Cette semaine, la une du magazine Edge n°341 annonce Le Seigneur des Anneaux Gollum pour 2021. De plus, le jeu serait disponible sur plusieurs plates-formes : PC, PS5, Xbox Series X. Le jeu d’action/aventure du studio Daedalic Entertainment, spécialisé dans le Point&Click, s’annonce absolument passionnant.

Edge

Le Seigneur des Anneaux Gollum se base sur des mécaniques de jeu originales.

Comme évoqué dans Le Retour du Roi, l’histoire commence lorsque Gollum est retenu prisonnier à Barad-Dûr. Forteresse Sombre située en Mordor où fut torturé Gollum de longues heures sur ordre de Sauron.

Si l’on en croit le studio de développement :

Le jeu promet “des environnements géants et persistants, chacun abritant plusieurs suites de quêtes et une palette de visages amicaux ou hostiles.

D’ailleurs, l’aventure se trouve enrichie du “léger” trouble de la personnalité du protagoniste, ainsi que des niveaux ouverts immenses inspirés des décors dessinés par J.R.R. Tolkien lui-même… De quoi faire le sournois lors de missions d’infiltration époustouflantes et immersives.

Un autre point de vue de l’histoire

Un boss du studio déclarait au printemps :

“Nous sommes impatients de réaliser une nouvelle production gigantesque basée sur une histoire qui est restée d’actualité et pertinente depuis plus de 60 ans”.

En effet, le titre pourrait donc relater la rencontre entre Bilbon et Gollum, celle avec la Communauté de l’Anneau… En somme, l’errance sans fin de celui qui était autrefois Sméagol, dans sa quête éperdue pour récupérer son Précieux.

Gollum

Il faut retenir que Le Seigneur des Anneaux Gollum sera disponible en 2021 sur les consoles next-gen PS5 et Xbox Series X ainsi que sur PC.

Salut les copinous ! J'ai trois passions dans la vie : le Roller Derby, manger et les jeux vidéo. Le jeu qui a le plus marqué mon enfance était The Legend of Zelda : Ocarina of Time sur N64. Puis, j'ai fait l'acquisition d'un PC Gamer, PS2, PS3, PS4, Wii, Xbox 360, Switch, 3DS... Ce que je préfère, ce sont les RPG pour vivre de grandes aventures ! Et un jour, j'ai pris une flèche dans le genou... Ah non, on m'informe dans le casque que ce n'était pas moi !

On te laisse la parole :