Sorti à l’origine au Japon en 2016, SaGa Scarlet Grace arrive en occident sous le nom de SaGa Scarlet Grace : Ambitions, édité par Square Enix. Découvrez avec nous sans tarder ce que vaut le jeu avec ce test.

Test SaGa Scarlet Grace Ambitions sur PS4

SaGa Scarlet Grace Ambitions des héros qui ne le sont pas.

Depuis son exil, le Firebringer, dieu déchu et fléau de l’humanité, n’a fait que semer chaos et destruction dans le monde. La race humaine bâtit alors son Empire dans un seul but : affronter le Firebringer et ses démons afin de protéger l’humanité. Au bout de mille ans de combat acharné, il finit par être terrassé. Mais l’Empire se retrouva désœuvré et une grande révolte éclata.

Dans un monde en proie à un avenir incertain, suivez les aventures de quatre héros uniques, puisant dans toutes leurs forces pour construire un futur meilleur.

Incarnez 4 héros :

  • Urpina fille de la famille Julanius, la maison des Épées, autrefois à la tête des quatre grandes maisons guerrières de l’Empire
  • Leonard fermier de la zone frontalière de Yaxart, un coin reculé de l’Empire
  • Taria une céramiste qui a mené une vie tumultueuse.
  • Balmaint le bourreau officiel du château de Kohan dans la province de Kei.

Chaque personnage a sa propre histoire, ainsi que son caractère. À chaque fois que vous commencerez une nouvelle partie avec un personnage différent, l’histoire changera. Un petit plus non négligeable, chaque personnage a sa propre ambiance musicale qui lui est parfaitement adapté. Tout est donc fait afin que l’on ne se lasse pas. Les musiques sont vraiment très agréable à écouter, que ce soit en jeu, ou non, elles participent grandement à l’immersion du joueur en jeu.

Vos choix influent sur le jeu

On commence à avoir l’habitude des jeux à choix multiples, mais pour SaGa Scarlet Grace Ambition, tout peut réellement changer. En plus d’avoir 4 histoires de bases différentes, vos choix influenceront énormément sur le déroulement du jeu. Vous pouvez choisir de faire les événements dans l’ordre que vous souhaitez ou tout simplement de ne pas les faire. L’histoire changera à chaque fois. Il est donc difficile d’établir le nombre d’heures de jeu nécessaire pour en venir à bout. Cela peut varier du simple au triple, avec un personnage, mais comptez une bonne cinquantaine d’heures pour l’histoire de Léonard à presque 100%. Imaginez donc avec 4 ! Il est vraiment difficile de se lasser.

Ces choix commencent dès le début dans les options. Vous pouvez avoir un doublage anglais plat et insipide, ou alors avec de vraies intonations qui rendent les interactions et les combats plus réaliste.

En plus de cela, la sélection du personnage ne se fait pas par hasard. Au début vous avez le droit à un petit questionnaire qui déterminera votre style de jeu, et ainsi quel héros vous correspond le mieux. Bien entendu, si cela ne vous convient pas, il est possible de recommencer et de changer en modifiant les réponses. En plus de désigner votre personnage, vos réponses impacteront sur les valeurs du protagoniste que vous incarnez.

Une liberté importante !

Outre le fait de choisir les événements auxquels nous souhaitons participer, vous pouvez déterminer l’issue des dialogues, qui seront décisif dans certains événements futur.

Une option est également présente, qui inclut la possibilité pour les combattants (en dehors de vous) de choisir les attaques automatiquement. Ainsi vous n’avez plus qu’à vous concentrer sur vous-même, le jeu déterminera les actions les plus adaptées.

Une des seules choses sur lesquelles vous n’avez pas de contrôle c’est les passages de niveaux. En effet, plusieurs types de niveaux sont présents. Le niveau du personnage, la maîtrise d’arme, ou encore les points de vie. Les montées se font de manières automatique sans que le joueur ait son mot à dire.

Un monde ouvert en 3D sans vraiment l’être…

Vous pouvez vous balader sur la carte comme bon vous semble, aucun combat ne vous gênera. Si vous souhaitez un peu d’action, de petits donjons sont dispersés à travers le monde. Il vous suffit d’y entrer pour vous battre.

La carte du monde a une forme peu commune. Elle est littéralement plate. Lorsque vous approchez d’un endroit, celui-ci se relève comme dans un livre pour enfant. C’est une idée audacieuse qui se fond parfaitement dans le décor.

Carte du monde

En revanche lors des combats, les graphismes changent de manières radicales. En effet, les personnages prendront du relief et seront en 3D, tout comme les monstres. Les animations des attaques plus puissantes peuvent également valoir le détour.

SaGa Scarlet Grace Ambitions offre des combats vraiment tactiques

Avant chaque tour de combat, des points sous forme d’étoiles vous sont attribués. Chaque attaque de personnage vous coûte un certain nombre de points. À vous de jongler avec vos attaques afin de remporter la bataille. Naturellement, plus l’attaque sera puissante, plus le coût sera élevé.

Ce n’est pas tout. En bas de l’écran, vous avez l’ordre de passage de tous les participants, monstres inclus. Prenez donc le temps de réfléchir, ce sont des combats au tour par tour non chronométré. Si vous effectuez une attaque rapide, vous aurez la possibilité d’attaquer plus tôt lors du prochain tour. En revanche, si vous demandez au mage de faire une invocation, elle devra alors passer le tour suivant afin de mener son attaque à bien. Ne foncez pas tête baissée et établissez votre stratégie en fonction de votre adversaire.

SaGa Scarlet Grace Ambitions
Un ennemi, avec l’ordre de passage en bas

Parfois vous pourrez avoir de bonnes surprises, certains personnages feront des attaques communes lorsque leur tour se rejoint. Cela entraîne également une réflexion sur l’ordre d’élimination des monstres.

Attention aux attaques négatives. Dans SaGa Scarlet Grace Ambition elles ont tendance à beaucoup se sentir, surtout le poison, car il déduit le nombre de HP en pourcentage et non en chiffre identique. C’est très pratique lorsque l’on se trouve face à un boss et que l’on souhaite faire fondre ses PV.

Un manque d’explorations et de traductions !

Seule la mappemonde est explorable comme on l’entend, vous découvrirez les villes et autres endroits à travers les dialogues et les décors de fonds. Pour les admirateurs de grands espaces, cela va vite devenir insipide.

Il en va de même pour les donjons et les grottes. Un simple combat et on repart.

En plus de cela, le manque de traduction en français peut vite se faire ressentir pour les débutants. Les grandes lignes de l’histoire sont facilement compréhensibles, mais si l’on cherche à en savoir plus, il vous faudra un dictionnaire à portée de main afin de réussir à tout comprendre. Malheureusement, cela peut vite gâcher l’immersion selon le niveau que l’on a.

SaGa Scarlet Grace Ambition est disponible depuis le 3 décembre 2019 sur PlayStation 4, PC, Switch et mobile.

Points forts

  • Le côté stratégique des combats est très réussi
  • Le côté héros “non formé” est très sympathique
  • Une bande-son vraiment agréable
  • Une grande rejouabilité

Points faibles

  • Manque de traductions en français
  • Manque d’animations
  • Pas d’explorations
Aperçu
Graphismes
65 %
Durée de vie
95 %
Gameplay
75 %
Histoire
80 %
Bande-son
85 %
Je baigne dans les jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Ma première console? La Méga Drive... Rassurez-vous, je ne suis pas encore un fossile.

On te laisse la parole :