Sony a tout récemment mis à jour ses conditions d’utilisation, surtout concernant son PlayStation Store. Ces mises à jour concernant principalement la politique de remboursement des jeux achetés numériquement.

Un remboursement sur le PlayStation Store sous certaines conditions.

Même si le système de remboursement est encore assez éloigné de Steam par exemple (permettant de tester le jeu pendant une certaine durée, histoire de se faire une idée du produit, avant de pouvoir se le faire rembourser si celui-ci ne nous plaît pas), tous les possesseurs de PlayStation peuvent enfin retrouver leur argent dépensé à l’achat d’un jeu, et ce, sous 14 jours.
À la différence que le remboursement ne peut s’effectuer uniquement si le jeu n’a pas été téléchargé.
Cela peut paraître assez léger comme méthode, mais c’est tout de même un grand pas dans la politique de Sony pour ses utilisateurs.
Ceci peut tout aussi bien fonctionner pour des précommandes qui ont été effectuées, ainsi vous pourrez annuler comme bon vous semble (toujours sous 14 jours au plus, après la transaction). Ou alors réparer une petite gaffe, si jamais vous avez acheté un jeu dans la précipitation sans faire attention.

Attention toutefois : la PS4 étant dotée d’un système de téléchargement automatique, il est fortement conseillé aux utilisateurs de la console de désactiver cette fonctionnalité, pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

À noter aussi que cette nouvelle fonctionnalité déjà mise en place depuis le 1er avril 2019 sera sans doute le début d’une série d’autres mises à jour du genre.
En effet, Sony a déposé un brevet auprès de l’USPTO (United States Patent and Trademark Office : Bureau américain des brevets et des marques de commerce) laissant penser que l’échange et la revente de jeux pourraient prochainement voir le jour sur le PlayStation Store.

Cette politique est-elle retravaillée pour la future PS5 ? Ce n’est pas impossible.

On te laisse la parole :