Il semblerait qu’il y ait de l’eau dans le gaz entre CD Projekt RED et l’auteur de la saga The Witcher, à savoir Andrzej Sapkowski. En effet, l’auteur qui a vendu les droits pour transformer sa licence en jeu vidéo réclame maintenant 16 millions de dollars supplémentaires. On sait tous que The Witcher 3: Wild Hunt s’est très bien vendu ( plus de 33 millions d’unités écoulées dans le monde), il est donc normal que Spakowski demande une plus grosse part du gâteau.

Sapkowski veut faire polémique pour de l’argent ?

C’est dans une lettre adressée aux développeurs qu’Andrzej Sapkowski dit qu’il souhaiterait toucher 60 millions de zlotys supplémentaires (ce qui équivaut à 16,115,340 de dollars pour être précis). Il ajoute que CD Projekt RED n’avait pas les droits de mettre en vente les extensions et autres ajouts au jeu de base. L’auteur ne veut pas porter plainte pour copyright si l’éditeur verse la somme demandée. Pour ne citer qu’un passage de sa lettre :

« Ils m’ont offert un pourcentage de leurs bénéfices. J’ai dit « Non, il n’y aura aucun profit. Donnez-moi mon argent maintenant ! » C’était stupide. J’étais assez stupide pour leur laisser tout en main parce que je ne croyais pas en leur réussite. Mais qui pouvait prévoir leur succès ? »

Ce genre de conflit pourrait mettre à mal la réputation de CD Projekt RED,  l’éditeur souhaite donc régler ça à l’amiable. Cependant, le studio a annoncé publiquement aujourd’hui que cette réclamation était « sans fondement » et qu’ils avaient les droits d’auteur légitimement acquis pour développer les trois jeux The Witcher. 

Cette histoire va certainement être difficile à résoudre et finira au tribunal, qu’en pensez-vous ?

On te laisse la parole :