Test – Ninja Gaiden Master Collection : un classique toujours à la hauteur ?

Publié :

Koei Tecmo était bien décidé à remettre un petit coup de jeune à la célèbre saga Ninja Gaiden en proposant aux joueurs une toute nouvelle compilation des trois épisodes Sigma sous le nom de Ninja Gaiden Master Collection. Le premier de cette trilogie est sorti en 2007 sur PS3, quant au dernier en 2012. Cette refonte vaut-elle le coup que l’on s’y intéresse ? Découvrez-le dans notre test !

Test de Ninja Gaiden sur PS5 :

Le clan Hayabusa est de retour !

Cette compilation est un bon point de départ pour ceux qui ne connaissent pas la saga, mais également une aubaine pour ceux qui ont déjà mis les mains dessus. En effet, nous pouvons revivre toutes les histoires de Ryu Hayabusa, maître ninja destiné à sauver le monde. Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de Ninja Gaiden, on vous la résume.

Ninja Gaiden Master Collection
Ryu Hayabusa

Deux sabres liés par le passé disposent d’une puissance terrible. La première est l’épée du Dragon Noir, dans laquelle est enfermée une puissance démoniaque permettant à celui qui en briserait le sceau de devenir l’égal du Diable. La seconde est l’épée du Dragon, taillée, d’après la légende, dans un véritable croc de dragon. Seuls les héritiers de la lignée des Hayabusa peuvent utiliser cette dernière et en libérer toute la puissance. C’est également la seule arme capable de contrer l’épée du Dragon Noir. Ryu Hayabusa est le dernier héritier de ce clan légendaire. Toutefois, ce village reculé cache bien d’autres secrets.

Dans Ninja Gaiden Sigma, le village Hayabusa est attaqué, tous les habitants sont morts, ou se sont enfuis. Durant cet assaut, l’épée du Dragon Noir a disparu. Votre devoir est donc d’empêcher vos ennemis de briser le sceau et ainsi libérer une puissance qui serait capable de détruire le monde.

Ninja Gaiden Master Collection
Le village Hayabusa

Ninja Gaiden Sigma 2 : l’histoire se passe 1 an après les évènements du premier épisode, en plein cœur de Tokyo. Un agent de la CIA, Sonia, recherche Ryu pour l’informer d’une terrible nouvelle, mais cette dernière se fait kidnapper par le clan ninja nommé l’Araignée Noire. Ryu parvient à la sauver et son amie lui apprend que ce clan se rend au village Hayabusa pour s’emparer de la « Statue du Démon » afin de ressusciter le « Démon Suprême ».

Tokyo

Ninja Gaiden Razor Edge : quelques années après avoir vaincu l’Araignée Noire, deux agents du gouvernement britannique ont été dépêchés afin d’informer Ryu Hayabusa, de la prise en otage du Premier ministre anglais et de sa famille. La seule réclamation de ces terroristes est que Ryu leur soit livré. Après de nombreux affrontements, notre ninja entre dans les appartements du Premier ministre et fait la connaissance du « Régent du Masque« . Après s’être enfui, ce dernier assure qu’il détruira le monde dans 7 jours.



Certes, les histoires des différents titres des Ninja Gaiden ne sont pas très recherchées, mais il y a toujours une sous-intrigue et des rebondissements qui donneront aux divers synopsis une réelle profondeur. Cela dit, ce n’est pas pour le scénario que l’on joue à ce jeu.

Les combats de Ninja Gaiden Master Collection restent inchangés.

Les anciens s’en souviendront, cette saga ne s’adresse pas au premier venu. Les combats sont épiques, nerveux et peuvent être difficiles si l’on n’a pas de bons réflexes. Que les adorateurs se rassurent, c’est toujours le cas ! Le charme des affrontements est toujours bien présent. Peut-être même un peu trop.

Dans le premier opus, on sent que le titre commence à se faire vieux, ne serait-ce que dans les mouvements en générale. Ils peuvent être parfois hasardeux ou un peu longs à la détente. De plus on sent qu’il prend de l’âge graphiquement parlant, après tout il date de la génération PS3. La refonte n’est pas optimale.

Ninja Gaiden Master Collection

Il en va de même pour le deuxième et troisième opus, les combats ont gardé toutes leurs saveurs d’origine, mais il manque également une touche de modernité.

Certes, ce n’est pas si mal si l’on est un fan de la première heure, mais si vous êtes un nouveau venu, vous risquez de mettre un peu de temps pour vous acclimater à la prise en main.

Ninja Gaiden Master Collection est plus une compilation qu’un remake…

Que ce soit avec une PS4 Day One, ou la PS5 et son affichage 4K, nous pouvons clairement voir que le premier Ninja Gaiden Sigma a clairement mal vieilli, c’est d’ailleurs celui qui souffre et nous fait le plus souffrir sur les trois jeux. Le temps de latence entre la demande et l’exécution lorsque l’on appuie sur une touche est parfois abominable. À certains moments, nous devrions être équipés d’une boule de cristal pour connaître les coups à venir de nos adversaires.

Au niveau des graphismes, rien n’a changé, tout est identique à la version d’origine, certains points de vue peuvent être un peu flous, ce qui est dommage, car avec un peu plus d’attention, l’ambiance générale aurait pu être magnifique. Les sauvegardes manuelles sont toujours d’actualité, alors Attention donc si vous quittez le jeu sur un coup de tête, pensez à sauvegarder, ou ne quittez pas. Aucune sauvegarde automatique n’est présente, même durant un changement de chapitre.

Ninja Gaiden Master Collection
Une sauvegarde manuelle

Pour le second épisode, rien ne change non plus, hormis les missions en coopération. Avant, il était possible de jouer avec un ami. Désormais, nous jouons avec un bot qui est régulièrement à la traine. C’est une joie sans nom. Nous retrouvons également la légendaire censure occidentale pour ne pas heurter la sensibilité des plus jeunes.

Le troisième opus n’a reçu aucun traitement non plus, mais ceci n’est pas une grande surprise lorsque l’on a fait les deux autres épisodes.



La seule différence notable est le fait que les trois jeux tournent en 60 FPS et que les temps de chargement sont presque inexistants sur la PS5. Toutefois, les trois jeux disposent d’un point commun… La caméra ! Elle non plus n’a pas eu d’amélioration et dans certaines zones, les affrontements deviennent rapidement chaotiques à cause d’un mauvais placement. Il faut donc taper à l’aveugle jusqu’au moment où l’on repérera notre personnage.

En revanche, tout n’est pas à jeter. La bande-son est toujours aussi extraordinaire, si l’on met de côté quelques bruitages un peu datés du premier opus.

Pour terminer ces trois épisodes, vous pourrez compter une quarantaine d’heures en incluant les défis à la fin de chaque titre, ainsi que la possibilité de rejouer avec quatre nouveaux personnages : Ayane, Rachel, Momiji et Kasumi.

Le plus gros point noir de cette compilation est la disparition du contenu en ligne. Terminer les missions avec vos amis au bout du pays, ou les challenges à plusieurs. Un ninja est un être solitaire.

Ninja Gaiden Master Collection sera disponible le 10 juin 2021 sur PC via Steam, PS4, Xbox One et Switch. Vous pourrez trouver le jeu sur les boutiques de vos plateformes en ligne au prix de 39,99 €. Une édition Deluxe est également disponible pour 49,99 € dans laquelle vous trouverez en plus du jeu un Art book de 80 pages.

Points Forts :

  • Un jeu trois en un.
  • Des combats toujours aussi intenses.
  • L’ajout de quatre personnages jouables.

Points Faibles :

  • La disparition des contenus en ligne.
  • Peu de retouche graphique.
  • Le fléau des caméras.
  • Sigma 2 est toujours censuré.
  • Dix euros supplémentaires pour un Art book.


Résumé

Ninja Gaiden Master Collection s’adresse au nouveau, mais également aux anciens. Les vétérans de cette franchise retrouveront le bonheur des combats intenses et sanglants. Les nouveaux quant à eux y trouveront challenge et défi, mais avant ça, il faudra prendre la main. L’âge avancé du premier opus peut rendre les affrontements laborieux notamment à cause d’une latence assez conséquente. En revanche, cette compilation n’ajoute rien de neuf en se contentant du minimum syndical et retire même la possibilité de jouer en ligne. La seule évolution notable est l’affichage en 4k et les 60 FPS, bien que la haute résolution ne soit pas si visible que ça. En conclusion, Ninja Gaiden Master Collection nous laisse vraiment mitigé.
Graphismes
40 %
Durée de vie
70 %
Gameplay
70 %
Histoire
60 %
Bande-son
75 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Amaranth
Amaranth
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

Recent articles

Test - Ninja Gaiden Master Collection : un classique toujours à la hauteur ?Ninja Gaiden Master Collection s’adresse au nouveau, mais également aux anciens. Les vétérans de cette franchise retrouveront le bonheur des combats intenses et sanglants. Les nouveaux quant à eux y trouveront challenge et défi, mais avant ça, il faudra prendre la main. L’âge avancé du premier opus peut rendre les affrontements laborieux notamment à cause d’une latence assez conséquente. En revanche, cette compilation n’ajoute rien de neuf en se contentant du minimum syndical et retire même la possibilité de jouer en ligne. La seule évolution notable est l’affichage en 4k et les 60 FPS, bien que la haute résolution ne soit pas si visible que ça. En conclusion, Ninja Gaiden Master Collection nous laisse vraiment mitigé.