Test Stranger of Paradise Final Fantasy Origin, le commencement de tout

Publié :

Pendant que toute la communauté de Square Enix attend avec impatience des nouvelles de Final Fantasy XVI, le studio a fait un pari osé en faisant une alliance avec Team Ninja pour concevoir Stranger of Paradise Final Fantasy Origin. Que vaut réellement cette nouvelle union sur une licence déjà bien ancrée dans le monde du jeu vidéo ? C’est ce que nous allons découvrir dans ce test.

test stranger of paradise ff

Test de Stranger of Paradise Final Fantasy Origin sur PS5

Un clin d’œil à tous les opus

L’histoire se passe dans l’univers du premier Final Fantasy, sorti en 1987 sur NES, toutefois le déroulement est quelque peu différent. Nous incarnons cette fois-ci Jack et ses compagnons, Ash et Jed, qui se sont rencontrés grâce aux cristaux noirs en leur possession et qui partagent un objectif commun : vaincre Chaos, une entité qui serait à l’origine de tous les maux du royaume. Rapidement, cette quête hantera Jack au point qu’il deviendra obsédé par leur ennemi. Le scénario avancera à travers des cinématiques qui seront présentes avant et après chaque niveau, le tout saupoudré de quelques touches d’humour qui parfois seront un gros flop. Malheureusement, l’histoire peine à décoller et nous offres de rares moments de rebondissements. Le joueur est longtemps maintenu dans le flou et les révélations arrivent souvent brutalement, un peu comme un cheveu sur la soupe.

test Stranger of Paradise

Il faut savoir que le premier FF n’a jamais connu de version HD, c’est donc avec grand plaisir que nous retrouvons des personnages, mais également des places bien connues dans le tout premier opus de la saga, le tout en bonne qualité. Les plus fervents fans vont reconnaître que chaque donjon est inspiré d’un opus en particulier. Si vous ne l’aviez pas encore remarqué, c’est le moment de refaire le jeu.

Quoi qu’il en soit, préparez-vous à revivre des moments intenses, mais également de comprendre quelques clés du premier Final Fantasy à travers une vingtaine d’heures si vous faites le jeu en ligne droite, ou une trentaine si vous désirez le faire à 100%.

Stranger of Paradise propose-t-il un mélange équilibré ?

Vous devez vous en douter, ce Final Fantasy reprend le système de jobs que vous pourrez trouver au fur et à mesure de votre aventure. Vous pourrez vous équiper que de deux d’entre eux à la fois et switcher autant que vous le souhaiter de manière rapide et fluide selon la situation. Une fois votre classe complétée, vous pouvez parfaitement la garder, ou en faire évoluer une autre, il faut savoir que les niveaux se passent extrêmement rapidement et qu’il est donc facile de compléter une classe. De nombreuses classes vous sont proposées et toutes sont issues de la saga. Les habitués trouveront rapidement leur repère, tandis que les nouveaux venus se feront un plaisir de découvrir chaque secret des jobs.

test Stranger of Paradise Final Fantays Origin

Lorsque l’on utilise un job offensif, on ressent parfaitement que Team Ninja s’est occupé du développement, le gameplay étant basé sur Nioh 2. Toutefois, la jauge d’endurance et le système de position ont été supprimés pour laisser place à l’action. Les plus barbares d’entre vous pourront largement taper sur leur adversaire sans relâche jusqu’à ce que leur jauge de rupture se brise. Quand ceci sera fait, Jack terminera son ennemi avec une Explosion d’âme qui consiste à cristalliser le monstre en face et le faire exploser en mille morceaux. Dans certains cas, il ne faut pas oublier que la stratégie peut vous sortir de situations délicates. Par exemple, le moine n’a pas beaucoup de défense, mais une rapidité d’attaque bien supérieure aux autres classes, combinez cette vitesse à la technique booster du mage blanc et vous obtiendrez une rapidité d’attaque époustouflante. Hélas, les zones de combats sont souvent trop étroites avec beaucoup de monstres ce qui entraine souvent une surcharge d’information à l’écran, alors que pour les boss, les arènes sont très larges.

test Stranger of Paradise

Le menu est un bon mélange entre ce que les FF nous ont offert par le passé et ce qu’on a l’habitude de voir chez Team Ninja. Par cette interface, vous pouvez notamment créer divers ensembles pour chaque classe, mais également pour une situation précise. Vous pouvez par exemple choisir la technique finale d’un enchainement. L’équipement est aussi très varié, car on récupère régulièrement à travers les niveaux de nouveaux accessoires, cela peut aller de quelques dizaines à une centaine selon votre niveau de difficulté et la longueur du donjon. Plus vous utiliserez une arme avec un job, plus celle-ci aura une affinité avec ce dernier et obtiendra des bonus passifs de plus en plus puissants. Si jamais vous constatez que vous en avez un peu trop dans les poches, vous pouvez désassembler chaque élément pour en retirer les matériaux et améliorer l’équipement qui vous est utile. 

Stranger of Paradise parametres de combat

Stranger of Paradise, le paradis du challenge ?

Team Ninja nous a toujours habitués a un minimum de difficulté, c’est notamment ce qui fait le charme des Nioh, mais est-ce que cela se ressent dans ce Final Fantasy ? Pour avoir une résistance en face et ainsi utiliser tous vos réflexes, mais également exploiter vos classes à 100 %, nous vous conseillons vivement de vous mettre directement en difficile. L’option facile n’offre absolument aucun challenge, même les légendaires Pampa et Tomberry sont d’une simplicité déconcertante. Outre la résistance et l’agressivité des ennemis, plus le niveau de difficulté choisi sera élevé, plus les récompenses seront intéressantes à la fin de chaque donjon.

De plus, si vous attendez un monde ouvert, vous serez déçus. Les déplacements entre chaque mission se font par le biais d’un menu, les seuls paysages que vous verrez seront donc pendant les cinématiques. Ne pensez pas en voir plus durant les donjons, de longs couloirs vous attendent, il peut y avoir de petites bifurcations pour trouver des coffres, mais en soi, aller tout droit et vous sortirez rapidement. Graphiquement, même si ces derniers sont en HD par rapport au jeu d’origine, le jeu ne vous arrachera pas de « wouahou » et accuse un retard certain en ce qui concerne le visuel. On peut par exemple constater des animations faciales figées, ou encore des décors qui manquent de finesse. La bande originale quant à elle, correspond parfaitement à l’ambiance générale du jeu, mais ne nous laissera pas un souvenir indélébile comme certaines compositions des épisodes principaux de la saga.

Stranger of Paradise Final Fantasy Origin est disponible depuis le 18 mars 2021 sur PS4PS5, Xbox One, Xbox Series X|S et PC via Epic Games. La mise à jour de la version PS4 à PS5 sera gratuite, ainsi que pour les versions Xbox.

Points forts :

  • Un système de classe très complet.
  • Des clins d’œil aux épisodes principaux de la saga.
  • Un jeu conçu pour tous les types de joueurs.
  • Des combats nerveux.

Points faibles :

  • Une direction artistique datée.
  • Des combats confus à cause d’une surcharge d’action à l’écran.
  • Un manque de difficulté.
  • Trop de couloir.

Résumé

Stranger of Paradise Final Fantasy Origin nous propose une histoire qui peine à décoller et laisse le joueur dans le brouillard pendant un long moment, avec une technique artistique limitée. Malgré tout, on peut saluer le titre et la nervosité de son gameplay, qui vient compenser son manque de difficulté. Le système de classe vous permettra de varier vos approches, mais également correspondre à votre manière de jouer. Stranger of Paradise Final Fantasy Origin n'est pas un jeu qui restera dans nos mémoires, bien qu'il ait des qualités indéniables. 
Graphismes
60 %
Durée de vie
65 %
Gameplay
70 %
Histoire
65 %
Bande-son
70 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Amaranth
Amaranth
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

Recent articles

Stranger of Paradise Final Fantasy Origin nous propose une histoire qui peine à décoller et laisse le joueur dans le brouillard pendant un long moment, avec une technique artistique limitée. Malgré tout, on peut saluer le titre et la nervosité de son gameplay, qui vient compenser son manque de difficulté. Le système de classe vous permettra de varier vos approches, mais également correspondre à votre manière de jouer. Stranger of Paradise Final Fantasy Origin n'est pas un jeu qui restera dans nos mémoires, bien qu'il ait des qualités indéniables. Test Stranger of Paradise Final Fantasy Origin, le commencement de tout