Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition, un remaster à la hauteur ?

Publié :

Développé et publié initialement par Squaresoft en 1999 sur PlayStation 1, Chrono Cross est un jeu de rôle sous fond de multivers. Il fait suite au célèbre Chrono Trigger, sorti sur SNES en 1995 et reprend les bases de la nouvelle visuelle sorti sur Stellaview en 1996. SquareEnix, avec ce remaster, permet enfin aux joueurs européens de découvrir cette œuvre culte issue de l’âge d’or des J-RPGs. Est-ce que Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition fait honneur au chef d’œuvre vidéoludique d’origine ? C’est ce que nous allons découvrir dans ce test.

Test Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition sur Nintendo Switch

chrono-cross

Kid et Serge, coup du Sort au premier regard

Dans Chrono Cross vous incarnez Serge, un adolescent vivant dans un petit village de pécheur dès plus paisible. Vous vous réveillez après un rêve étrange et vous retrouvez votre amie d’enfance Leena sur la jetée. Celle-ci vous donne rendez vous à la Plage d’Opassa. Une fois sur place vous la retrouvez et commencez à discuter. Soudainement vous apercevez une lame de fond qui vient s’abattre sur la plage et perdez connaissance. Vous reprenez vos esprits et constatez que vous êtes seul sur la plage.

Une fois de retour au village d’Arni, une sensation étrange vous envahie et vous nagez en pleine incompréhension. En effet, le village semble identique à quelques détails près, mais personne ne vous reconnait. Pas même la fille éprise de vous depuis votre enfance Leena. Elle vous apprend que le Serge qu’elle a connu est mort depuis dix ans et qu’une stèle à son honneur a été érigée au Cap Hurlant.

Afin d’essayer de comprendre ce qui vous arrive vous vous rendez sur place et constatez avec stupeur qu’elle vous disait la vérité. Doucement vous comprenez alors que vous avez atterri dans une dimension parallèle. Pas le temps de digérer l’information que vous vous faites attaquer par des personnes bien renseignées qui savent qui vous êtes. Pour vous aider à vous défaire de cette situation épineuse, la valeureuse Kid surgit de nul part et vous propose assistance pour élucider ce phénomène. Commence alors une aventure épique remplie de rebondissements, de rencontres attachantes et surtout de réflexions profondes.

A l’instar de son ainé Chrono Trigger qui reposait sur le voyage temporel, Chrono Cross lui vous propose un système de voyage interdimensionnel. Le titre bénéficie d’un travail tout particulier sur le scénario qui est d’une rare complexité. Au cours de vos pérégrinations, vous serez amenez à rencontrer ou non une quarantaine de personnages hauts en couleur. Ils possèdent tous leurs histoires, philosophies, affinités et sont de surcroit recrutables. Cette grande diversité de composition d’équipe est l’un des principaux intérêts du titre. En effet cela vous donne la possibilité de finir le jeu de onze façons différentes. A noter que seulement deux fins sont possibles lors de la première partie. Les neufs nouvelles fins ne sont accessibles qu’avec le New Game +. Comptez une quarantaine d’heure pour finir le jeu une première fois. Pour les plus acharnés qui souhaitent tout découvrir vous pouvez ajouter une petite dizaine d’heure.

En bateau Simone !

Dans Chrono Cross vous arpentez l’archipel d’El Nido, à pied ou en bateau, à travers deux dimensions en quasi totale liberté. Vous pouvez aisément vous écartez de la trame principale pour explorer les deux mondes à votre convenance et essayer de dénicher de nouveaux compagnons ou objets. Le titre vous pousse naturellement à l’exploration puisque certains collectibles nécessaires ne sont disponibles que dans une dimension pour être utilisés dans la seconde.

chrono-cross

Sinon pour ce qui est des commerces, on retrouve le forgeron qui vous donne la possibilité de forger des armes, armures et accessoires. Vous pouvez aussi, auprès de lui, désassembler l’équipement que vous n’utilisez plus ou le vendre. Un personnage vous donne même la possibilité de profiter de tous ces services directement sur la carte du monde sans vous rendre dans une ville. Il y a aussi des boutiques de matériaux pour le craft et d’éléments magiques.

Enfin en terme de progression, attention pour les plus impatients d’entre vous, vous ne bénéficiez d’aucunes indications lors de l’exploration. Les instructions de votre prochaine destination vous sont données par les PNJs. Du coup si vous passez trop rapidement sur les dialogues vous risquez de ne pas savoir où vous devez vous rendre et de tourner en rond un petit moment.

Du tour-par-tour à l’ancienne ?

Pour ce qui est des combats, rappelez vous, le jeu est sorti à l’âge d’or des J-RPG, on a donc affaire à des affrontements au tour-par-tour. Attention, toutefois, Chrono Cross a son style propre. Déjà pour commencer il n’y a pas de leveling à proprement parlé. Les personnages ne gagnent pas des niveaux, mais des étoiles pour chaque boss vaincus. Chaque étoiles permet d’augmenter les statistiques et surtout d’augmenter la taille de la grille d’éléments. Cette dernière vous permet d’y insérer, comme son nom l’indique, des éléments qui font office de magie.

Pour pouvoir utiliser les éléments de la grille, ici pas de point de magie, mais des attaques physiques. Celles-ci qui autorisent trois types de frappe faible, moyenne et forte. Elles permettent aussi d’accéder à différents niveaux de la grille en fonction du nombre de point d’endurance dépensé et du nombre d’attaque réussie. Chaque niveau d’attaque physique dispose un pourcentage de réussite qui augmente au fur et à mesure des coups portés. Tout ceci est régie par une barre d’endurance fixée à sept points.

Pour ce qui est de la magie, les éléments se décomposent en six couleurs (jaune, rouge, vert, bleu, noir et blanc). Chaque personnage possède une couleur innée dans laquelle il excelle, mais de ce fait est naturellement vulnérable à la couleur inverse. Les éléments ont un niveau de base, avec une marge de manœuvre positive et négative pour la grande majorité, qui correspond à sa place de base dans la grille. Lors des affrontements de boss vous mettrez la main sur les éléments avec une étoile, ils correspondent aux invocations.

Dernière petite particularité du système de combat, c’est l’effet de champs. Cet indicateur en haut à gauche de l’écran représente la couleur des éléments précédemment lancés. Lorsque celui-ci devient unicolore, les éléments de la mêmes couleurs utilisés font plus de dégâts, mais surtout cela vous donne la possibilité de lancer les invocations de la couleur représentée.

Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition, des étoiles pleins les yeux ?

Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition est un remaster et non un remake. Ne vous attendez pas à des visuels dernières générations. Le titre bénéficie pour les personnages de nouveaux artworks fidèles au style d’origine et de modèles 3D réussis, mais sans ajout de polygones. Les sublimes arrières plans colorés sont malheureusement passés par la case I.A.. Ils ont perdus en détails et gagnés en imprécisions et saturations. Pareil du côté des cinématiques, elles restent contraintes par la faible résolution de leur matériel d’origine. Mais remis dans le contexte de l’époque, le rendu reste tout de même très agréable à l’œil. A noter qu’un mode vous permet de jouer avec les graphismes d’époque. Cependant on regrette que ce changement ne puisse pas se faire en live. Il faut impérativement repasser par le menu principal.

Afin de revivre au mieux l’expérience initiale, sachez que les moments d’apoplexie que pouvait subir la PlayStation 1 ont été conservés. Effectivement, vous subirez de très nombreuses chutes brutales de framerate pendant les combats et certaines phases d’exploration. Ces lenteurs deviennent vraiment désagréables à la longue. De plus la navigation dans les menus, peu ergonomique de l’époque, reste molles et frustrantes. Même la vitesse accélérée ne permet pas de gommer partiellement ces défauts.

Côté bande son, rien à redire sauf qu’on est en présence d’une œuvre magistrale signée du compositeur Yasunori Mitsuda. A l’occasion de ce remaster huit nouvelles pistes ont été composés. Malheureusement elles ne sont disponibles que dans le menu principal et sans mode jukebox.

Enfin ce remaster vous propose une traduction intégrale en français et des outils d’amélioration d’expérience. Vous aurez la possibilité de désactiver les combats aléatoires, de combattre de manière automatique et même de rendre invulnérable vos personnages. Enfin, la vitesse accélérée est disponible d’office, alors qu’avant elle n’était disponible qu’avec le New Game+.

Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition est disponible depuis le 8 avril 2022 sur PC via Steam, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch.

Résumé

Telle une madeleine de Proust, ce remaster vous replongera dans l'enchantement, la contemplation et l'envoutement d'un J-RPG de très grande qualité. Le scénario complexe et stimulant, la direction artistique inspirée et très colorée et enfin la bande son sublime font de Chrono Cross un chef d'oeuvre dans l'univers du jeu vidéo. Cependant, on regrette un manque d'investissement et d'ambition pour ce remaster. En effet, les gros soucis d'optimisation quasi constant entache l'expérience et peuvent complétement ruiner l'immersion. Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition aurait mérité mieux, mais reste tout de même fort plaisant à parcourir.
Graphisme
75 %
Durée de vie
90 %
Gameplay
70 %
Histoire
95 %
Bande son
95 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

nio_-'
nio_-'
Grand amateur de jeux vidéo depuis mon plus jeune âge, mon côté curieux me pousse à être en recherche constante des petites perles que peuvent nous offrir les studios de développement, grands comme petits. Je suis amateur de jeux d’infiltrations, d’aventure et de RPGs, mais je ne boude pas mon plaisir devant un point-and-click, un MMO, un jeu de gestion, etc… Bref vous l'aurez compris je suis un véritable touche-à-tout du monde vidéoludique. Sauf peut-être les jeux d'horreur qui ne sont pas vraiment ma tasse de thé. Particulièrement sensible au scénario, à la mise en scène, à la DA et à la musique, ce que je recherche avant tout ce sont des sensations, des émotions et des expériences uniques qui resteront gravées dans mon esprit de joueur.

Recent articles

Telle une madeleine de Proust, ce remaster vous replongera dans l'enchantement, la contemplation et l'envoutement d'un J-RPG de très grande qualité. Le scénario complexe et stimulant, la direction artistique inspirée et très colorée et enfin la bande son sublime font de Chrono Cross un chef d'oeuvre dans l'univers du jeu vidéo. Cependant, on regrette un manque d'investissement et d'ambition pour ce remaster. En effet, les gros soucis d'optimisation quasi constant entache l'expérience et peuvent complétement ruiner l'immersion. Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition aurait mérité mieux, mais reste tout de même fort plaisant à parcourir.Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition, un remaster à la hauteur ?