Dragon Quest est un véritable phénomène de la culture pop au Japon. Certes moins appréciée en Europe, cette franchise reste tout de même très populaire surtout en ce qui concerne le support vidéoludique. En revanche, sur le sujet des mangas, la saga est nettement moins populaire. Nous avons, pour vous, lu Dragon Quest Emblem of Roto Returns. Que vaut ce manga ? Nous allons le découvrir ensemble dans cette critique.

Dragon Quest Emblem of Roto Returns : découvrez le début de l’histoire

Préquelle à Dragon Quest Emblem of Roto, dans ce tome, vous découvrirez les histoires de : Aster, Jagan et Kadal. Vous découvrirez la vie d’avant de ces trois héros qui ont dû renoncer à beaucoup de choses pour sauver le monde.

Comment Aster a-t-elle renoncé à sa féminité pour devenir le troisième héritier de Roto à la place de son frère ? Comment, au cours d’une épreuve tragique, Jagan est-il devenu le roi du mal ? Enfin, comment Kadal, le seigneur de la sagesse, a-t-il été confronté aux démons préparant l’avènement du Dieu de la terreur, futur ennemi juré des héros de Dragon Quest : Emblem of Roto ?

Au début du livre et à chaque chapitre quelques pages d’illustrations magnifiquement colorées vous aideront à vous immerger dans ce monde fantastique, sans parler du fabuleux coup de crayon de Kamui Fujiwara qui donne l’impression que la magie est en vie, et rend les scènes de combats sublimes. Ce tome unique nous aide à mieux comprendre les trois descendants de Roto en nous fournissant des résumés complets sur les personnages après chaque histoire.

Ce manga complète parfaitement Dragon Quest Emblem of Roto. Cela dit, même si vous n’avez jamais lu les tomes de ce dernier, vous pouvez parfaitement lire celui-ci. Nous vous conseillons même de commencer par celui-ci afin de mieux comprendre ce qui se passera par la suite.

Appréciation : Très bon

Dragon Quest Emblem of Roto Returns

Dragon Quest Emblem of Roto Returns est disponible depuis le 27 août 2020 aux éditions Mana Books au prix de 7,90 € pour 216 pages.

On te laisse la parole :