A l’heure où l’on tente de pousser les personnes à apprécier leurs valeurs, le studio montréalais KO_OP propose Goodbye Volcano High. Cette aventure narrative parle d’amour, d’évolutions et de la fin d’un ère. Le jeu sera disponible sur PS4, PS5 et PC en 2021.

Goodbye Volcano High inclut pour la première fois des personnages non-binaires

Fang est un dinosaure de 18 ans en dernière année de lycée. Ce personnage fait partie d’un groupe de musique en train de devenir viral. Entre sa passion et les histoires d’amour, cette bande de jeunes dinosaures n’a pas le temps de se poser la question de ce qu’ils feront après leur diplôme…

Le gameplay non linéaire permettra au joueur de faire sa propre histoire selon ses choix. Le jeu aborde des sujets tels que l’altersexualité (ndlr : queer), la drogue, l’alcool, la mort, la sexualité. Le projet a été financièrement soutenu par PlayStation.

Le casting des voix est fort impressionnant, Lachlan Watson en fait notamment partie. cette personnalité américaine non-binaire interprète Lucie/Théo dans la série Netflix Les Nouvelles Aventures de Sabrina. La bande-son a, quant à elle, été composée par Dabu. Ce musicien québécois avait également composé pour les jeux Winding Worlds et Dwarf Fortress. La voix est assurée par la québécoise Brigitte Naggar.

Goodbye Volcano High

Goodbye Volcano High traitera donc de sujets vraiment importants et souvent mal tolérés pour le moment. Les jeux vidéo peuvent être porteurs de beaux messages et nous espérons sincèrement que celui-ci contribuera à une avancée en matière de tolérance. Le titre sera d’abord disponible sur PS4 et PS5, puis sur PC, le tout en 2021.

Salut les copinous ! J'ai trois passions dans la vie : le Roller Derby, manger et les jeux vidéo. Le jeu qui a le plus marqué mon enfance était The Legend of Zelda : Ocarina of Time sur N64. Puis, j'ai fait l'acquisition d'un PC Gamer, PS2, PS3, PS4, Wii, Xbox 360, Switch, 3DS... Ce que je préfère, ce sont les RPG pour vivre de grandes aventures ! Et un jour, j'ai pris une flèche dans le genou... Ah non, on m'informe dans le casque que ce n'était pas moi !

On te laisse la parole :