez rencontrer en jeu.

Harvest Moon: Un monde à cultiver regorge de surprises !

Au premier abord, Harvest Moon: Un monde à cultiver est difficile à apprécier, la faute à des graphismes un peu trop simple, une technique mal maitrisée et une mécanique de Gameplay bien différente de tous les jeux que l’on connaît. De plus au début du jeu, il y a une longue phase de tutoriel à suivre, beaucoup de temps morts et d’écrans de chargement et finalement très peu de choses à faire. Cependant, en insistant un peu, on découvre que le jeu déborde d’activité et de tâches à accomplir, mais il faut s’accrocher, car ça ne vient pas dans les premières heures du jeu.

Harvest Moon

Autrement, la culture va prendre une place très importante au sein du jeu, c’est là que vous allez passer la plupart de votre temps. Il faudra explorer votre environnement à la recherche de feux-follets pour récupérer de nouvelles graines que vous cultiverez ensuite pour obtenir des fruits et légumes ! Un peu plus tard, vous allez débloquer les animaux que vous pourrez acheter ou domestiquer, il faudra lors s’en occuper dans votre étable en plus de votre parcelle de terrain. Si au début on a trop de temps pour s’occuper de son terrain, ce temps va drastiquement se réduire avec l’ajout des animaux à votre ferme, les missions et l’exploration ! C’est très bon point du jeu, il y a beaucoup de tâches à faire. C’est quand même un peu frustrant puisqu’on ne dispose pas assez d’énergie pour tout faire. Le premier conseil qu’on peut vous donner alors, c’est d’économiser votre argent pour acheter rapidement un cheval, que vous pouvez monter, utilisant moins votre énergie et en vous déplaçant bien plus vite !

Car oui, dans Harvest Moon: Un monde à cultiver votre vie, symbolisée par des cœurs est en fait votre énergie et elle se consomme quand vous réaliser des actions : retourner votre terrain, planter, arroser, couper du bois, détruire des rochers, marcher, etc. Il faudra alors faire attention à ce que cette dernière ne s’épuise pas au risque de vous faire vous évanouir. Si dans l’idée ce n’est pas trop grave, puisque vous allez être téléporté à votre ferme, vous allez tout de même subir un malus sur votre énergie, ce qui fait qu’elle s’épuisera bien plus vite que si vous étiez en forme ! Il faudra alors prendre soin de son personnage, pour ne pas gâcher ses prochaines journées, qui seront donc très courtes à cause de l’énergie qui se dépense bien plus vite.

À la recherche de votre richesse !

Au début du jeu, vous allez vous retrouver avec une modeste parcelle qu’il faudra entretenir tous les jours. Puis, à force d’avancer en jeu, vous allez obtenir de nouvelles graines, donnant des fruits et des légumes que vous ne connaissez pas. Cette petite parcelle ne va alors plus suffire pour cultiver toutes vos graines, il faudra alors songer à prospecter pour un plus grand terrain. Rassurez-vous avant de trouver cela, vous pouvez tout à fait stocker vos graines et ressources dans votre commode et vos fruits et légumes dans le frigo pour vous délester, car votre sac, contrairement à ces emplacements de stockage, est limité en place.

Une fois que vous avez trouvé un terrain bien plus grand, il sera temps de déplacer votre ferme grâce aux ingénieuses inventions du Doc ! En un rien de temps, vous déplacerez votre ferme, votre étable et toutes ses extensions d’un point à un autre. En revanche, prenez garde à ne pas être trop gourmand, car un terrain plus grand signifie certes plus de cultures, mais aussi beaucoup plus de travail ! Il faudra peut-être faire des choix, le temps d’obtenir suffisamment d’énergie pour tout cultiver dans votre grande parcelle. N’oubliez pas qu’il est également possible d’accélérer la pousse de vos cultures en créant vos propres engrains, notamment en utilisant le compost que vont vous déposer vos bêtes dans l’étable ! Dans Harvest Moon: Un monde à cultiver tout est utile !

Harvest Moon

Tout ce que vous allez obtenir en cultures va être utile soit pour les demandes des habitants du jeu, soit pour la quête principale voire pour les vendre ou encore vous nourrir ! Ce dernier point vous permet notamment de récupérer un peu d’énergie afin de ne pas tomber d’épuisement au travail ! Il sera possible en avançant un peu dans l’histoire de concocter des petits plats maisons grâce à votre cuisine installée par Doc Jr. Dès lors que toutes vos demandes sont effectuées et que vous avancez aussi la quête principale du jeu, il est essentiel de vendre vos récoltes. Pour cela, plusieurs choix, se rendre à une boutique en ville et les vendre ou mieux, les expédier grâce à la boîte située juste à côté de votre ferme. L’expédition se réalisera automatiquement et vous versera les gains de vos ventes comme si vous aviez été en boutique. Ça évite le déplacement et permet de reprendre plus vite le travail afin d’être plus productif ! Votre argent va vous servir à acheter des plants, des graines, des outils et plus intéressants encore : des animaux ! Un investissent immanquable est le cheval pour se déplacer plus vite et ne pas s’épuiser, vous pourrez ensuite vous lancer dans le bétail en achetant des poules, des vaches ou encore des animaux domestiques !

Harvest Moon

Un jeu pour les enfants où l’on apprend plein de choses :

Harvest Moon: Un monde à cultiver possède une pâte graphique très simple et sommaire, offrant des mondes, des personnages dans un style de dessin animé en 3D. Si ce style est dépassé depuis plusieurs années, cela ne serait pas un problème si la technique suit derrière, ce qui n’est malheureusement pas le cas. On constatera avec regret de nombreuses saccades lors des déplacements du personnage, ou encore des textures qui ne chargent pas assez vite, qui clignotent voire qui disparaissent. C’est très dommage, car le style du jeu est très chatoyant, ça devrait tout de même mieux se comporter sur Nintendo Switch !

Harvest Moon

C’est un point que le public visé ne prendra certainement pas en compte : les enfants, qui ne vont voir qu’en Harvest Moon: Un monde à cultiver un jeu amusant et ludique ! Ce qui est le cas, car on va s’amuser à récupérer de nouvelles graines, à apprendre comment les cultiver et parfois même découvrir des fruits ou des légumes que l’on ne connaissait pas ! Le Gameplay du jeu est simple, mais efficace et permet de découvrir l’art de la culture de manière certes enfantine, mais réaliste.

Le jeu offre aussi un bestiaire impressionnant, car lors de nos explorations on peut rencontrer des animaux, qui vont en plus correspondre à leur région comme dans la vraie vie ! On rencontrera dans un premier temps des renards, lapins, lynx, ours et ensuite des jaguars et des tigres du Bengale ! Alors si dans l’idée c’est très enrichissant de trouver ces animaux, qui vont changer selon l’heure à laquelle on se promène, s’approcher d’un ours ou d’un jaguar dans la vraie vie pour lui faire des caresses ou le nourrir n’est pas une bonne idée ! En revanche, c’est possible dans Harvest Moon: Un monde à cultiver et mieux, quand vous aurez atteint le niveau maximal d’entente avec l’animal, vous aurez l’occasion de l’apprivoiser comme nous avons pu le faire avec notre Ocelot ! Très enrichissant donc, encore une fois apprendre tout en s’amusant !

De nombreuses zones à découvrir et de personnes à rencontrer  dans Harvest Moon: Un monde à cultiver !

En plus de cultiver vos terres, d’élever vos bêtes, de réaliser les demandes que l’on vous adresse, lors de vos explorations vous allez découvrir de nouvelles zones ! Cela permettra de trouver de nouvelles graines, mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes qui feront partie de l’histoire du jeu. Ainsi, votre fil rouge s’étoffe et il faudra réaliser de nombreuses quêtes principales en plus de vos activités quotidiennes. La durée de vie du titre est donc assez conséquente et peut atteindre facilement les 50 heures de jeu ! De nombreuses musiques vont vous accompagner constamment en jeu, ce qui n’est pas pour nous déplaire, la bande-son est correcte sans être incroyable.

Harvest Moon

Ce n’est pas tout, car il reste encore des éléments à découvrir, notamment avec Le Doc qui vous permettra de fondre et de créer des lingots de minerai afin de créer des constructions par exemple. Ainsi, vous pourrez créer clôture, portails et bien d’autres choses grâce à ce que propose ce personnage, que l’on rencontre dès le début de l’histoire. Vous l’aurez compris, pour créer ces lingots, il faudra chercher des minerais qui se trouvent dans la mine, on peut donc même farmer dans Harvest Moon: Un monde à cultiver ! Ce jeu est vraiment très complet et permet de faire tout un tas d’activité qu’on ne soupçonne même pas lors du lancement du jeu, un véritable bonheur.

Chaque zone possède d’ailleurs son propre écosystème : neige, soleil de plomb, température douce, etc. Cela aura pour effet de booster certaines cultures et d’en détruire d’autres… Il faudra alors être stratégique et parfois utiliser différentes parcelles de terrain sur plusieurs zones de la carte afin de planter les bonnes cultures au bon endroit ! C’est là qu’avoir un cheval est très utile, pour se déplacer plus rapidement. D’ailleurs ce dernier permet aussi de réaliser des courses de chevaux, une autre activité de Harvest Moon: Un monde à cultiver !

Points Forts :

  • Un monde merveilleux qui regorge d’activités qu’on ne soupçonne même pas !
  • Un scénario solide, original et intriguant.
  • Une bonne durée de vie pour réaliser tout ce qu’il y a à faire en jeu (environ 50 heures).
  • Une multitude d’activités à réaliser.
  • Apprendre tout en s’amusant : fruits, légumes, animaux.
  • La diversité des régions avec leur propre écosystème.

Points Faibles :

  • Des graphismes un peu trop simples.
  • Le jeu met du temps à vraiment se lancer.
  • Des saccades intempestives quand on déplace le personnage !
  • La musique saccade aussi de temps en temps.
  • Techniquement pas à la hauteur…
Aperçu
Graphismes
40 %
Durée de Vie
70 %
Gameplay
60 %
Histoire
70 %
Bande-son
60 %
Bonjour, je suis Monky, rédacteur bénévole depuis 2016 et rédacteur en chef sur Actu Geek Gaming. Le jeu vidéo fait pleinement partie de ma vie, et je pousse toujours plus loin cette passion en commençant la voie du stream sur Twitch et YouTube ainsi qu'à écrire des news et des tests ! Les jeux vidéo, je suis tombé dedans quand j'étais tout petit, grâce à mon père qui a un jour ramené une "console" à la maison : une PS1 ! J'ai commencé avec la première console de Sony ainsi qu'avec les GameBoy de l'époque ! Je n'ai jamais lâché les jeux vidéo et je suis aussi devenu un collectionneur et un rétro gamer, je possède ainsi beaucoup de consoles et de jeux ! Désormais, je joue principalement sur PS4, PC, Nintendo Switch et 2DS !

On te laisse la parole :