À l’heure où sont écrites ces lignes, Sony Interactive Intertainment est en train de travailler sur la nouvelle PlayStation, la PS5. En effet, cela a été prouvé grâce à de récents brevets qui donnent un aperçu de ce que la PS5 aurait dans le ventre. Bien qu’on soit loin de connaitre son état d’avancement ou encore son aspect, nous pouvons peut-être dire que la PS5 serait rétrocompatible selon plusieurs brevets liés à la rétrocompatibilité.

La PS5 serait rétrocompatible selon un brevet :

Ce brevet lié à la rétrocompatibilité a été déposé par Sony en 2016 et portait le doux sobriquet : « Remastering by emulation ». Il a été dévoilé au grand public le 2 octobre 2018. Si Sony part sur cette voie pour permettre la rétrocompatibilité sur la PS5, il se pourrait que la prochaine console de Sony soit en mesure de lire tous les jeux PlayStation. Cela inclurait donc les jeux PS1, PS2, PS3 et même PS4 sortis à ce jour. Non seulement la PS5 serait rétrocompatible, mais en plus la qualité graphique des jeux serait améliorée de façon significative, afin que le rendu soit bien sûr adapté aux écrans actuels ainsi qu’aux périphériques audio. Ainsi, la PS5 serait rétrocompatible par émulation, afin d’offrir aux joueurs les anciens jeux de toutes les consoles de Sony, revus au goût du jour, que ce soit en améliorant les graphismes et le son des jeux. C’est presque trop beau pour être vrai et si la PS5 est dotée d’une telle fonctionnalité, elle sera sans l’ombre d’en doute une machine très puissante, bien plus puissante que la Xbox One X ou même les configurations PC actuelles.

Malheureusement, rien d’officiel n’a été révélé de la part de Sony au sujet du fait que la PS5 serait rétrocompatible, mais tout porte à croire que Sony tend à s’orienter vers la voie de la rétrocompatibilité grâce à l’annonce de la récente PlayStation-Mini.

Un commentaire

On te laisse la parole :