Développé par Turtle Rock Studios (Left 4 Dead) et édité par Warner Bros. Interactive Entertainment, Back 4 Blood est un jeu de tir coopératif à la première personne. Après plusieurs phases d’alpha et de bêta test public, le titre est disponible depuis le 12 octobre 2021 sur PC, Xbox One, Xbox Series, PlayStation 4, PlayStation 5 et sur le Game Pass. Découvrez ce que le jeu a dans le ventre grâce à notre test réalisé sur PC !

Test de Back 4 Blood

Quoi de neuf chez les morts ?

Back 4 Blood peut largement être considéré comme la suite spirituelle de Left 4 Dead 2. En effet, le titre reprend les grandes lignes de son aîné, mais y incorpore plusieurs nouvelles choses que nous verrons tous au long de ce test. Pour commencer le jeu est découpé en chapitre, et chaque chapitre en plusieurs niveaux. Vous aurez régulièrement des petites cinématiques afin de vous narrer l’histoire. Cette dernière se veut simple et efficace, digne d’un film de zombie classique, vous ne vous ferez pas mal à la tête.

Vous incarnerez un des nettoyeurs disponibles, à savoir : Hoffman, Maman, Doc, Walker, Jim, Holly, Karlee et Evangelo. Chaque personnage bénéficiera d’un effet personnel, d’une capacité et d’un effet de groupe. Le choix du nettoyeur sera donc très important pour votre groupe et certains possèdent des compétences plus intéressantes que les autres. Cependant, il est possible de réaliser de bonne tactique avec chacun des personnages.

Back 4 Blood, on tire et on court ?

Du côté du gameplay, le FPS ne cherche pas à réinventer le genre, on tire sur tout ce qui bouge et on évite de faire peur aux oiseaux afin de ne pas attirer une horde. Nous retrouverons d’ailleurs les zombies spéciaux comme les Géants, les Piqueuses et les Pestiférés, mais aussi le gigantesque Ogre et la Harpie.

L’armement est bien fourni, et tout le monde pourra trouver son bonheur dans les multiples fusils à pompe, PM, fusils d’assaut léger ou lourd, fusils de précision, pistolets ou encore armes blanches. Il sera même possible d’améliorer son flingue en achetant ou en trouvant des pièces d’équipement, comme une lunette, un viseur infrarouge, un chargeur plus grand, etc. 

Là où Back 4 Blood innove, c’est bien dans son système de cartes. D’une part au début de chaque niveau l’ordinateur choisira des cartes défis et corruption. Respectivement, les premières vous donneront un défi à accomplir durant la mission, alors que les secondes octroieront des bonus aux ennemis (plus grand nombre de zombies, plus de résistance, etc.).

D’autre part, un troisième type de carte existe, ce sont les vôtres. Au fur et à mesure de l’aventure, vous débloquerez des cartes et vous pourrez vous constituer un deck de quinze cartes maximum. Chacune de ses cartes vous donnera un bonus différent, comme de la vie, de la précision, des munitions, de l’endurance, etc. Il faudra donc construire votre deck en fonction de votre façon de jouer. Vous choisirez une carte à chaque début de niveau, afin de devenir de plus en plus puissant et efficace !

Plusieurs modes de jeu :

Tout se déroulera depuis Fort Hope, un des derniers bastions de survivants. Ici vous aurez accès à tous via différents PNJ : vendeur de cartes, vendeur de cosmétiques, sélection de missions, camps d’entrainement, etc.

Back 4 Blood

Le mode campagne vous fera vivre l’aventure du jeu avec d’autres joueurs. Il sera aussi possible de faire la campagne en solo, mais vous ne validerez aucun accomplissement et ne gagnerez aucun point de ravitaillement. Ces derniers servent justement à acheter des cartes pour améliorer votre deck, autant dire que c’est indispensable. Vous aurez le choix entre rejoindre une partie existante, ou alors créer la vôtre à partir d’un de vos points de sauvegarde. Une fois dans la partie, vous avancerez de niveau en niveau avec vos compagnons de route et s’ils s’en vont, à vous la joie des bots à la traîne… Autant certaines missions sont vraiment épiques, comme une défense de position dans un bar avec le jukebox à fond (rock’n’roll !), autant d’autres sont insipides et vous aurez juste la sensation d’aller d’un point A à un point B.

La seconde option de jeu est la Nuée. Ce mode représente le compétitif de Back 4 Blood, et vous vous y affronterez en quatre contre quatre. Les développeurs ont réalisé un pari osé avec cette option, et cela ne plaira pas à tout le monde ! En effet, chaque équipe alternera entre les Nettoyeurs et les Zombies. Les premiers devront survivre le plus longtemps possible et résister aux assauts des décharnés. Une fois mort, leur temps est enregistré et les équipes s’inversent, ainsi celle qui aura survécu le plus longtemps gagne. Les humains auront bien sûr accès à un deck, alors que les morts-vivants pourront, eux, augmenter leurs capacités afin d’être plus forts. Le tout se déroulera dans une arène (pas très grande) qui se rétrécira au fur et à mesure que le temps passe. On sent que la mode battle royale a fait son effet, et on regrettera notamment ce léger manque d’originalité. Cependant, pouvoir jouer avec un Colosse ou une Cracheuse sera un réel plaisir pour certains !

Concrètement Back 4 Blood, ça donne quoi ?

Back 4 Blood n’est pas un canon de beauté artistique, mais les textures restent relativement bonnes et le jeu est plutôt joli dans son ensemble. Son plus gros point fort est la fluidité puisque le titre ne lag pas (ou très rarement), malgré le nombre parfois ahurissant de zombies à l’écran. De plus, les combats sont très nerveux et le nombre d’images par seconde reste à peu près stable, pour peu que votre machine dispose de la configuration adéquate !

Les jeux de lumière dans les passages sombres sont aussi très bien réalisés, ainsi que les sons en général, que ce soit ceux des armes ou des zombies. L’immersion est donc généralement bonne. Les musiques sont, par contre, sans grand intérêt, seule la mission avec le jukebox qui diffuse une musique rock pêchue nous a réellement marqués.

Le titre vous demandera une dizaine d’heures pour finir une première fois l’histoire en mode recrue et certainement bien plus en vétéran ou cauchemardesque. De plus, la rejouabilité est élevée grâce aux cartes de corruption et de défis qui pourront réellement changer la donne.

En outre, la difficulté du jeu est en dent-de-scie. Votre première partie se déroulera probablement bien si vous commencez en mode recrue, cependant, dès que vous vous essayerez en vétéran l’enfer débutera… En effet, la différence entre les deux est flagrante, voire dérangeante, car beaucoup de joueurs se retrouveront à s’ennuyer en recrue et dans l’impasse en vétéran. Le moyen le plus sûr pour apprécier le titre (et s’en sortir) sera bien évidemment de jouer avec ses amis.

Point Forts :

  • Un gameplay nerveux et fluide !
  • Un grand nombre de zombies à l’écran.
  • Des sensations épiques sur certaines missions !
  • Le système de cartes.
  • Une bonne rejouabilité.
  • Des jeux de lumières et les sons bien réalisés !

Points Faibles :

  • Le mode Nuée qui pourrait être amélioré.
  • Certaines missions vraiment inutiles…
  • Une difficulté mal ajustée !
  • Une bande-son pas très originale.
Aperçu
Graphismes
75 %
Durée de vie
75 %
Gameplay
75 %
Histoire
50 %
Bande-son
50 %
Émerveillé par les jeux vidéo depuis toujours, la Super Nes fut ma première console. Fièrement fidèle à la firme nippone, je lui ai quand même fait des infidélités chez Sony et Microsoft. Les mmorpg ont aussi pris une grande place dans ma jeunesse. Finalement, l'amour du premier jour est revenu (il n'était jamais parti le bougre !) et je suis maintenant principalement sur Nintendo Switch, ainsi que sur PC.

On te laisse la parole :