Cris Tales est un J-RPG issu du studio indépendant Dreams Uncorporated et édité par Modus Games. Ce titre s’inspire de grands noms du genre tel que les premiers Final Fantasy ou encore Chrono Trigger. Arrive-t-il au même niveau que ses mentors ? Nous allons le découvrir ensemble, dans notre test.

Test de Cris Tales sur PS5.

Tout part d’une histoire banale…

Vous incarnez Crisbell, jeune demoiselle orpheline, vivant dans un orphelinat dirigé par la Mère Supérieure. Alors qu’elle devait cueillir une rose pour sa protectrice, notre jeune héroïne se fait subtiliser son bien par Matias, une grenouille qui parle et porte un haut de forme. Crisbell part à la recherche du batracien et finit par le retrouver après avoir couru à travers toute la ville. Après d’intenses recherches, la jeune fille obtiendra le pouvoir de voir dans le temps : passé, présent et futur. Matias est présent pour la guider dans sa quête et lui apprendre à maîtriser ses pouvoirs.

Dans le même temps, le monde tout entier est en danger et peu de personnes ont les capacités nécessaires pour le sauver.

Cris Tales
Crisbell et Matias

L’histoire prendra des chemins différents en fonction de vos choix. Il existe plusieurs futurs que vous pourrez explorer en recommençant le jeu. Une grande rejouabilité est donc offerte et chaque futur est vraiment très intéressant ainsi que radicalement différent. Pour terminer une partie, vous pouvez compter une vingtaine d’heures au minimum, trente si vous faites les quêtes annexes. Chacun de vos choix a une influence concrète sur l’avenir.

Un mélange parfait de moderne et d’ancien

Cris Tales est un J-RPG à l’ancienne comme on en trouve plus de nos jours. Avec un défilement horizontal en 2D, les graphismes sont atypiques. À la fois simple et technique, ces derniers séduiront sans problème les adorateurs du genre et correspondent parfaitement à l’ambiance générale du jeu. De plus, ils sont entièrement faits à la main.



La présence des trois temporalités sur un seul écran est déjà en soi une prouesse. De gauche à droite, vous avez passé, présent et futur, ce qui vous pousse à observer tous les détails qui changent en fonction de vos déplacements, car oui, tout bouge en même temps que vous.

D’ailleurs, vous pouvez voir les conséquences de vos actions en direct et les quêtes annexes aussi peuvent changer l’avenir. Sauvez une personne et elle évitera la destruction d’une ville, ne la sauvez pas et la ville sera détruite. Toutes les quêtes proposées sont facultatives, mais la répercussion de vos choix est parfaitement représentée si vous les faites.

Vous pouvez accomplir une quête annexe

Pour sublimer cet univers, la bande-son, de Norihiko Hibino (pour le thème principal) et Tyson Wernli (pour le reste) offre un rythme supplémentaire sans pour autant lasser le joueur et offre une immersion vraiment intéressante. Les doublages ne sont pas en reste et correspondent parfaitement à l’aspect des personnages et aux voix que l’on pouvait imaginer, que ce soit pour nos héros, ou les PNJ.

Les combats sont également touchés par cette temporalité, mais celle-ci est restreinte. Les ennemis se trouvant à gauche de l’écran ne pourront être envoyés que dans le passé et ceux à droite uniquement dans le futur. Une fois ce détail acquis, votre stratégie peut être établie.

Tout d’abord, ce sont toujours des combats au tour par tour, comme à l’ancienne. Vous avez le temps de réfléchir à votre prochaine action et d’évaluer la situation. Par contre, les ennemis envoyés dans l’avenir sont plus puissants que dans le présent étant donné qu’ils ont plus d’expérience. Ce mélange entre les différents temps offre une nouvelle dimension aux affrontements.

Cris Tales
L’ennemi est dans le futur, son bouclier est fragilisé

Par exemple, un de vos coéquipiers maîtrise des sorts de poison. Empoisonnez un adversaire dans le présent, envoyez-le dans le futur, il mourra immédiatement à cause des effets du poison, sauf si celui-ci est immunisé.

Un autre de vos camarades maîtrise des sorts élémentaires. Un robot, ou une armure en métal, est sensible à l’eau, mouillez le dans le présent, envoyez votre ennemi dans le futur, il sera rouillé et bien plus vulnérable à vos sortilèges.

Cerise sur le gâteau, chaque ennemi dispose d’une apparence, ainsi que de caractéristiques, qui lui sont propre en fonction de l’époque dans laquelle il se trouve. Vous pouvez les scanner afin d’en savoir plus et de trouver à quelle période ils sont le plus vulnérables.

Cris Tales

Le rythme est également essentiel dans vos affrontements. En effet, aucun de vos personnages n’effectuera une parade de manière automatique. Il faudra appuyer sur une touche (X sur PlayStation) au moment de l’impact pour diviser par deux le nombre de dégâts. Il en va de même pour l’attaque au corps-à-corps. Appuyez sur ce même bouton pour faire une attaque critique pile au bon moment et vous doublerez les dommages infligés.

Ça n’a pas l’air grand-chose dit comme ça, mais cela peut vous sauver la vie.

Bien que ceci ait l’air technique, la prise en main est rapide et les bons réflexes se mettent en place vraiment rapidement. Les affrontements deviennent alors instinctifs, sans toutefois oublier toute la stratégie présente derrière.

Cris Tales demande un minimum de stratégie en dehors des combats.

Dans chaque zone à explorer des coffres sont présents, mais sur le chemin pour les atteindre se trouve des monstres, certains affrontements peuvent s’avérer facile, mais d’autres en revanche peuvent être plus ardus et laisser vos héros dans un sale état.

À la fin de chaque combat, vous gagnerez des perles qui représentent la monnaie du jeu.

Vous pouvez alors choisir de les soigner par le biais de la magie, ou alors d’utiliser vos objets. Attention, c’est sur ce dernier point que toute la question de la logistique entre en jeu.

En effet, les coffres peuvent vous donner quelques biens intéressants, mais pas souvent. Pour refaire vos stocks, vous aurez alors besoin de dépenser vos perles chez un marchand, mais les ressources sont rares et très onéreuses. Cela se ressent très rapidement et il ne faut pas utiliser vos objets à tort et à travers.

Cris Tales
Les coffres peuvent être bien cachés

Ce n’est pas tout. Pour rendre vos personnages plus puissants, vous devrez acheter des équipements supplémentaires tels que des protèges poignets, colliers, chaussures et deux bijoux. En revanche, il est impossible de changer d’armes, mais elles peuvent être améliorées avec des accessoires.

Fort heureusement, les points de sauvegarde sont nombreux, mais ces derniers ne vous régénèrent pas de manière automatique. Pour vous soigner intégralement, vous devrez utiliser une tente qui coûte 10 000 perles et se trouve rarement dans les coffres. C’est pour cela qu’il est important d’économiser ses ressources, d’autant plus que la possibilité de se régénérer entièrement avant un boss est un luxe rarissime.

En parlant de boss, ces derniers sont présents à la fin de chaque donjon que l’on explore. Une fois que l’on a décelé son point faible, il ne s’agit plus que d’une guerre d’usure. Une stratégie se mettra en place petit à petit avec chacun un rôle bien défini, mais les combats peuvent être très longs (une bonne quinzaine de minutes si vous êtes efficace).

Cris Tales est disponible depuis le 20 juillet 2021 sur PC via Steam, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, Nintendo Switch et Google Stadia.

Points forts :

  • Une direction artistique sublime.
  • Des dessins faits à la main.
  • Une temporalité exploitée jusqu’au bout.
  • Une durée de vie intéressante avec une grande rejouabilité.
  • Un J-RPG à l’ancienne comme on les aime.

Points faibles :

  • Des combats de boss qui peuvent être longs.
Aperçu
Graphismes
75 %
Durée de vie
85 %
Gameplay
95 %
Histoire
90 %
Bande-son
90 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :