Développé par le studio norvégien Krillbite en 2014, Among the Sleep rejoint les supports de Nintendo cette année 2019. Après s’est refait un chocolat chaud une beauté, le jeu revient sur le devant de la scène. Le succès de ce jeu n’est plus à faire : malgré sa courte durée de vie (entre 4 et 5 heures), la transformation d’un foyer en nid à cauchemars a su déstabiliser nombre de joueurs !

Among the Sleep : SOS bébé perdu

L’histoire est simple mais reste terrifiante. Vous incarnez un bébé de deux ans paisiblement endormi, quand tout à coup, un bruit étrange vous réveille. Armé de courage (ou d’inconscience, à vous de voir), votre personnage décide donc de chercher sa maman. Malheureusement, elle est introuvable. Pire encore, votre maison semble réticente face à votre exploration : tout ce que vous voyez semble provenir d’un mauvais rêve.

Outre les graphismes et des effets de lumière déjà sympathiques à l’époque de sa sortie, Among the Sleep met l’accent sur une aventure horrifique à travers un personnage peu commun dans les jeux d’horreur : un nourrisson ! Les enfants en bas âge ont une vision plutôt distordue de la réalité, puisqu’ils ne la distinguent pas encore de l’imaginaire. Régis par leurs émotions, il en faut donc peu pour alarmer un bébé, ce qui explique l’univers qui entoure votre personnage. Les peurs les plus communes comme le noir, les monstres sous le lit ou les ombres deviennent plus terrifiantes que l’on pourrait le penser (mamaaaaaan !!)

Une amélioration pour le portage

Étant porté sur Switch grâce à l’édition de Soedesco , Among the Sleep y sera disponible en Enhanced Edition que l’on trouve déjà sur Steam. Les graphismes ont été améliorés ainsi que les énigmes ; les dialogues ont quelque peu changé également. La nouveauté réside dans la création d’un niveau : raison de plus pour replonger dans le jeu puisqu’il s’agit là de contenus qui n’étaient pas dans la version de 2014.

Among the Sleep est un jeu d’exploration à ne pas louper bien qu’il ne soit pas le jeu d’horreur de l’année. La date de portage n’a pas encore été divulguée.

On te laisse la parole :