Test – Elden Ring obtiendrez-vous l’anneau et le pouvoir d’Elden ?

banière-header-pub-nvpn

Elden Ring est le dernier enfant du studio FromSoftware connu pour la série des Dark Souls, mais également Sekiro. Avec cette nouvelle franchise, le groupe japonais présidé par Hidetaka Miyazaki a voulu tenter quelques paris risqués en proposant pour la première fois un Souls-like en monde ouvert. Est-ce une réussite ? C’est ce que nous allons découvrir dans un instant dans notre test.

Test d’Elden Ring sur PS5

Êtes-vous le héros de l’Entre Terre ?

L’histoire a été créée par le grand George R.R Martin et vous emmène dans un monde qui après de grandes heures de gloire, a sombré dans la noirceur et la violence à cause de la destruction du cercle d’Eden, la disparition de la reine et la corruption de ses enfants, les demi-dieux.

Vous incarnerez un sans-éclat, un paria immortel qui doit parcourir le monde à la recherche de runes majeures, gardées par les plus grands ennemis du pays, pour restaurer l’ordre et devenir le Seigneur de l’Entre Terre. Pour intégrer cette nouvelle aventure, vous pourrez créer votre personnage selon votre convenance et choisir entre 10 classes différentes.

Pour en savoir plus tout au long de l’histoire, votre inventaire vous sera d’une grande utilité, comme dans tous les Souls sortis à ce jour. En effet, quelques discussions avec les PNJ, ou un peu de curiosité vous aideront à comprendre davantage le monde qui vous entoure. Tout n’est que subtilité et repose entièrement sur des objets dispersés aux quatre coins du monde, il faut donc brancher votre cerveau et décrypter ce qui se passe autour de vous.

En vous engageant dans cette nouvelle aventure, vous partez pour une expédition longue d’une trentaine d’heures si vous la faites en ligne droite sans exploration et beaucoup de talent. En revanche, si vous souhaitez prendre le temps de monter votre personnage, réussir les quêtes secondaires et découvrir tous les secrets de cet univers, vous êtes partis pour jouer entre 100 et 200 heures de jeu selon vos aptitudes au combat. Dernier détail important, le titre nous offre une grande rejouabilité en nous offrant plusieurs fins.

Elden Ring, un monde rempli de mystère.

En plus de devoir vous renseigner vous-même sur le monde qui vous entoure, vous devrez en quelque sorte deviner votre chemin, mais aussi observer votre environnement. En effet, dans ce jeu, il n’y a pas de point d’intérêt à proprement parler, c’est à vous de vous orienter pour trouver le bon chemin à arpenter. La carte ne se dévoile pas à mesure que vous avancez, mais pour la compléter, vous devrez retrouver les fragments, une fois que cela sera fait, vous devrez observer avec attention la zone dans laquelle vous vous trouvez.

On peut notamment y voir des traces des structures les plus imposantes, comme un château ou des ruines, mais l’observation visuelle reste primordiale d’autant plus que pour arriver à un endroit, il n’y a pas qu’un seul chemin. De petits passages sont parfois bien dissimulés dans votre environnement et vous permettent de contourner un boss, ou un monstre un peu trop coriace à battre. Vous pourrez parfaitement y revenir lorsque vous aurez acquis un peu plus d’expérience.

Heureusement FromSoftware ne pousse pas le vice de l’abandon jusqu’au bout et indique quand même sur la carte une position approximative des Sites de Grâce (l’équivalent d’un feu de camp). De plus, il est également possible d’apposer un marqueur sur la carte qui sera visible à l’horizon.

L’absence de point d’intérêt est une manière de se plonger un peu plus dans l’histoire et incite grandement le joueur à réfléchir et rester concentré.

C’est également un bon moyen de profiter des panoramas qui auraient pu être magnifiques si FormSoftware ne s’était pas contenté de la qualité graphique des Souls. Certains modèles 3D sont assez vieillots, sans compter que la cadence d’image n’est pas tellement au rendez-vous. En mode graphique sur PS5, on peut considérer que le jeu tourne en 24 FPS, car on est assez généreux, mais cela empêche d’être précis dans le timing. Le mode performance indique sur le papier qu’il affichera 60 FPS, alors qu’en réalité, nous sommes plus proches des 30FPS, bien que parfois Elden Ring semble reprendre vie et remonte à la vitesse d’affichage annoncé, sans que cela ne tienne dans la durée. Pour couronner le tout, la DualSense n’est pas du tout exploitée.

Elden Ring mélange les points forts de tous les jeux de FromSoftware et ajoute des nouveautés.

On retrouvera tout ce qui fait le charme d’un Souls à savoir la perte de notre expérience si durement acquise en cas de décès, avec une seule chance de la récupérer, un monde obscur à la fois dans son lore et dans ses graphismes, sans oublier les feux de camp qui vous soigne, mais font réapparaître tous les ennemis vaincus à chaque utilisation. Dès le début, nous retrouvons les petits messages posés sur le sol par les autres joueurs, les fantômes, ou encore les taches de sang d’autres personnages tombés au combat.

Elden Ring

Au milieu de tout cela, viennent s’ajouter des nouveautés qui sont les bienvenues et permettent à Elden Ring d’être bien plus accessible que les autres titres du studio. Désormais, nous avons la possibilité de nous accroupir pour mieux nous cacher, de sauter, des runes pour les armes qui débloquent des attaques spéciales. Les potions quant à elles se rechargent automatiquement après avoir vaincu certains types d’ennemi, il n’y a donc plus besoin de stresser pour les soins, il suffit d’être attentif. Les dégâts de chute ont été largement réduits, ce qui nous évite de mourir injustement lors d’une fausse manipulation.

Bien entendu, il y a également tous les avantages du monde ouvert, à savoir la liberté d’explorer le monde comme on le veut. Cela dit, il ne faut pas oublier que vous êtes dans un Souls-like et que les boss certains boss dits « mineurs » sont également libre d’aller et venir dans une zone précise, ou de vous tomber dessus quand ça leur chante si jamais vous vous aventurez un peu trop loin dans leur territoire.

Elden Ring

Un cycle jour nuit a été intégré et certains de vos ennemis s’endormiront paisiblement une fois le soleil couché. Il ne tient qu’à vous de profiter de cette aubaine. Le bestiaire d’Elden Ring est vraiment très étoffé, chaque région abrite un type de monstre, il faut donc en permanence s’adapter pour survivre.

À contrario, la bande-son du jeu est assez épurée, on peut entendre les bruits de pas qui résonnent au loin lorsque des ennemis imposants se déplacent. La musique quant à elle nous fait passer par toute une palette d’émotion contradictoire en peu de temps, elle peut nous relaxer, mais aussi nous stresser en l’espace de quelques secondes, surtout lorsque l’on sait qu’elle ne surgit que lors des affrontements.

Vous n’êtes pas seul.

Une autre des nouveautés d’Elden Ring est ce que l’on appelle les Cendres d’Invocation. Cela vous donne la possibilité d’appeler des êtres fantomatiques qui sont capables de vous aider en cas de situation délicate et peuvent être invoqués seulement dans des zones spécifiques. La limite est d’un appel par partie, autrement dit à chaque mort, vous pourrez de nouveau les rappeler. Bien qu’ils soient d’une grande utilité, ces êtres restent fragiles et leur barre de vie descend rapidement, il faut donc bien calculer son coup avant de les appeler.

Elden Ring est disponible depuis le 25 février 2022 sur PC, PS4PS5, Xbox One et Xbox Series X|S.

Point fort :

  • Un monde riche en activité.
  • De nouvelles fonctionnalités par rapport aux Souls
  • Qui n’enlève rien à la difficulté.
  • Un bestiaire étoffé.
  • Une belle durée de vie.
  • Plusieurs fins sont disponibles.
  • Une grande liberté agréable.

Points faibles.

  • Une DualSense absolument pas exploitée.
  • Une direction artistique vieillotte.
  • Une cadence d’image basse.
banière-instant-gaming-header

Résumé

Elden Ring reprend tous les points forts des Souls et ajoute à cela quelques fonctionnalités très intéressantes, sans toutefois rendre le jeu trop facile. Toutefois, en plus des qualités de ces prédécesseurs, le jeu hérite également des défauts, notamment du côté des graphismes qui sont techniquement limités, mais offrent également une cadence d'images assez basse. Les développeurs arrivent tout de même à créer un monde ouvert qui vous propose une exploration riche et variée avec des ennemis immense comme des dragons, ou de simples moustiques qui parviennent quand même à vous infliger de lourds dégâts. De plus, aucun chemin n'est obligatoire, si vous êtes bloqué sur un boss, vous êtes libre de le contourner grâce à des passages dissimulés dans l'environnement et de venir prendre votre revanche plus tard. La liberté est vraiment au cœur d'Elden Ring et sur ce point, on peut dire que cela est une grande réussite.
Graphismes
65 %
Durée de vie
90 %
Gameplay
80 %
Histoire
70 %
Bande-son
75 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Amaranth
Amaranth
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

Articles Récents

387 Suiveurs
Suivre
Elden Ring reprend tous les points forts des Souls et ajoute à cela quelques fonctionnalités très intéressantes, sans toutefois rendre le jeu trop facile. Toutefois, en plus des qualités de ces prédécesseurs, le jeu hérite également des défauts, notamment du côté des graphismes qui sont techniquement limités, mais offrent également une cadence d'images assez basse. Les développeurs arrivent tout de même à créer un monde ouvert qui vous propose une exploration riche et variée avec des ennemis immense comme des dragons, ou de simples moustiques qui parviennent quand même à vous infliger de lourds dégâts. De plus, aucun chemin n'est obligatoire, si vous êtes bloqué sur un boss, vous êtes libre de le contourner grâce à des passages dissimulés dans l'environnement et de venir prendre votre revanche plus tard. La liberté est vraiment au cœur d'Elden Ring et sur ce point, on peut dire que cela est une grande réussite.Test - Elden Ring obtiendrez-vous l'anneau et le pouvoir d'Elden ?